Comment prévoir une courte escapade chez nos voisins américains?

Rose Carine Henriquez
Collaboration spéciale
Church Street, située en plein cœur de la ville de Burlington, au Vermont
Photo: Getty Images Church Street, située en plein cœur de la ville de Burlington, au Vermont

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Depuis le 8 novembre dernier, les États-Unis ont rouvert leur frontière terrestre aux voyages non essentiels des Canadiens doublement vaccinés. Après un soupir collectif, on est en droit de se demander si le tourisme « normal » est vraiment de retour pour autant. Est-il encore trop compliqué de prévoir un court voyage chez nos voisins ? Petit tour d’horizon des différentes mesures à prendre, avec quelques suggestions de villes que l’on a hâte de retrouver.

Exigences vaccinales à la frontière

Cet assouplissement à la frontière ne concerne que les Canadiens doublement vaccinés et qui ont reçu des vaccins reconnus par l’Organisation mondiale de la santé (ceux de Pfizer, de Moderna et d’AstraZeneca au Canada). Le Canada a d’ailleurs levé son avis déconseillant aux Canadiens les voyages non essentiels à l’extérieur du pays, qui était en vigueur depuis le début de la pandémie.

Il a été également confirmé que les quatre millions de Canadiens ayant reçu un mélange de vaccins seront autorisés à traverser la frontière. Les autorités américaines n’exigent pas de test de COVID-19 négatif pour entrer aux États-Unis, sauf dans le cas des arrivées par voie aérienne. Actuellement, le Canada demande toujours un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant l’heure du retour au pays, mais cette dernière barrière devrait tomber d’ici la fin du mois de novembre pour les séjours à l’étranger ne dépassant pas 72 heures.

En attendant, tout Canadien qui souhaite se rendre aux États-Unis devra donc subir un test de dépistage là-bas, même s’il prévoit de n’y rester que la fin de semaine. Étant donné que le coût de ce test peut atteindre plus de 200 $ par personne, cela vaut la peine d’y réfléchir, surtout lorsqu’il s’agit d’un voyage en famille.

Sachez que, pour les très courts séjours, le test de dépistage devrait pouvoir être fait au Canada avant votre départ vers les États-Unis. Mais il est important de surveiller les décisions gouvernementales, car elles sont susceptibles d’évoluer, et de se renseigner sur les mesures en vigueur, variables d’une ville américaine à l’autre.

Les villes qu’on a hâte de retrouver

Lorsque vient le temps d’organiser de courtes escapades aux États-Unis, c’est généralement la région de la Nouvelle-Angleterre qui est d’abord considérée. Avec ses six États — le Maine, le Massachusetts, le New Hampshire, le Vermont, le Rhode Island et le Connecticut —, elle est riche sur les plans historique et culturel, en plus d’offrir de magnifiques rencontres avec la nature. Les randonneurs pourront vous le confirmer !

Burlington, Vermont

Au bord du lac Champlain, à environ deux heures de route de Montréal, Burlington est la plus grande ville du Vermont. Ville verte et charmante, elle invite à la flânerie avec ses artères piétonnières, comme Church Street, située en plein cœur de la petite municipalité et donnant accès à de nombreux restaurants, commerces et bâtiments historiques. On va également à Burlington pour sa route des bières, avec des institutions comme le Foam Brewers. S’il vous reste du temps, n’hésitez pas à faire un détour par le Farmer’s Market, qui a lieu tous les samedis dans une ancienne gare jusqu’à la mi-décembre. On y mange aussi extrêmement bien, que ce soit pour un déjeuner rétro au Henry’s Diner, établissement ouvert depuis 1925, ou pour déguster les fameuses pizzas de l’American Flatbread.

New Hampshire

Pour les amoureux du grand air, le New Hampshire est peut-être la destination parfaite, notamment pour ses nombreuses montagnes et ses centaines de lacs, dont le célèbre Winnipesaukee qui sillonne les abords de charmantes petites villes. Pour la randonnée, on se tourne plus particulièrement vers les White Mountains, dont les sentiers s’étendent sur 260 kilomètres. La région abrite également 48 sommets dépassant les 4000 pieds d’altitude, dont le fameux mont Washington, le point culminant du nord-est des États-Unis. En plus de la popularité des activités extérieures, la ville côtière de Portsmouth se fait invitante avec ses nombreux restaurants et bars.

Boston, Massachusetts

Le Massachusetts possède un fort taux de vaccination et les mesures comme le port du masque sont encore en vigueur. Notamment dans les transports en commun, dans les commerces et dans les restaurants. Les pépites historiques seront à découvrir grâce au circuit du Freedom Trail, qui propose une incursion dans les quartiers emblématiques de la ville, dont Beacon Hill, incontournable. Pour poursuivre la promenade, le Copley Square, souvent animé de marchés ou de festivals, est une très bonne option. En parfaite ville maritime, Boston offre des fruits de mer qui ont la cote. Alors, pourquoi ne pas en profiter pour se gâter à l’Union Oyster House ou au Barking Crab ?

À voir en vidéo