Et si on optait pour des vacances en formule «tout inclus» au Québec?

Marie-Julie Gagnon Collaboration spéciale
L'un des chalets du Village Vacances Petit-Saguenay
Photo: Charles-David Robitaille L'un des chalets du Village Vacances Petit-Saguenay

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Un peu partout dans la province, des centres de villégiature proposent des forfaits pour les parents qui rêvent de vacances sans prise de tête. Au programme : de nombreuses activités, deux ou trois repas par jour et l’hébergement en hôtel, en chalet ou en camping.

La première fois, ma fille avait 7 ans. L’accueil survolté des animateurs, avant même que la voiture soit garée, m’a d’abord rebutée. Mais qu’est-ce qui m’avait pris d’accepter une invitation à passer une semaine entière dans un camp de vacances familial ? Puis, j’ai aperçu le fjord derrière le chalet d’accueil… Sans le savoir, je commençais ce jour-là une grande histoire d’amour avec le Village Vacances Petit-Saguenay (VIVA).

Ce qui m’a le plus frappée, lors de ce premier séjour, c’est le nombre de familles « récidivistes ». Un père m’a notamment raconté que ses enfants choisissaient systématiquement de revenir à Petit-Saguenay plutôt que d’aller dans un tout-inclus dans le Sud. Mais qu’est-ce qui pouvait tant accrocher les enfants, et même les adolescents ?

Au fil des jours, j’ai vu ma fille partir avec le groupe d’enfants de son âge et revenir avec mille et une histoires à raconter. Qu’il s’agisse de grimper sur un pic de sable ou de marcher dans une rivière, chaque activité avait des airs d’aventure fantastique.

Chalet ou camping ?

Après avoir dû laisser tomber l’animation classique et les repas en 2020, cet été, la formule « tout compris » sera bel et bien de retour en chalet ou en camping. « Peu importe la situation, les repas seront inclus, en salle à manger ou à emporter, affirme Charles Martel, directeur des ventes, du marketing et du service client. Il y aura de l’animation sur le site, mais je n’ai pas encore la réponse exacte quant à la façon dont elle sera faite. »

Après trois séjours, je crois avoir compris un peu mieux d’où vient la magie de VIVA. Au-delà du site exceptionnel et de son emplacement géographique, loin de tout, il y a l’atmosphère bon enfant et le charme suranné des camps d’antan, où l’imaginaire et les légendes sont aussi importants que l’immersion en nature.

Photo: Charles-David Robitaille La plage Saint-Étienne, au Village Vacances Petit-Saguenay

Les forfaits d’une semaine permettent aussi de tisser des liens. Les activités n’ont rien de compliqué : tout est là, dans la forêt, sur la plage ou autour du village. L’humour déjanté des animateurs s’avère aussi un atout — même la grincheuse que je suis parfois l’admet.

Modestes, les chalets n’ont pas le lustre de ceux qu’on voit défiler sur Instagram et les repas servis n’entrent pas dans la catégorie « haute gastronomie ». Mais on s’en fiche. Parce qu’en scrutant l’horizon, on risque d’apercevoir un béluga. Que la même marmotte vient nous saluer chaque matin. Que les marées rythment nos promenades sur la plage. Et qu’on sait maintenant que dans certains arbres pousse de la barbe de lutins.

À propos des forfaits de VIVA

Du 27 juin au 20 août, les forfaits incluent l’hébergement en chalet ou en camping, l’animation, les petits déjeuners et les soupers. Les parents peuvent participer à des activités qui leur sont réservées, mais aussi à des activités familiales. Il reste plusieurs disponibilités en camping et quelques chalets en juillet. Prix : à partir de 2954 $ par semaine pour une famille de quatre et à partir de 1400 $ en camping. Le wifi n’est pas accessible dans les chalets, et les cellulaires ne fonctionnent pas bien partout.

Ailleurs au Québec

• Aux îles de la Madeleine, l’auberge La Salicorne propose la formule « tout inclus » depuis 1985. « À moins que le gouvernement ferme les établissements hôteliers ou les régions, nous offrirons bel et bien ces forfaits cet été, soit du 1er juin au 30 septembre, confirme Rosemarie Leclerc, directrice de l’auberge. Tous nos forfaits sont disponibles avec le transport en avion. Il faut toutefois passer par une agence de voyages pour la réservation du forfait avec transport. » Le programme Explore Québec permet d’obtenir un rabais de 250 $ pour un voyage avec les vols. Prix pour un séjour de trois nuits avec les déjeuners et soupers quatre services ainsi que les activités, en occupation double : 1044 $ par adulte, au départ de Montréal (Saint-Hubert). Les tarifs pour les enfants et les adolescents diffèrent.

• Au Baluchon Éco-Villégiature, en Mauricie, plusieurs forfaits sont proposés, dont un nouveau baptisé Vive les vacances, de quatre à cinq nuitées avec, entre autres, trois soupers quatre services, un passeport plein air et l’équipement, dont des vélos de montagne. « Tout est réglé au quart de tour pour assurer la sécurité de tous, que les clients viennent d’une zone rouge ou orange », assure Andréanne C.-Desfossés, coordonnatrice marketing. Prix : à partir de 639 $ par personne, en occupation double (taxes en sus).

• Dans les Cantons-de-l’Est, le Centre de villégiature Jouvence célèbre son 51e anniversaire. Offerte du 2 juillet au 19 août, la formule Club s’adresse aux familles. « Avec les hauts et les bas de la pandémie, il est encore impossible de prévoir exactement ce qui sera permis ou non cet été, dit Hugo Veilleux, directeur ventes et marketing. En dépit de cela, nous sommes prêts à tous les scénarios. » Le prix par personne varie selon l’âge. Pour les 17 ans et plus : 140 $ par jour.

• À 30 minutes de Québec, la Station touristique Duchesnay propose le forfait Club Vacances Famille, qui comprend notamment l’accès à toutes les activités, le petit déjeuner et le souper. À partir de 160 $ par nuit par personne en occupation double.