L’appel de la route, à deux roues

Nathalie Schneider Collaboration spéciale
Au cœur de la Beauce, la véloroute de la Chaudière emprunte une piste cyclable asphaltée de Scott à Vallée-Jonction, le long de la rivière Chaudière.
Photo: Stéphanie Allard Au cœur de la Beauce, la véloroute de la Chaudière emprunte une piste cyclable asphaltée de Scott à Vallée-Jonction, le long de la rivière Chaudière.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

L’un des grands plaisirs de l’été, c’est d’enfourcher son vélo et d’explorer les routes et les pistes cyclables du Québec en prenant le temps de s’arrêter çà et là. Bonne nouvelle : toutes les régions proposent d’innombrables itinéraires, prétextes à la découverte d’un arrière-pays chaleureux et plein de surprises. Les circuits thématiques, surtout autour de l’agrotourisme, permettent de conjuguer plaisir du vélo et découvertes gustatives. Fromageries, vignobles, chocolateries et autres producteurs artisanaux abondent aux quatre coins du Québec. Voici une sélection de cinq circuits qui n’attendent que vous pour se révéler.


 

Cantons-de-l’Est

La Route des vins de Brome-Missisquoi

Ce vaste itinéraire à prendre en auto ou à vélo comporte quatre sections, dont la Doyenne des vignes, un parcours de 76 kilomètres de niveau intermédiaire, qui démarre à Frelighsburg et donne le ton et la couleur : il évolue à travers des villages réputés pour leur charme — Farnham, Stanbridge East, Pigeon Hill — et des paysages à couper le souffle. Souffle que vous aurez soin de reprendre après les quelques bonnes montées qui ponctuent le parcours. Des haltes aux vignobles s’imposent, ne serait-ce que pour magasiner quelques crus à découvrir au Vignoble de la bauge, à Brigham, à celui de Pigeon Hill ou, encore, au vignoble Clos Sainte-Croix, à Dunham. Aromatique et gouleyant… comme un goût d’été.


   

Chaudière-Appalaches

Véloroute de la Chaudière

Au cœur de la Beauce, ce circuit de 46 kilomètres assez facile démarre au parc des Chutes-de-la-Chaudière, et se partage des portions sur accotement, notamment à Saint-Lambert-de-Lauzon, puis emprunte une piste cyclable asphaltée de Scott à Vallée-Jonction, le long de la rivière Chaudière. Portion de la Route verte, cet itinéraire traverse des attraits agrotouristiques, dont des tables du terroir, vignoble (La Cache à Maxime, à Scott) ou miellerie (de Sophie, à Notre-Dame-des-Pins). On peut facilement prolonger sa sortie en poussant jusqu’à Saint-Georges, et multiplier les arrêts dans des parcs (Rapides-du-Diable, des Sept-Chutes, Domaine Taschereau) pour une immersion parfaite de deux jours de vélo. Un arrêt à la fromagerie La pépite d’or, à Saint-Georges, et à la Maison de l’érable, à Sainte-Marie, s’impose. Côté hébergement, les auberges de charme ne manquent pas, surtout à Scott.


    

Montérégie

Circuit du lac Saint-François

Cette région s’est taillé, au fil des années, une réputation de destination vélo de premier plan. Elle est littéralement quadrillée par près de 1000 kilomètres de circuits sur accotement et sur voie cyclable. Cet itinéraire en boucle de 72 kilomètres démarre au bord du lac Saint-François, à Anicet, pour s’échapper rapidement des routes passantes et s’enfoncer dans les paysages au charme champêtre. Les occasions de s’arrêter sont nombreuses, notamment pour un pique-nique à la fraîche. Quand vient le temps de boucler la boucle, faites un arrêt au Centre d’interprétation du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha, la reconstitution d’un village iroquoien du XVe siècle, d’après les fouilles réalisées au bord du fleuve. Des visites guidées de maisons longues, de jardins traditionnels et une exposition interactive sont proposées au grand public. Journée parfaite entre nature et culture.


      

Région de Québec

Véloroute portneuvoise

Tout au long des 88 kilomètres de ce parcours en boucle, entre Saint-Alban et Saint-Ubalde, on trouve matière à s’arrêter tant les sites attractifs sont nombreux : beaux villages, fermes agrotouristiques, marchés, sites de plein air (parc régional de Portneuf notamment). L’itinéraire se déroule sur une chaussée désignée ainsi que sur accotement asphalté. Et les petites routes peu passantes et vallonnées, au cœur de paysages bucoliques à souhait, offrent de magnifiques points de vue sur les montagnes. En prime : ce circuit emprunte une section du chemin du Roy, le long du fleuve. Microbrasserie (Les Grands Bois, à Saint-Casimir) et bonne table (Bistro la ferme, à Deschambault-Grondines) à découvrir en chemin. L’une des meilleures façons de découvrir la superbe région de Portneuf.


    

Outaouais

Les 14 circuits vélo de Petite-Nation et de la Lièvre

Cette région a une forte identité vélo, c’est bien connu. Mais Petite-Nation, la partie située le plus à l’est de l’Outaouais, mise beaucoup sur le cyclotourisme pour titiller l’intérêt des visiteurs, avec notamment 14 itinéraires très diversifiés qui quadrillent le territoire. Chacun d’eux compte d’une vingtaine de kilomètres à plus de 60 kilomètres, de niveaux facile à expert. La piste Louis-Joseph Papineau, en poudre de roche, s’adresse aux amateurs de cyclo-cross qui aiment les paysages bucoliques. Les amateurs de défis — et de dénivelé — préféreront le circuit des Jarrets, 42 kilomètres de niveau expert, qui relie Duhamel à Chénéville. Enfin, la Route verte, qui borde le fleuve de Thurso à Fassett, s’adresse à tous les calibres de cyclistes, pour peu qu’ils sachent aussi lever les yeux du guidon et s’émerveiller du panorama. Cidreries, fromageries, boulangeries et fermes sont recensées le long de ces 14 circuits.

À voir en vidéo