Trois domaines où s’initier au ski de fond tout en douceur

Nathalie Schneider
Collaboration spéciale
Il est important de choisir des vêtements techniques, susceptibles d’assurer un confort optimal.
Photo: Getty Images Il est important de choisir des vêtements techniques, susceptibles d’assurer un confort optimal.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Et ainsi rester actif, côtoyer des paysages magnifiés par la neige et apprendre à aimer l’hiver !

1. Le Camp Mercier (région de Québec)

Toute la région est un paradis du plein air en général et du ski de fond en particulier. Et le Camp Mercier, au coeur de la réserve faunique des Laurentides, est l’un de ses plus prestigieux bastions. L’enneigement et les conditions de glisse y sont tout bonnement exceptionnels. En prime, on ne compte pas moins de 70 km de pistes magnifiquement tracées, dont 20 km pour le pas de patin. Ce territoire est particulièrement séduisant pour une initiation, car il est quadrillé par sept pistes de niveau débutant. La forêt de conifères chargée de neige ouatée crée une ambiance intimiste envoûtante. Pour une sortie tout en douceur, on emprunte la boucle 2, puis 3, au départ du chalet d’accueil et on s’offre le tour du lac à Noël pour des vues saisissantes. Envie de prolonger l’expérience ? Ce circuit donne accès à une autre boucle (pistes 4 et 5) qui longe le petit lac aux Sables avant de revenir au point de départ. À noter que la piste 14, classée de niveau intermédiaire, n’est malheureusement pas accessible cet hiver en raison de « travaux forestiers » menés par l’Université Laval, propriétaire de la Forêt Montmorency (un autre superbe terrain de jeu) à laquelle le Camp Mercier est connecté.

Infos pratiques : tarif d’accès journalier : 16,57 $ (adulte). On trouve aussi sur ce territoire 33 km de sentiers de raquette qui culminent à 1000 m en pleine forêt. Plusieurs chalets sont offerts sur place. Location d’équipement disponible.

2. Le Centre de plein air campingSainte-Agathe-des-Monts (Laurentides)

Bienvenue dans la Mecque du ski de fond que sont les Laurentides ! On ne présente plus les 87 km de pistes tracées du parc national du Mont-Tremblant, classées de niveaux facile à très difficile, et leur ambiance inégalée. Ni le fameux parc linéaire du P’tit Train du Nord, accessible à tous, qui relie Saint-Jérôme à Mont-Laurier. Mais, pour une découverte hors des sentiers battus, direction le Centre de plein air Camping Sainte-Agathe-des-Monts, dans la municipalité éponyme. Au coeur de paysages magiques, 13 pistes tracées mécaniquement totalisant 50 km raviront autant les débutants que les fondeurs confirmés. Départ du centre d’accueil sur la piste Camping qui vous amène, après 3 km, sur la Verrière pour terminer une boucle d’initiation de 5 km. Mais il ne faudrait pas passer à côté de l’attraction majeure du domaine, soit le lac des Sables. On en fait le tour en empruntant la piste Vanier (classée de niveau facile également) pour une boucle supplémentaire de 7 km.

Infos pratiques : tarif d’accès journalier : 9,50 $ (adulte). Les amateurs de raquette aimeront emprunter les 18 km des sentiers du centre. Des chalets sont offerts en hiver. 

3. Le Centre Énergie CMB(Mauricie)

La région se distingue magnifiquement sur le plan du ski de fond, surtout grâce au parc national de la Mauricie, un joyau qui offre 80 km de pistes de grande qualité dans un cadre exceptionnel. Moins connu, le centre Énergie CMB, près de Trois-Rivières, présente aussi une offre très alléchante, avec 27 km de pistes tracées qui s’étendent au coeur d’un boisé : pour le pas classique et pour le pas de patin. Du centre d’accueil, on démarre tranquillement sur le sentier Renard pour une petite boucle de 3,5 km, histoire de se délier les jambes sur un parcours facile. Pour faire durer le plaisir, on se connecte au sentier Orignal, qui fait le tour du territoire forestier le long de 5,6 km supplémentaires.

Infos pratiques : tarif d’accès journalier : 13,50 $ (adulte). Le centre propose également 8 km de sentiers de raquette, ainsi que 14 km de pistes pour le fatbike. Location d’équipement disponible.

Bon à savoir

S’équiper. Vous débutez en ski de fond ? Il n’est pas nécessaire d’acheter tout de suite votre équipement. La première année, louez-le sur place ; tous les centres offrent la location et, en général, leur qualité est garantie. Pour les enfants, la location d’équipement annuelle en boutique est une bonne idée, car elle permet de renouveler la taille des skis et des bottes chaque année. On peut aussi acheter un équipement usagé dans plusieurs boutiques spécialisées et sur des plateformes d’échanges commerciaux. Aussi, sur Facebook, on trouve des pages pour acheter et vendre de l’équipement.
S’habiller. Le ski de fond est une activité à forte intensité ; il est donc important de choisir les vêtements techniques, susceptibles d’assurer un confort optimal. Premier conseil : partir avec un petit frisson est souhaitable, car l’activité va réchauffer rapidement l’organisme. Si vous êtes trop couvert, vous transpirerez et… vous aurez froid ! Optez pour les trois couches : un sous-vêtement en fibre naturelle, une couche pour la chaleur et une troisième pour évacuer la transpiration. Tuque (pas trop chaude), gants et chaussettes en laine sont indispensables.

Ce contenu spécial a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir, relevant du marketing. La rédaction du Devoir n’y a pas pris part.



À voir en vidéo