Faire du Québec son bout du monde

Marie-Julie Gagnon Collaboration spéciale
Le fjord du Saguenay, considéré comme l'un des plus beaux du monde.
Photo: Fjord en Kayak Le fjord du Saguenay, considéré comme l'un des plus beaux du monde.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Ne pas pouvoir quitter le pays signifie-t-il devoir oublier les vacances ? Non, ont tranché plusieurs voyagistes québécois. Plutôt que d’offrir des expéditions sur d’autres continents comme ils ont l’habitude de le faire, certains ont créé des circuits inédits au Québec et au Canada. L’idée ? Retrouver l’état d’esprit qui nous anime lorsqu’on prépare une expédition au bout du monde… en restant dans notre coin de pays.

Karavaniers a lancé le bal en créant des circuits pour petits groupes de 8 à 12 personnes dès la mi-mai. Spécialisée dansle tourisme d’aventure depuis 20 ans, l’agence a concocté une vingtaine de nouveaux itinéraires au Québec et au Canada en collaboration avec Aventure Écotourisme Québec ainsi que d’autres partenaires réputés.

Les circuits se déclinent sur 6 à 12 jours, la plupart axés sur la randonnée et le kayak. « Mon idée était vraiment de travailler avec des entreprises très locales, comme on le fait habituellement à l’étranger », dit Richard Rémy, fondateur de Karavaniers.

À l’annonce de la fermeture des camps de vacances, l’importance de développer une offre destinée aux familles lui est apparue encore plus nécessaire. Ainsi, du 8 au 16 août, le circuit « Les petits coureurs des bois sur la Mistassini » propose aux familles avec de jeunes enfants de prendre la route vers le nord-est du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour naviguer sur la rivière Mistassini en canot.

Les circuits « Pirates et moussaillons » proposent par ailleurs des voyages sur l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, dans la baie Georgienne, en Ontario, et sur le fjord du Saguenay (à partir de 8 ans pour les deux premiers et de 12 ans, pour le troisième). « Je me suis dit qu’il fallait penser à des activités pour que les parents n’aient rien à faire, explique M. Rémy. Par exemple, organiser des camps de survie, comment construire un abri, aller à la pêche et apprendre à arranger un poisson… Nous aurons aussi un télescope pour regarder les étoiles. » Les groupes seront divisés selon l’âge des enfants.

Les prix varient beaucoup selon les expériences proposées et la durée. Le plus bas indiqué sur le site est « à partir de 1795 $». Bien qu’il soit déjà possible d’effectuer des réservations, les départs pourront avoir lieu seulement si Québec donne son aval. Pour l’instant, seuls les rassemblements de 10 personnes ou moins sont autorisés. « Plusieurs de nos voyages auront lieu en août, alors nous espérons que les règles vont s’assouplir d’ici là, dit Richard Rémy. Dans les faits, nos activités font en sorte qu’il est beaucoup plus facile de garder nos distances. »

Prendre la route en fourgonnette aménagée

Parfaits pour contrôler son espace de vie, les véhicules aménagés risquent d’être encore plus populaires cet été. Des voyagistes ajoutent d’ailleurs la possibilité de transporter son « chez-soi temporaire » sur roues pour s’offrir des vacances sécuritaires.

C’est le cas de Club Aventure, qui concocte des voyages aux quatre coins de la planète depuis 1975. L’équipe a développé une gamme complète de minifourgonnettes de camping à louer pouvant loger jusqu’à cinq personnes (deux adultes et trois enfants). Appelée Québec Campervans, cette nouvelle branche de Club Aventure fait appel à la flotte de Location Légaré. « Les modules sont à nous, explique Marc-André Fortin, vice-président de Club Aventure, mais c’est la flotte de Location Légaré que nous utilisons, ce qui garantit un meilleur état des véhicules et une plus grande diversité. »

Le prix de location oscille entre 120 $ et 200 $ par jour, selon le modèle choisi. Tous les véhicules sont meublés et désinfectés. Une fois la réservation effectuée, les vacanciers peuvent avoir recours aux services d’un agent s’ils le souhaitent. « Nous offrons un accompagnement à la carte », résume M. Fortin.

Fourgonnette de luxe et aventure sur mesure

Terres d’Aventure Canada propose également des séjours en fourgonnette de camping pour la première fois au Québec. L’entreprise, qui a des bureaux à Montréal et à Québec, mise sur son expertise de terrain et de recherche pour faire vivre aux voyageurs des séjours clés en main.

Le type de véhicule retenu pour l’aventure : le Mercedes Sprinter 4X4. Tout équipé, il compte même une toilette et une douche. « C’est le moyen de transport parfait pour le contexte actuel, résume Jad Haddad, directeur de Terres d’Aventure Canada. La nature est luxuriante et notre van, luxueux ! Nous travaillons avec des partenaires locaux pour pouvoir le stationner chez des producteurs où la vue est particulièrement pittoresque. Nous fournissons toute la logistique de voyage. Nous coordonnons par exemple des rencontres avec des producteurs locaux pour les adeptes d’agrotourisme, des itinéraires en sentiers pour les randonneurs ou des sorties de kayak au coucher du soleil. Tout est sur mesure. »

Pour le moment, les circuits proposés en autotour à Tadoussac et dans Charlevoix ou le Bas-Saint-Laurent sont d’une semaine. Prix approximatif : 3500 $. D’autres itinéraires dans différentes régions sont également en préparation et devraient être ajoutés au cours des prochaines semaines.

Si, pour le moment, le terrain de jeu se limite aux frontières du Québec, Terres d’Aventure mijote tout de même des circuits aux quatre coins du Canada, notamment sur l’île de Vancouver, dans les Rocheuses, à Terre-Neuve et au Yukon. « Nous sommes prêts pour le moment où les frontières interprovinciales rouvriront », lance-t-il.

Et pour ceux qui rêvent d’une aventure encore plus luxueuse, Voyageurs du monde propose elle aussi des séjours en Mercedes Sprinter 4X4, mais avec de nombreux extras, comme un service de concierge. Sky is the limit… pour autant qu’on respecte les règles sanitaires et la distanciation physique.