«Ousse» tu vas avec tes skis… et ta tente?

Marie-Julie Gagnon Collaboration spéciale
La réserve faunique des Laurentides
Photo: SEPAQ La réserve faunique des Laurentides

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Penser à l’été avant même l’hiver ? Oui, puisque la chasse aux emplacements de camping ouvre aujourd’hui. On rêve aussi à nos prochaines virées hivernales, même si le rouge n’est pas seulement la couleur du père Noël cette année.

À vos marques, prêts… réservez !

Dans sept mois, ce sera l’été. Nous aurons envie de gambader dans la nature, cheveux et barbe au vent, oubliant le froid, le pain maison et l’existence même de Netflix. Pourquoi rêver tout de suite de ce moment béni ? Parce que depuis ce matin, 8 h, il est possible de réserver son emplacement de camping ou de prêt-à-camper dans les parcs de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) pour la prochaine saison estivale.

Attention, cependant : l’ouverture des réservations se fera selon différentes plages horaires. Par exemple, à compter de 8 h, seules celles pour les parcs nationaux du Bic et de la Yamaska, du camping des Voltigeurs, du Centre touristique du Lac-Kénogami et du Centre touristique du Lac-Simon seront acceptées.

Bien que le réseau compte 7000 emplacements de camping et 670 emplacements de prêt-à-camper, il faut être rapide sur la gâchette pour obtenir les places les plus convoitées.

Parfait pour les familles, le nouveau modèle Étoile, qui compte trois grands lits, propose un bon rapport qualité/prix pour ceux qui recherchent un peu plus de confort. Similaire, mais plus petite, la Nova est équipée de deux grands lits.

Les réservations peuvent se faire en ligne ou par téléphone au 1 800 665-6527.


 

Mon pays, c’est l’hiver… après tout

Les skieurs ne sont pas les seuls à attendre impatiemment d’autres bordées de neige. Avec l’autorisation de la Direction générale de la santé publique, la ministre du Tourisme du Québec, Caroline Proulx, a annoncé la semaine dernière que les centres de glisse et les centres de plein air pourront eux aussi accueillir les visiteurs peu importe le palier d’alerte, en appliquant les mesures sanitaires requises. Le contrôle de l’achalandage sera par exemple exigé dans les centres de glisse, les relais et les refuges. Les installations comme l’équipement devront aussi être désinfectés.

 

La nouvelle a été accueillie avec soulagement par les différents acteurs de l’industrie touristique, dont Aventure Écotourisme Québec et l’Association des parcs régionaux du Québec, où raquette, ski de fond et vélos à pneus surdimensionnés sont à l’honneur. Dans un communiqué de presse, le directeur général des deux associations, Pierre Gaudreault, a souligné le message d’optimisme envoyé aux Québécois avec cette annonce. 


 

Aller jouer dehors en petit groupe

L’agence Karavaniers proposera des escapades guidées de quatre jours dans la vallée Bras-du-Nord, dans la région de Portneuf, en février et en mars 2021. Au programme de ces séjours conçus pour les familles et accessibles à un maximum de six personnes par groupe : trek, randonnée, ski-hok, raquettes, survie en forêt… De quoi tomber de sommeil une fois installé dans sa yourte le soir venu ! « Nous pourrions accepter deux familles sous réserve de disponibilité d’une yourte supplémentaire, indique Ophélie Jaskiewicz, spécialiste voyages chez Karavaniers. Pour une grande famille, nous pourrions également prévoir une yourte de plus sur demande. »

Une nuit d’initiation au camping d’hiver fera également partie de l’aventure. Tout l’équipement nécessaire sera fourni et les participants auront accès à leur yourte — chauffée — en cas d’inconfort ou de mauvais temps.

Plutôt envie d’explorer la Gaspésie sous la neige ? Les familles avec des enfants de 10 ans et plus pourront le faire en compagnie d’un guide la semaine du 20 février 2021. « Le séjour jumellera quatre jours d’activités dans le parc de la Gaspésie et trois dans le secteur de Percé », résume Marie-Josée Talbot, guide et spécialiste voyages et expéditions. L’hébergement se fera en chalet dans le secteur du mont Albert et au camp de base à Coin-du-Banc.

En plus des activités sportives, des excursions pimenteront l’aventure, comme des sorties à la lampe frontale. Des dégustations de gin et de bières locales sont également prévues. « Et du chocolat chaud pour les enfants ! » précise Marie-Josée Talbot.

Pourquoi planifier un voyage consacré aux familles avant la semaine de relâche officielle ? D’abord pour une question de disponibilité d’hébergement, mais aussi parce que Karavaniers fait le pari que des familles avec des ados fréquentant l’école un jour sur deux en présentiel souhaiteront partir avant la cohue des vacances scolaires. Le groupe comptera une dizaine de participants.

D’autres forfaits axés sur le ski de fond hors piste et la raquette seront également ajoutés au cours des prochaines semaines.

À surveiller

Jusqu’au 22 novembre, le Festival de films francophones Cinemania bat son plein dans une formule en ligne. Une merveilleuse manière de s’évader aux quatre coins de la planète. 

Les musées vous manquent ? Il est possible d’en visiter plusieurs de la province virtuellement, dont celui de Pointe-à-Callière

À (re)découvrir grâce à des photos panoramiques à 360 degrés : l’excellente exposition Scandale !, qui offre une incursion dans les cabarets et les boîtes de nuit de Montréal dans les années 1940 à 1960.