Trois lieux douillets où se poser le temps d’un week-end

Marie-Julie Gagnon
Collaboration spéciale
Un des 14 chalets sur pilotis qu'offre le Village historique de Val-Jalbert
Photo: Marie-Julie Gagnon Un des 14 chalets sur pilotis qu'offre le Village historique de Val-Jalbert

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Entre deux saisons, un certain confort est de mise. Voici trois nouveaux hébergements dans trois régions du Québec.

1. Chalets sur pilotis avec vue sur le lac Saint-Jean

Si vous êtes passé par le Lac-Saint-Jean au cours des derniers mois, vous avez sans doute remarqué les petits chalets en construction près de la route 169 et de la piste cyclable. En location depuis la fin juillet, les 14 logements dotés d’immenses fenêtres font tous face au lac. Conçus par la firme d’architectes Delordinaire, 11 chalets d’une chambre sont bâtis sur pilotis et 3 de deux chambres, accessibles aux fauteuils roulants, se trouvent au niveau du sol.

Au moment de notre passage, l’aménagement du site était encore en chantier. « Nous avons la chance d’avoir un horticulteur hallucinant, Claude Ouellet, qui fait aussi l’aménagement paysager du village, souligne Patrick Savard, directeur général du Village historique de Val-Jalbert. Quand nous l’avons mandaté pour l’aménagement autour des 14 chalets, nous lui avons donné carte blanche. Il a choisi une cinquantaine de plantes de la Boréalie. Tout a été considéré : l’ensoleillement par rapport aux chalets, la saisonnalité pour qu’il y ait des fleurs et des fruits en tout temps pour attirer les oiseaux et les papillons. »

Chaque chalet compte une salle de bain, l’électricité et le nécessaire pour cuisiner. Le bémol : malgré l’ajout d’un mur coupe-son, le bruit des voitures qui filent à toute allure sur la route 169 est omniprésent. Pas idéal pour discuter autour d’un feu de camp…

Des ajouts seront toutefois déployés pour l’atténuer. « Pour ce qui est de l’insonorisation, l’aménagement paysager va l’améliorer avec le temps, croit Patrick Savard. Plusieurs espèces vont grandir à hauteur d’homme, ce qui va bloquer une partie du son. » Les chalets sont aussi bien insonorisés.

La location est possible jusqu’à la fin du mois d’octobre et reprendra en décembre, suivant le calendrier du Village historique de Val-Jalbert. Le site compte aussi des hébergements au coeur du village, soit 8 chambres au-dessus du magasin général et 16 dans des maisons d’époque transformées en 2012. Prix d’une nuitée dans les nouveaux hébergements : à partir de 240 $.

2. Dôme, pod ou chalet ?

Photo: Marie-Julie Gagnon Un dôme de Bel Air Tremblant, à La Conception

Chez Bel Air Tremblant, à La Conception, dans les Laurentides, une cinquantaine de dômes sont disséminés sur 543 acres, en plus des pods, petits chalets modernes aux formes variées et des chalets plus luxueux. Toilettes, douche, wifi et coin cuisine font partie des commodités. Chacune des habitations propose un accès à un sauna — parfois partagé — et à un spa à l’extérieur. Un centre d’aventures ouvert toute l’année invite les vacanciers à pratiquer une foule d’activités de plein air, comme du kayak et de la planche à pagaie. Un spa, un bistro et une petite épicerie se trouvent également à deux pas des hébergements, ainsi que l’excellent Ekki sushi Tremblant (gardez un peu de place pour les savoureux mochis !). À une dizaine de minutes de Mont-Tremblant, Bel Air Tremblant plaît surtout à ceux qui ont envie de se retrouver en nature tout en gardant l’esprit de la ville. Prix : à partir de 370 $ pour un dôme. À noter qu’il existe des dômes doubles ou triples pour les familles. 

3. Lofts du village de Chelsea

Photo: Marie-Julie Gagnon Les Lofts du Village à Chelsea

Si, vous aussi, vous aimez avoir accès à tout à pied, le charmant village de Chelsea, en Outaouais, risque de vous plaire. À proximité de nombreux restaurants et boutiques, les Lofts du Village — 9 studios et 12 lofts pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes — constituent les refuges idéaux où recharger ses batteries après une journée de randonnée dans le parc de la Gatineau. Tout, ici, a été pensé, du choix des meubles à celui des produits de la salle de bain. Aucun des sens n’est négligé : l’atmosphère olfactive et la musique qui nous accueillent contribuent à nous donner envie de rester le plus longtemps possible. On en profite pour réserver une table à L’Orée du bois — une valeur sûre — et s’arrêter chez Roberto Pizza Romana, inauguré il y a à peine un an par un couple italo-québécois (notre coup de coeur : la Mortadella Pistache) et faire une pause au Nordik Spa-Nature. Prix d’une nuitée : à partir de 250 $.

 

Notre journaliste était l’invitée de Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean, de Tourisme Laurentides et de Tourisme Outaouais. Toutes les opinions émises sont 100 % les siennes.

À voir en vidéo