Parcs nationaux, bières et autres plaisirs estivaux

Marie-Julie Gagnon Collaboration spéciale
Le lac Bouchard, dans le Parc national de la Mauricie
Parcs Canada Le lac Bouchard, dans le Parc national de la Mauricie

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Oui, il est possible de trouver de petits bouts de nature avec plus de vert que d’humains… et d’aller boire une bière bien fraîche sur une terrasse, à deux mètres de ses voisins !


 

Le parc de la Mauricie sans la foule

En prévision du 50e anniversaire du Parc national de la Mauricie, le 22 août, l’équipe de Parcs Canada avait concocté une programmation de rêve. La présence d’un certain trouble-fête réputé pour s’inviter dans les partys a cependant forcé l’équipe à faire table rase de tout plan festif impliquant un grand nombre d’humains. Les amateurs de plein air peuvent tout de même venir célébrer la nature et respirer à pleins poumons en profitant des sentiers et des activités nautiques offertes sur le site.

Si les aires de pique-nique Shewenegan et du Lac-Édouard, où se trouve aussi une plage, sont très populaires, d’autres coins tout aussi charmants méritent qu’on y dépose son panier de victuailles. « Juste à côté de l’aire de pique-nique Shewenegan, il y a celle de l’Esker, plus tranquille, près de l’entrée Saint-Mathieu, indique Julie Dumont, agente de communications et de relations publiques à l’Unité de gestion de la Mauricie et de l’ouest du Québec. Il y a des installations sanitaires, mais pas de casse-croûte, contrairement à celle de Shewenegan. »

« Un autre endroit méconnu et qui est vraiment génial est le lac Bouchard, qui a été restauré, poursuit-elle. Plusieurs espèces exotiques ont été importées à l’époque des clubs de chasse et pêche et c’est dans notre mandat de ramener les lacs le plus possible à leur état naturel. C’est un beau coin tranquille et il y a une petite chute. » Elle recommande aussi l’excursion d’une journée vers les chutes Waber.

Peu importe le secteur, Julie Dumont conseille d’arriver tôt — « avant 11 h » — et d’effectuer les réservations d’embarcation à l’avance. « Ce n’est pas possible de réserver pour une demi-journée, par contre, précise-t-elle. Nous conseillons également aux gens de venir en semaine pour éviter l’achalandage. »

Photo: Parcs Canada Les chutes Waber, au Parc national de la Mauricie

Qu’en est-il des tentes oTENTik, le « prêt-à-camper » de Parcs Canada ? « Pour l’instant, seuls les gens qui avaient réservé avant la pandémie peuvent les occuper, dit-elle. Les nouvelles réservations devraient commencer sous peu, mais nous n’avons pas encore de date. Chaque parc gère cela selon sa situation. » Avant de se rendre sur place, mieux vaut consulter la page consacrée à la COVID-19 afin d’être au fait des dernières nouvelles.

Des changements de dernière minute à la SEPAQ

Comme de nombreuses entreprises touristiques des quatre coins de la province, la SEPAQ doit composer cet été avec un manque de personnel en plus du renforcement des règles sanitaires. Pour cette raison, des changements ont dû être apportés au Parc national des Grands-Jardins, dans Charlevoix.

« Un contexte particulier de recrutement plus difficile et des exigences sanitaires accrues en lien avec la COVID-19 ont contraint la SEPAQ à réduire une petite partie de son offre au parc national des Grands-Jardins, résume Simon Boivin, responsable des relations avec les médias. L’un des blocs sanitaires du parc national, celui du secteur Arthabaska, fait partie de ce qui a dû être fermé. Plutôt que d’annuler les réservations, les séjours prévus dans les 24 emplacements du camping de ce secteur ont été reclassés dans la catégorie “rustique” (toilettes sèches, pas de douche) plutôt que “avec services”. Le tarif a été ajusté en conséquence à la baisse (réduction de 10,85 $ par jour) et les gens qui avaient une réservation ont été avisés de la situation. »

Pour ceux qui rêvent d’une escapade dans l’un des parcs de la SEPAQ au cours des prochains jours, le mieux est de consulter la section « Sortie de dernière minute en nature », accessible à partir de la page d’accueil du site Web. Notre meilleur atout à ce stade-ci : la flexibilité ! 

Une tournée des microbrasseries ?

Partout au Québec, les microbrasseries rivalisent d’imagination pour offrir à la fois des bières uniques et des expériences agréables autant pour les amateurs de houblon que pour ceux qui en sont moins friands. Quelques terrasses exceptionnelles qui ont ravi l’autrice de ces lignes (qui appartient à la seconde catégorie) au cours des dernières années : le Bistro de l’Anse, à L’Anse-Saint-Jean, près du fjord du Saguenay, À l’abri de la tempête, à L’Étang-du-Nord, aux Îles-de-la-Madeleine, Tête d’allumette, à Saint-André, dans la région de Kamouraska, Sir John Brewing co., à Lachute, dans les Basses-Laurentides, la Microbrasserie du Lac-Saint-Jean, à Saint-Gédéon, et La Chouape, à Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean. Il y en a bien sûr plusieurs autres !

À surveiller

• Assurance voyage et COVID-19 : Au moins deux compagnies d’assurances, Medipac et Croix Bleue, offrent maintenant une protection à l’étranger, même pour la COVID-19. Il faut toutefois s’attarder aux détails avant de sauter dans le premier avion. L’avis du gouvernement canadien d’éviter tout voyage non essentiel était par ailleurs toujours en vigueur au moment où ses lignes ont été rédigées, ainsi que la quarantaine de 14 jours obligatoire de retour au Canada.

• Forfaits vélo avec Vélo Québec Voyages : Vélo Québec Voyages propose une dizaine de forfaits à vélo en formule En liberté avec un rabais de 25 % sur le prix de vente (avant taxes). La durée des itinéraires varie de 3 jours à 7 jours. Parmi les séjours les plus courts, mentionnons le circuit de Drummondville à Victoriaville, dans le Centre-du-Québec, celui de Gatineau à Wakefield, en Outaouais, et celui de Rivière-du-Loup à Matane, dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

 

• Explorer le Centre-du-Québec autrement : À la dRoute, qui a pignon sur rue à Victoriaville, invite les vacanciers à se balader dans la région grâce à différents forfaits. Celui baptisé Au coeur de 1001 trouvailles entraîne par exemple les visiteurs à la découverte d’antiquaires, de galeries d’art à ciel ouvert, de jardins, de producteurs artisans et de chemins ancestraux, en plus d’inclure des nuitées dans des gîtes.