Trois (autres) coups de coeur en Gaspésie

Marie-Julie Gagnon
Journaliste et chroniqueuse voyage
L’incontournable parc national de
l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé où l'on peut observer les oiseaux, entre autres, les Fous de Bassan qui nichent dans les falaises.
Photo: Marie-Julie Gagnon L’incontournable parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé où l'on peut observer les oiseaux, entre autres, les Fous de Bassan qui nichent dans les falaises.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Entre ciel et mer, la Gaspésie se savoure et se hume autant qu’elle se contemple. Deuxième de deux chroniques pour revisiter des classiques et explorer de nouvelles avenues. Cette semaine, notre journaliste a sillonné les routes, entre Percé et Carleton-sur-Mer.​ 


Photo: Courtoisie La chroniqueuse Marie-Julie Gagnon

Le Géoparc de Percé

Si, comme c’est mon cas, le Géoparc mondial UNESCO de Percé n’avait pas encore été inauguré lors de votre dernière visite en Gaspésie, il est peut-être temps de planifier une escapade dans les parages. Le site propose de plonger dans la fascinante histoire géologique de Percé grâce à une expérience immersive toujours captivante cinq ans après son lancement. Un sentier de randonnée offre notamment plusieurs points de vue inédits sur le célèbre rocher, à partir d’une plateforme vitrée suspendue à 200 mètres au-dessus du niveau de la mer et d’une tyrolienne.

La randonnée guidée d’une heure et demie a particulièrement plu à notre trio de touristes bien assumés. Il faut absolument inclure la forêt magique à sa visite !

Prix par personne pour la randonnée guidée, incluant l’accès à la plateforme suspendue et à la forêt magique : 18 $ (16 ans et plus) et 12 $ (6 à 15 ans). Tyrolienne : 14 ou 10 $. Un service de navette est disponible (6 $ et 5 $).

Les géodômes du Mont-Saint-Joseph

Au-delà de la photo Instagram, les géodômes Desjardins du Mont-Saint-Joseph proposent de vivre la montagne et ses humeurs à plus de 500 mètres d’altitude. Arrivés en plein brouillard, nous avons profité autant du confort des lieux la tête dans les nuages que de la vue sur la baie des Chaleurs après qu’il se fut dissipé.

Les couettes des deux lits — grand lit sur la mezzanine et à deux places au rez-de-chaussée — parviennent à réchauffer les plus frileux. Parmi les inclusions, mentionnons une toilette sèche (à l’intérieur du dôme), la literie, la vaisselle, un barbecue au propane, des prises électriques et un chauffage d’appoint. Les douches, à quelques pas des dômes, sont d’une propreté irréprochable.

Photo: Marie-Julie Gagnon Les géodômes Desjardins du Mont-Saint-Joseph se situent à plus de 500 mètres d’altitude.

Inaugurés à la fin de l’été 2020, les cinq prêts-à-camper peuvent également être loués sur place, même pour une seule nuit, si des unités sont disponibles. Les réservations et les annulations apparaissent en temps réel sur le site. Parfait pour les contemplatifs, les romantiques et les randonneurs qui souhaitent profiter pleinement du site. Soyez prévenus en revanche : par grands vents, le claquement de la toile peut s’avérer bruyant.

Prix : à partir de 230 $ la nuit. Un minimum de deux nuits est exigé lors des réservations en ligne.

La Buvette Thérèse

Après une bonne dizaine de guédilles sur le thème de la mer (la plupart succulentes, précisons-le), la pause proposée par la Buvette Thérèse, ouverte depuis la mi-juin à Percé par un quatuor de Gaspésiens dans la vingtaine, était la bienvenue. Tout — absolument tout — nous a ravis de cette nouvelle adresse, de l’atmosphère au menu axé sur les produits locaux, en passant par la carte des vins, bières et cocktails.

Après de tristounets pétoncles goûtés plus tôt au cours de ce road trip familial, ceux du chef et copropriétaire Dany Gasse, servis tièdes en entrée avec fruits de chicoutai, vin blanc et pousses, nous ont accroché un sourire au visage, tout comme les calmars frits et les acras de homard, pétoncles et crevettes. Le tataki de bœuf et le canard confit ont ensuite passé le test haut la main.

 
Photo: Marie-Julie Gagnon Canard confit, tataki de boeuf et poutine aux fruits de mer servis par le chef et copropriétaire Dany Gasse du restaurant la Buvette Thérèse

Quand mes deux mordus de hockey m’ont laissée seule pour le dessert un soir de match, ma fille de 14 ans m’a fait jurer de rapporter le reste de poutine aux fruits de mer à l’hôtel. J’en ai profité pour discuter avec l’un des quatre proprios, Billy Bastien. « Thérèse, c’est ma grand-mère et celle de Shaddy, une autre des propriétaires », m’a-t-il raconté.

Voilà une proposition différente qui risque de plaire autant à la population locale qu’aux vacanciers.
 

Notre journaliste était l’invitée de Tourisme Gaspésie.

À surveiller 

• L’incontournable parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé ne déçoit pas, même après plus d’une visite. S’approcher en bateau du mythique rocher et observer les oiseaux qui nichent dans les falaises réveillent immanquablement l’enfant en nous. On visite aussi les bâtiments qui témoignent de la présence des premiers Européens, dont le redoutable homme d’affaires Charles Robin, qui connaîtra la prospérité grâce à la pêche… et à l’instauration du crédit au magasin général.
 

• En plus d’accueillir la colonie de fous de Bassan la plus accessible au monde, l’île Bonaventure est un paradis pour randonneurs, y compris les marcheurs du dimanche. Les 15 km de sentiers peuvent être foulés jusqu’au 11 octobre. Habillez-vous chaudement, même en été.
 

• Minimalistes, les nouvelles cabines pour deux de CIME Aventure, à Bonaventure, plairont à ceux qui redoutent bestioles et intempéries, mais ne rechignent pas à l’idée de devoir sortir pour aller aux toilettes. Avis à ceux qui n’ont pas envie de cuisiner tous leurs repas : le camion Gaspésie Bistro gourmand, qui sillonne habituellement les festivals, est stationné sur le site pour l’été.
 

Hôtel UNIQ a installé son village éphémère de tentes tout équipées à la Seigneurie du lac Matapédia, à Amqui, jusqu’au 30 août. Des places sont encore disponibles.
 

• En plus de la distillerie artisanale La Société secrète, dans une ancienne église de Cap-d’Espoir, près de Percé, la nouvelle Distillerie Les Marigots, à Caplan, accueille maintenant les visiteurs.
 

• Escale incontournable, même si la file peut rebuter : la microbrasserie Le Naufrageur à Carleton-sur-Mer.
 

• Deux boulangeries où trouver latte, viennoiseries et bons sandwichs : La Pétrie à Bonaventure et La Mie véritable à Carleton-sur-Mer.
 

• Des terrains de camping et des prêts-à-camper peuvent être loués au Géoparc de Percé.

 



À voir en vidéo