Sur les routes de Charlevoix en «van» de luxe

Catherine Lefebvre Collaboration spéciale
Les paysages entre fleuve et montagnes de la région ne sont qu'une des raisons qui incitent notre journaliste à y retourner régulièrement.
Photo: Terres d’Aventure Canada Les paysages entre fleuve et montagnes de la région ne sont qu'une des raisons qui incitent notre journaliste à y retourner régulièrement.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

En vue des vacances d’été, le cahier Plaisirs vous emmène dans les plus belles régions du Québec, où les producteurs locaux créent de délicieuses merveilles, à l’image du riche territoire québécois. Cette semaine, notre journaliste vous transporte dans un voyage actif et gourmand sur les routes de Charlevoix.

J'adore Charlevoix. Ses paysages entre fleuve et montagnes à en inspirer le Groupe des Sept — artistes canadiens captivés par la nature sauvage du Canada —, son terroir unique et ses bonnes tables ne sont que quelques-unes des raisons qui m’incitent à y retourner régulièrement. L’été dernier, j’ai pris le temps d’explorer ses recoins dans le cadre d’un séjour en van de luxe conçu par le voyagiste Terres d’Aventure Canada.

Des vacances à notre rythme

À bord de notre fourgonnette aménagée pour offrir un grand confort en camping, nous passons d’abord quelques jours dans les environs de Baie-Saint-Paul. Dans notre carnet de voyage personnalisé, un itinéraire flexible nous est proposé, incluant les bonnes adresses gourmandes de la région et plusieurs suggestions d’activités en pleine nature.

C’est le début de l’été. Les sentiers du parc national des Grands-Jardins sont en parfaite condition pour monter jusqu’au sommet du mont du Lac-des-Cygnes. De là, nous observons l’impressionnant astroblème — les traces laissées par la puissante météorite qui a formé la région il y a 400 millions d’années.

Après une randonnée soutenue, il n’y a rien de tel qu’un bon repas aux saveurs locales pour terminer cette première journée de toute beauté. L’un des nombreux bonheurs de ce séjour est sans doute de passer la nuit chez les producteurs. Nous stationnons donc notre fourgonnette aux Jardins du Centre, une ferme maraîchère située aux Éboulements. Sur place, il y a une petite épicerie incluant plusieurs produits locaux, en plus de bières de microbrasserie de la région.

Photo: Terres d’Aventure Canada La vue depuis l'intérieur de la fourgonnette

Dans notre fourgonnette, nous cuisinons quelques saucisses des Viandes Bio de Charlevoix, faisons rissoler les patates bleues des Jardins du Centre, en plus de préparer une grande assiette de crudités avec les légumes de saison : rabioles, concombres, pois mange-tout, radis… Installés sur la table à pique-nique donnant une vue sur le fleuve, nous nous régalons.

Le tour de L’Isle-aux-Coudres

À deux pas de Saint-Joseph-de-la-Rive, où prendre le traversier vers L’Isle-aux-Coudres, nous modifions légèrement notre itinéraire pour aller y faire un tour. À la sortie du traversier, nous tournons à gauche sur le chemin des Coudriers. Premier arrêt : l’épicerie Chez Paul. C’est là qu’on prépare les fameux pâtés croches ! Il s’agit en fait d’un chausson à la viande en forme de demi-lune. Avant l’arrivée du traversier en 1954, les insulaires se rendaient sur la rive nord en canot. Ils emportaient ces chaussons, ronds au départ. Puisque les traversées étaient habituellement mouvementées, lesdits pâtés étaient donc croches à l’arrivée. De là leur nom et l’intérêt de les cuisiner en forme de demi-lune.

De l’autre côté de l’île, nous roulons vers les Moulins de L’Isle-aux-Coudres. Leur histoire remonte au début du XIXe siècle. En 1815, une famine frappe les insulaires, notamment parce qu’ils ne peuvent pas moudre efficacement les grains qu’ils cultivent. Or, en 1825, un premier moulin à eau est construit. Puis, un second moulin, à vent cette fois-ci, voit le jour en 1836. Aujourd’hui, ils produisent toujours de l’excellente farine de blé et de sarrasin offerte sur place ou dans les épiceries de la région. De plus, le site est aussi l’Économusée de la meunerie. La Société du réseau Économusée du Québec sert notamment à « valoriser le patrimoine immatériel comme contribution à la diversité culturelle et à mettre en lumière des métiers qui contribuent à forger une identité locale et nationale ». Charlevoix en compte six !

Majestueuses Hautes-Gorges

Nous reprenons l’itinéraire initial en direction du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. À La Malbaie, nous nous arrêtons à la boulangerie artisanale Pains d’exclamation pour faire le plein de produits de boulangerie, de charcuteries et de fromages de la région. Non loin de là, à Clermont, nous renflouons notre approvisionnement de bières et spiritueux locaux chez Menaud. Leurs produits sont conçus à partir des ingrédients singuliers des environs, comme le poivre d’aulne de Charlevoix, le persil de mer de L’Isle-aux-Coudres et le miel de fleurs sauvages de la Miellerie du cratère.

Une fois au parc, nous sommes émerveillés par la splendeur des hautes gorges, formées par les mouvements de la croûte terrestre au moment de la création du Bouclier canadien. Ses impressionnantes parois sont d’ailleurs parmi les plus hautes à l’est des Rocheuses. Nous parcourons la vallée des Glaces à pied. Mais il est aussi possible d’y faire du vélo, du kayak et de la pêche à la journée.

Comme le parc national des Grands-Jardins, celui-ci fait partie de la réserve de la biosphère de Charlevoix. Il s’agit donc d’un lieu d’apprentissage reconnu par l’UNESCO qui comprend des écosystèmes terrestres, marins et côtiers où l’on favorise des solutions durables pour préserver la biodiversité.

En effet, nous sommes plus soucieux de ce que nous connaissons. Or, en nous rapprochant de la nature, précieuse et diversifiée, et en apprenant à mieux la connaître, tout porte à croire que nous en prendrons soin davantage. Ces séjours gourmands en plein air sont certainement une bonne façon d’y parvenir.

Notre journaliste était l’invitée de Terres d’Aventure Canada.

Bon à savoir

Le voyagiste Terres d’Aventure Canada offre divers séjours en van de luxe au Québec et dans l’Ouest canadien.

La 6e édition du circuit artistique en milieu agricole Pays’Art se tiendra du 25 juin au 11 octobre 2021. Le thème de cette année est « L’avenir est dans la culture d’aujourd’hui ». Des installations artistiques éphémères seront exposées sur les sites participants, comme à la ferme Le Véritable agneau de Charlevoix, aux Jardins Écho Logiques et au Safran Nordique.

La 11e édition du Festif aura lieu du 21 au 25 juillet 2021. Des spectacles intimistes sont prévus dans des sites d’exception. La programmation complète sera annoncée en mai. La chanteuse Elisapie et le groupe Planet Smashers sont toutefois déjà à l’horaire.