Beaux livres - Civilisation de la montagne

Ray Wilson est un photographe humaniste qui a décidé que ses prises de vue serviraient à retracer les origines et le caractère des personnages qu'il rencontrerait. Pour ce reportage au Népal, il s'est concentré sur les sherpas et leurs mythes. À près de 4000 mètres d'altitude, dans la région la plus inhospitalière du Népal, le Solu-Khumbu, il photographie le quotidien des sherpas et autres ethnies environnantes.

Dans la montagne, bien sûr, avec leurs habits de tous les jours, avec leur charge sur le dos, au coin d'une rue défoncée, au sortir des écoles. Ray Wilson a décidé de réaliser certains portraits en studio, ce dernier placé dans un hôtel de fortune ou en rase montagne.

Des mises au point réalisées avec des lampes de poche pour économiser les flashes, des conditions de prises de vue épiques, difficiles, lyriques, et une galerie de personnages trouvés par son guide s'entassent. Une kyrielle de photos noir et blanc qui n'ont qu'une ligne de légende pour expliquer le moment. Cela est suffisant car ces photos se lisent l'une après l'autre. La fierté d'une mère, le rire des enfants, l'histoire et les infortunes des yeux des aïeux, la montagne conquérante, le bouddhisme et le chamanisme pénétrés... Tout y est.

Il y a des survivants de la grimpette de l'Everest et des survivants d'une philosophie toute simple : soyez à vous-même votre propre flambeau et votre propre refuge, dixit Bouddha. De tous les portraits, on y distingue la fierté et non pas l'arrogance : il faut lire entre les rides.

Quand on referme ce livre, on n'a pas spécialement envie de faire un aller-retour au Népal. Mais on a envie de le rouvrir pour y découvrir une autre sensibilité au travers d'un visage ou d'un paysage. Comme si la photographie était devenue poésie. Cela n'est peut-être pas un hasard puisque Ray Wilson est descendant de lord Byron.
- Sherpa - et autres ethnies mythiques de l'Himalaya, Ray Wilson, Favre, 2004 125 pages.