Bodrum, la magnifique !

Catherine Lefebvre
Collaboration spéciale
Située dans le sud-ouest de la Turquie, Bodrum est une station balnéaire prisée par les vacanciers.
Photo: Mert Kahveci Unsplash Située dans le sud-ouest de la Turquie, Bodrum est une station balnéaire prisée par les vacanciers.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Aux abords de la mer Égée, Bodrum est tout près du Dodécanèse, l’archipel d’îles grecques comprenant Kos. Sa proximité avec la mer limpide de couleur turquoise apporte beaucoup de bonheur aux vacanciers, qui aimeront aussi sa cuisine.

Grandiose petit-déjeuner

L’un des grands avantages de séjourner en Turquie est certainement d’avoir la possibilité de prendre un petit-déjeuner turc tous les jours, même si celui-ci est surtout servi le dimanche dans les familles locales.

À la façon des mezzés, il comprend plusieurs petits plats à base de légumes, des fromages locaux, des herbes fraîches, des olives, des pains plats farcis ou non, du miel et des confitures. Il est conçu pour être partagé pendant des heures. Chaque matin, au restaurant Ezi du Susona LXR Hotels & Resorts, c’est le bonheur de prendre son temps pour savourer chaque bouchée avant d’aller découvrir ce formidable coin de pays.

Photo: Catherine Lefebvre Petit-déjeuner turc

Le tissage en héritage

 

En plus de la culture culinaire riche en histoire et en saveurs, la culture du tapis de laine et de soie tissé à la main est très importante en Turquie. Nous nous rendons donc au village d’Etrim pour découvrir ce savoir-faire précieux.

Engin Başol nous emmène voir la maison où ses grands-parents ont passé la majeure partie de leur vie. C’est dans une même petite pièce que la famille cuisinait, mangeait et dormait.

Tout près, nous rencontrons sa grand-mère, Gülsüm Uyar, dans sa nouvelle maison. Du haut de ses 88 ans, courbée à 90 degrés, elle tisse des tapis depuis l’âge de 6 ans et tient à nous montrer son métier à tisser, installé dans son salon. Sur le sol de pierre, quelques tapis sont superposés. Chacun d’entre eux marque une époque, dont certains datent de sa tendre enfance.

Photo: Catherine Lefebvre Du haut de ses 88 ans, Gülsüm Uyar tisse des tapis à la main depuis plus de 80 ans.

Sur place, la boutique Etrim Hali propose 12 000 œuvres d’art conçues par les femmes des villages environnants, qui préservent d’ailleurs la tradition du tissage de tapis à la main avec soin.

Passion poisson

 

Entre les visites artisanales et historiques, manger est une activité en soi en Turquie. Même une journée entière au Susona LXR Hotels & Resorts est ponctuée de repas mémorables. Après l’excellent petit-déjeuner au restaurant Ezi, nous nous voyons bien lire toute la matinée dans l’un des nombreux transats confortables du grand quai de l’hôtel.

Pour le lunch, il faut passer au Frankie Beach Club, tout près du quai. Que dire de ces tranches de sashimi enroulées sur un poisson entier et ces moules farcies au riz légèrement relevé !

Après ce délicieux repas, la mer Égée nous appelle. Sur le quai, l’eau est si claire que nous pouvons voir le fond de l’eau. Au moment de notre passage, elle est encore fraîche. Mais nous ne pouvons pas nous empêcher de faire une saucette. Rien de tel qu’une bonne baignade avant de faire la sieste !

Puis, au restaurant Malva pour le repas du soir, le chef Gökhan Sinmaz nous éblouit avec sa cuisine locale, particulièrement bien réfléchie. Il met notamment au menu la rascasse volante, souvent appelée poisson-lion sous l’influence de l’anglais lion fish, une espèce envahissante dans plusieurs régions, notamment dans la mer des Caraïbes et la Méditerranée, tout près de Bodrum. À son avis, cela permet de réduire les effets néfastes de l’espèce sur la biodiversité marine, tout en offrant une source de revenus supplémentaires aux pêcheurs locaux.

Les festins se succèdent tous les jours en Turquie. Comme ce soir-là, du côté de Gümüşlük, un charmant petit village de pêcheurs, où nous passons une soirée magique au restaurant Melengeç. On croirait rêver tellement c’est romantique.

C’est d’ailleurs l’endroit idéal pour admirer l’extraordinaire coucher de soleil et profiter pleinement de la cuisine égéenne, portée sur les poissons et les fruits de mer d’une fraîcheur inégalée, et toujours abondante en légumes locaux. C’est vraiment le rêve, ici !

Notre journaliste était l’invitée de Turkish Airlines.

Bon à savoir

Turkish Airlines offre trois vols directs par semaine entre Montréal et Istanbul.

 

À partir de là, le transporteur relie 334 destinations — dont 60 sont à moins de 3 heures de vol — dans 128 pays sur cinq continents.

 

Le programme Escale à Istanbul de Turkish Airlines permet aux passagers de la classe affaires de séjourner gratuitement deux nuits dans un hôtel cinq étoiles et une nuit dans un hôtel quatre étoiles pour les passagers en classe économie. | turkishairlines.com



À voir en vidéo