Long courrier

La Suisse des prix sympas

«Nous planifions un voyage en Suisse. J'ai quelques questions... Le printemps (avril, mai), est-ce le bon temps pour visiter le pays? Le pays étant réputé pour sa cherté, avez-vous de bonnes adresses pour l'hébergement? Existe-t-il un réseau de B&B? Suggérez-vous le guide Lonely Planet? Merci beaucoup à l'avance de votre aide.»

Mme Pham Thi, Montréal

Pour aller en Suisse, avril et mai sont généralement bienveillants dans le Tessin, au sud des Alpes, et donnent un printemps généreux. Sur la diagonale allant du lac de Constance au lac Léman, le printemps apparaît. Si vous montez dans les Alpes, prévoir une petite laine avec encore quelques descentes à ski dans les stations les plus hautes.

En ce qui concerne les prix en Suisse, il faut vraiment chercher pour trouver des restaurants et de l'hébergement à bon marché, mais avec du temps passé avec les «locaux», on peut y trouver son compte.

Pour l'hébergement, les prix indiqués sont par personne, par nuit. Il existe une association de B&B (www.bnb.ch) avec une kyrielles d'adresses et de tarifs, descriptifs et photos à l'appui (à partir de 70 $ par personne, par nuit). Pour se rapprocher du Suisse et de sa Suissesse, Swiss Family Experiment (% 01 252 4777); ou bien vous arrêter sur votre route dans une maison qui affiche la pancarte Zimmer Frei.

Il reste le logement à la ferme (% 031 329 66 33) et une association qui s'appelle Aventure sur la paille. Vous mangez à la ferme mais vous couchez dans la grange et sur la paille pour environ 25 $ par nuit par personne: www.aventure-sur-la-paille.ch.

Les guides Lonely Planet et le Routard 2005-06 sont de bonnes sources d'économie.

La France des banlieues

«Nous prévoyons de faire un voyage en France (Paris, Toulouse, Lyon, Marseille) au milieu de décembre et d'y passer les Fêtes. Nous désirions louer une voiture en achat-rachat. Avec ce que nous avons vu des dernières nouvelles des banlieues en France, nous nous demandons s'il est raisonnable de s'embarquer dans une telle aventure et si ces manifestations vont se renouveler à l'approche des Fêtes...»

Micheline Provost, Québec

Je ne suis pas devin en matière de proliférations émeutières dans les banlieues françaises pour les prochaines semaines, mais au vu de ce qui s'est déjà produit, un séjour en France dans les villes où vous voulez séjourner ne représente aucun danger.

Il faut vraiment vouloir faire un trip personnel pour se faufiler au travers de parcours de reconnaissance nocturne dans les banlieues de l'Hexagone. Il n'y a pas grand-chose à voir si ce n'est des HLM, des centres commerciaux et des jardins publics qui ne sont pas à proprement parler des témoins intéressants d'une architecture ou d'une désignation urbaine en devenir.

Quant à la location d'une voiture en achat-rachat, ni Peugeot ni Renault n'ont rapporté des crémations forcées de leurs véhicules de location pendant les périodes les plus agitées. Au chapitre des banlieues, je peux vous donner quelques indications des cités à éviter. En région parisienne: Créteil (Mont Mesly), Grigny (la Grande Borne), Corbeil (Les Coquerets), Aulnay-sous-Bois (Rose-des-Vents), Clichy-sous-Bois (Chêne Pointu); à Toulouse: quartier du Mirail; à Lyon: La Duchère; à Marseille: La Cayolle.

Mickey multilingue

«Nous allons en famille à Disney Orlando en février et nous aimerions savoir s'il existe des services en français dans les hôtels ou dans les parcs d'attractions.»

Nathalie Chauvet, Montréal

Depuis peu, Mickey s'est mis aux langues étrangères. Ears to the World, le traducteur d'événements de Disney, fait appel à un appareil de traduction personnel dont les écouteurs reçoivent automatiquement la narration en cinq langues (français, allemand, japonais, portugais et espagnol), qui couvrent plus de 30 attractions clés des quatre parcs thématiques (Magic Kingdom, Epcot, Disney-MGM Studios et Disney's Animal Kingdom), et qui fonctionnent avec des signaux sans fil déclenchant une narration numérique synchronisée dans chaque appareil.

Parmi les autres services d'aide aux voyageurs internationaux maintenant offerts...
- Des centres internationaux d'information sont désignés sur les plans par le symbole graphique «i»; cinq centres situés dans les divers parcs thématiques et à Downtown Disney ont un personnel polyglotte qui peut aider les visiteurs pour l'échange de devises, la planification d'itinéraires, les réservations dans les restaurants, l'achat de billets ou toute autre question.
- Dans les quatre parcs thématiques Disney ainsi que dans tous les centres de villégiature, les employés qui parlent des langues autres que l'anglais portent un écusson doré avec un drapeau du pays concerné sur leur insigne.
- Les menus de tous les restaurants à service complet de Disney ont été traduits en français, allemand, japonais et espagnol.
- Des plans détaillés de Magic Kingdom, Epcot, Disney-MGM Studios, Disney's Animal Kingdom et Downtown Disney sont offerts en français, allemand, portugais, japonais et espagnol dans tous les centres internationaux d'information.



Bonnes adresses

— Allô, on va au resto ce soir?

— OK, je t'emmène à L'Appart... Rendez-vous rue du Colisée.

C'est la tendance «authenticité» qui continue de se pointer le nez du côté de la restauration parisienne. Après la cuisine de grand-mère revue et corrigée, après le pain comme à l'ancienne, le yogourt comme avant, la soupe comme celle de Mammie, on fait dans le décor et l'ambiance ami-amie.

En plein 8e arrondissement, entre les élégantes qui se guettent et les cadres qui s'agitent sur les Champs, L'Appart offre un deux-pièces-cuisine avec, à la clé, mélodie caviste en sous-sol. Une dizaine de tables, une ambiance sympa qui valorise l'intimité mais qui utilise encore le «vous». Au menu, les copines de bouche se disputent la morue sous toutes ses déclinaisons et des viandes mijotées avec amour. Comme il y a de plus en plus d'ami(es) qui fréquentent l'Appart, il est conseillé de réserver sa place pour faire partie de la famille.

- L'Appart, 8, rue du Colisée. 01 53 75 16 34. Menus à partir de 60 $.

À suivre

La Route des vins en Croatie... Deux régions sont porteuses des nectars croates. La partie continentale (Podunavjle, Slavonija, Moslavina, Prigorje et Bilogora, Pljesivica, Pokuplje, mais aussi la région de Zagorje et celle de Medimurje) où près de 300 producteurs fournissent des vins aux appellations contrôlées.

Et aussi la région de la côte en partant de l'Istrie au Nord et en passant par la Dalmatie du Nord, Intérieure, Centrale, jusqu'à la Dalmatie du Sud, là où plus d'une centaine de producteurs offrent des appellations d'origine contrôlée. www.hrvatska-vina.com.

À voir, lire, écouter

Deux nouveaux guides viennent d'être publiés sur le Mexique: Le Guide bleu Hachette, ou comment intellectualiser les grandes places de Mexico, Merida et San Miguel de Allende; et le Guide du Routard 2005-06 consacré au Mexique, au Belize et au Guatemala.

De bonnes adresses dans les coins moins fréquentés (Chiapas, Michoacan, Baja California, État de Veracruz, San Luis Potosi, Chihuahua) et détails approximatifs pour les lieux que sont la Riviera Maya, Cancun, Puerto Vallarta ou Acapulco.

Écrivez à lkiefer@ledevoir.ca

À voir en vidéo