Des randonnées hautes en couleur

Nathalie Schneider Collaboration spéciale
Le parc national de la Jacques-Cartier, un territoire particulièrement magnifique en automne
Photo: Mathieu Dupuis/SEPAQ Le parc national de la Jacques-Cartier, un territoire particulièrement magnifique en automne

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Parc de la Gorge-de-Coaticook (Cantons-de-l’Est)

C’est l’un des joyaux de cette région où la randonnée pédestre est profondément ancrée dans la tradition (c’est dans les Cantons-de-l’Est qu’a été créé le tout premier sentier de longue randonnée, les Sentiers de l’Estrie, en 1968). On y trouve le plus long pont suspendu d’Amérique du Nord (169 m), à 50 m de hauteur, qui permet de saisir l’immensité du territoire et d’accéder à un réseau de sentiers d’une vingtaine de kilomètres. Celui qui longe la gorge totalise 3,5 km ; les marcheurs solides aimeront le compléter avec le sentier Tillotson, 8,5 km à parcourir entre érablières et sapinières, et le long d’un ravissant cours d’eau, en grimpant 152 m de dénivelé. Les adeptes de vélo de montagne, notamment les débutants, ont accès à plusieurs sentiers. Un forfait permet d’accéder au parcours Foresta Lumina, un sentier lumineux qui dévoile la magie du décor naturel grâce à une scénographie stupéfiante, au cœur du parc Découverte nature.

L’accès aux sentiers de randonnée est tarifé (6,90 $).


Parc régional de la Montagne du Diable (Laurentides)

Si vous ne le connaissez pas encore, c’est le temps de découvrir ce territoire montagneux des Hautes-Laurentides, qui culmine à 783 m, et qui abrite une forêt épaisse et des sentiers balisés totalisant 80 km. Ambiance de sous-bois et remarquables formations géologiques vous attendent en chemin, notamment sur la boucle des 4 Sommets (21 km). Prenez le temps de vivre une immersion complète en optant pour l’un des hébergements rustiques (nombreux) offerts dans le parc, notamment dans le Village des bâtisseurs, un regroupement de huit chalets rustiques, et dans les refuges de montagne.

L’accès aux sentiers de randonnée est tarifé (6,95 $), mais les sentiers de vélo de montagne sont accessibles sans frais.


 

Parc régional du Mont Morissette (Outaouais)

Une randonnée sur l’un des sentiers de ce territoire de 600 hectares est l’occasion de découvrir la formidable région de la Vallée-de-la-Gatineau, où le plein air se pratique toujours dans l’intimité. Empruntez le sentier 1 pour parvenir à un belvédère et à une forêt mature, et ne passez pas à côté de la tour d’observation panoramique de 18 m de haut qui domine le relief à perte de vue et les nombreux lacs de la région, dont le lac Blue Sea. Au sommet, un refuge chauffé est ouvert aux randonneurs toute l’année. En tout, ce sont 13 km de sentiers qui sont praticables pour une belle randonnée de jour. À l’accueil, des panneaux d’interprétation renseignent les visiteurs sur l’histoire des gardiens du feu, en lien avec l’ancienne tour à feu patrimoniale, érigée sur ce territoire en 1930.

L’accès aux sentiers de randonnée est gratuit.


  

Parc national de la Jacques-Cartier (Région de Québec)

Ce territoire est particulièrement magnifique en automne, quand l’embrasement gagne les flancs de montagne et les vallées profondes qui plongent à plus de 500 m vers la rivière et ses sections de remous. Sur les 100 km de sentiers balisés, le choix ne manque ni aux débutants ni aux marcheurs solides. Pour ces derniers, le sentier Les Loups permet de prendre la pleine mesure des fabuleux escarpements de la vallée glaciaire, sur un parcours de 5 km. Pour les familles, le choix est vaste, notamment avec la boucle des Cascades qui, comme son nom l’indique, fait évoluer le randonneur dans l’ambiance rafraîchissante d’un ruisseau ponctué d’une succession de chutes. À noter que plusieurs sentiers sont accessibles aux propriétaires de chiens.

L’accès aux sentiers de randonnée est tarifé (9 $, gratuit pour les 17 ans et moins).


  

Sentiers pédestres des 3 Monts (Chaudière-Appalaches)

Dans la région de Thetford Mines, c’est ici qu’il faut aller promener ses bottes pour s’immerger dans un bain de nature sauvage. Ce territoire renferme la réserve écologique de la Serpentine-de-Coleraine, milieu qui renferme un habitat faunique qui promet de belles observations : castor, rapaces, dindons sauvages, etc. Ce territoire, accessible par sentiers pédestres, permet d’assister à l’œuvre de la nature avec d’étonnantes formations rocheuses, notamment sur le sentier du mont Oak (460 m), jonché de panneaux d’interprétation qui mettent l’accent sur la richesse géologique du site. Côté hébergement, le visiteur a le choix entre yourtes et chalets.

L’accès aux sentiers de randonnée est tarifé (7 $).

Bienvenue randonneurs !

Sur le modèle de la certification Bienvenue cyclistes !, qui indique les établissements propices à la clientèle des adeptes de vélo, celle de Bienvenue randonneurs, mise en place par Tourisme Cantons-de-l’Est, garantit aux marcheurs de trouver, sur place, des informations pratiques, des services et du matériel spécifiques (bâtons de marche, bouteilles d’eau, stationnement sécurisé) ainsi que des petits déjeuners conséquents.



À voir en vidéo