Ottawa, capitale du plein air

Nathalie Schneider
Collaboration spéciale
La piste cyclable de la rivière des Outaouais, qui se déploie le long de la rivière éponyme sur une trentaine de kilomètres.
Photo: Nathalie Schneider La piste cyclable de la rivière des Outaouais, qui se déploie le long de la rivière éponyme sur une trentaine de kilomètres.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Où qu’on soit à Ottawa, on n’est jamais très loin d’un sentier de randonnée ou d’une piste cyclable. Ces installations donnent l’occasion d’admirer des lieux chargés d’histoire. En prime, les couleurs automnales y sont encore flamboyantes.

Nature et patrimoine

Le sublime parc de la Gatineau et ses 210 km de sentiers, dont plusieurs sont jalonnés de panneaux d’interprétation, est situé en périphérie d’Ottawa et de Gatineau et est géré par la Commission de la capitale nationale. Ici, la randonnée s’accompagne d’une dimension historique et patrimoniale : le sentier du Lac-Pink, une petite boucle de 2,3 km sur passerelle, qui fait le tour du lac méromictique nommé en l’honneur de la famille Pink, qui s’est établie aux dans les environs en 1826. Un belvédère permet d’admirer les falaises escarpées.

La prolifération d’algues donne au lac une magnifique teinte verte. Si la pêche est permise dans tous les lacs du parc aux détenteurs d’un permis, le lac Pink, particulièrement fragile, en est exempté. À noter que le belvédère est aussi accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les sentiers forestiers de la Chute et Lauriault, quant à eux, sont sur le site patrimonial du domaine Mackenzie-King, l’ancienne résidence du premier ministre du Canada en poste durant trois mandats entre 1921 et 1948.

Le secteur Moorside, particulièrement apprécié des randonneurs, abrite des ruines provenant notamment du parlement d’Ottawa — manteau de cheminée et murailles de l’abbaye — vestiges sauvés à la suite de l’incendie sur la colline Parlementaire en 1916. Combinés, la boucle et le site historique se complètent en deux heures de marche avec un arrêt incontournable au belvédère du lac Mulvihill.

Infos pratiques : accessible par le stationnement P6. Les adeptes de randonnées sérieuses ont de quoi s’amuser, notamment avec le sentier du Mont-King, une petite boucle qui permet d’avaler 300 m de dénivelé positif, ou celui de la Chute-de-Luskville qui surplombe la vallée de l’Outaouais et les contreforts du Bouclier canadien. Accessibles par les stationnements du même nom. Cartes et infos au Centre des visiteurs à Chelsea.    

Le vélo roule dans les veines

La région d’Ottawa est depuis longtemps un haut lieu du vélo de route, elle qui compte 800 km de voies cyclables d’une qualité exceptionnelle. De mai à octobre, les « vélos-weekend » (un événement qui s’appelait jusqu’à tout récemment les « vélos-dimanche ») offrent depuis longtemps aux cyclistes l’occasion de rouler librement sur des artères fermées à la circulation automobile, preuve de l’enracinement de cette activité dans la région. Escape Ottawa, une nouvelle entreprise créée au début de 2020, célèbre le vélo sous toutes ses formes : location (vélos électriques y compris), café thématique et escapades guidées sur deux roues. « On a ouvert juste avant la pandémie, m’explique dans un sourire la passionnée et sympathique Maria Rasouli, propriétaire de l’entreprise, originaire d’Iran, et qui a fait du vélo un véritable art de vivre. Depuis la reprise des activités, nous sommes très prisés pour des visites guidées à Ottawa, mais aussi vers Gatineau. »

Pour m’en convaincre, Maria Rasouli me précède sur la piste cyclable de la rivière des Outaouais, qui se déploie le long de la rivière éponyme sur une trentaine de kilomètres. Les points de vue admirables se succèdent avec les grandes bâtisses monumentales d’Ottawa en toile de fond. Les Sentiers de la capitale s’adressent à tous les types de cyclistes, du débutant à l’expert. Au centre-ville d’Ottawa, une piste de 7,5 km permet de faire le tour des points d’intérêt majeurs en toute sécurité : le canal Rideau et ses écluses, la colline Parlementaire, le Musée canadien de la guerre, celui des Beaux-Arts du Canada ainsi que ses parcs. « Le vélo est la meilleure façon de découvrir Ottawa et de s’apercevoir que cette ville réserve bien des surprises », résume Maria Rasouli.

Infos pratiques : Escape Ottawa offre plusieurs forfaits guidés, d’une à trois heures, selon le niveau de pratique, la grande majorité sur piste cyclable.  

La ferme Madahóki

La ferme de Nepean a conservé de l’ancienne propriété agricole l’apparence, avec ses vieilles granges, ses cultures de saison, ses animaux de la ferme et ses enclos. Celle-ci est devenue cette année un tout nouveau site culturel autochtone, dirigé par les gestionnaires algonquins de l’entreprise Expériences autochtones, qui se produisent notamment au Musée canadien de l’histoire, à Ottawa. En automne, le festival Tagwagi accueille les visiteurs autour de spectacles traditionnels de chants et de danses, notamment dans un théâtre de verdure. On peut aussi y visiter les box des animaux de la ferme, ainsi qu’aller observer les poneys ojibwés, qui ont longtemps été menacés d’extinction. Le sentier de randonnée de la Réconciliation est jalonné de panneaux d’interprétation portant sur les plantes médicinales qui y sont cultivées, et il est bordé de roches marquées de messages d’espoir. Dans l’immense bâtisse principale sont présentés des spectacles durant le festival d’hiver, promis cette année (à moins d’avis contraire) durant les deux premières fins de semaine de décembre. Une belle reconversion entre nature et culture.

Infos pratiques : un arrêt s’impose à la boutique artisanale de la ferme Madahóki pour se procurer des produits locaux et des pièces d’artisanat traditionnel.

Deux arrêts, deux baumes pour le corps et l’esprit

Nordik spa nature

 

C’est à Chelsea qu’on trouve le plus grand spa d’Amérique du Nord, le Nordik spa nature, qui comprend tout : bains à remous extérieurs, sauna finlandais, bain de vapeur, chute nordique, etc. Il faut absolument contempler la vue sur Ottawa et les montagnes boisées depuis le bain tempéré situé à l’extrémité du complexe. À savoir : le bain d’eau salée Källa du spa est le second du genre au monde (l’autre se trouve en Suisse).

 

Musée des beaux-arts du Canada

 

Il n’y a pas de séjour à Ottawa qui tienne sans une escapade dans l’un de ses prestigieux musées. L’édifice du Musée des beaux-arts du Canada vaut à lui seul le détour : le célèbre architecte Moshe Safdie lui a donné l’allure d’une véritable cathédrale de verre. Incontournable : l’exposition Art autochtone et canadien, avec des œuvres majeures, dont une centaine provenant d’artistes des Premiers Peuples. De nombreuses expositions temporaires d’œuvres d’art et de photographies sont aussi au programme



À voir en vidéo