L’hiver dans l’ADN

Descente  aux flambeaux au Massif
Le Massif de Charlevoix Descente aux flambeaux au Massif

Quelque 15 000 emplois sont à pourvoir pour développer le tourisme hivernal : c’est ce qu’annoncent, ce mois-ci, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et son partenaire, le Comité sectoriel de main-d’œuvre en tourisme. Rien que pour cet hiver, la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean affiche 300 postes vacants dans toutes les déclinaisons du secteur touristique : hébergement, restauration, services, transport et loisirs.

« En été, le taux d’occupation de nos établissements hôteliers tourne autour de 100 %, explique Lily Gilot, présidente de Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean. En hiver, c’est un peu plus difficile. L’idée, ce n’est pas de construire de nouveaux hébergements, mais de remplir ceux qui existent déjà durant toute l’année. » Pour ce faire, la main-d’œuvre est capitale, au Saguenay–Lac-Saint-Jean comme ailleurs dans la province.

Un constat qui risque fort de s’amplifier, dans la mesure où le tourisme est l’industrie qui connaît la plus forte croissance mondiale, selon le rapport annuel publié cette année par l’Organisation mondiale du tourisme. Rien qu’en 2017, le tourisme mondial a connu une augmentation de 6 %. Au Québec, il se place au 3e rang des secteurs les plus lucratifs, après l’aéronautique et l’aluminium.

Mon pays, c’est l’hiver

Au Québec, c’est notre fameux hiver qui apparaît désormais comme le pivot de la croissance touristique, une spécificité qui a bien des atouts pour charmer le marché international : un milieu naturel remarquable, de la neige en abondance, une faune sauvage, et que dire des paysages ? Ces atouts se traduisent par une kyrielle d’activités praticables aux quatre coins de la province. C’est ce qu’affirmait déjà la Stratégie de mise en valeur du tourisme hivernal mise en place en 2014 jusqu’à 2020.

Cette stratégie, qui implique un important plan de financement, cible surtout le plein air comme force d’attractivité touristique, notamment l’industrie du ski alpin et l’offre des parcs nationaux (en plus de la motoneige et des festivals). Rien que pour les stations de ski, l’investissement du gouvernement s’est chiffré à 76 millions de dollars.

Dans le cadre du Plan d’investissement en tourisme 2017-2020, une douzaine de projets se sont partagé 15 millions de dollars dans huit régions pour développer des initiatives exclusivement hivernales. Quant aux parcs nationaux du Québec, ils ont reçu un financement public de 240 millions de dollars depuis 2014, dont une partie pour consolider les produits hivernaux. La preuve qu’on y croit, au potentiel de nos hivers !

Pour autant, ceux-ci peinent encore à séduire le grand public d’ici, surtout celui de la région métropolitaine, qui considère souvent l’hiver comme un mauvais moment à passer. Et qui ne mesure peut-être pas toujours qu’un hiver en ville et un hiver en région, cela n’a pas grand-chose à voir !

Alors, l’hiver n’est-il qu’un alléchant produit d’appel pour touristes étrangers ? Pas seulement, souligne Lily Gilot : « Certaines régions, comme Charlevoix, visent clairement à attirer un public provincial avec la campagne Charlevoix Charme-moi. D’autres commencent à s’engager dans cette voie, notamment avec des outils promotionnels pour stimuler le marché provincial. »

À cet égard, certaines régions parviennent mieux que d’autres à se vendre auprès des Québécois en hiver : les Laurentides, la région de Québec, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, pour ne citer qu’elles. Prolonger la saison touristique en région, au-delà de la fête du Travail : en voilà une riche idée !

Quelques activités durant les Fêtes pour commencer l’hiver du bon pied !

Cantons-de-l’Est — Marche de santé nocturne

L’Association du Marais-de-la-Rivière-aux-Cerises a été créée en 1997 pour protéger ce secteur de Magog et ses cinq kilomètres de sentiers de randonnée. Les 21, 27 et 28 décembre, l’OBNL propose une marche aux flambeaux sur une portion d’un kilomètre et demi de sentier illuminé pour l’occasion. Une belle façon de créer un soupçon de magie durant les Fêtes.

Infos pratiques : Accès à partir du stationnement du chemin Roy. Tarif : 5 $ par personne (gratuit pour les 12 ans et moins). L’activité débute à 17 h et prend fin à 22 h. 819 843-8118 ou www.maraisauxcerises.com.

  
 

Laurentides — Adrénaline aux Pays-d’en-Haut

En tube, raft ou bobsleigh, l’important, c’est d’avoir du plaisir. Et on en a beaucoup à glisser sur les 61 pistes glacées des Glissades des Pays d’en Haut. Sur 80 m de dénivelé vertical et 3 versants orientés au soleil, chacune de ces embarcations promet une journée remplie de sensations fortes et d’émotions joyeuses. À essayer absolument : le Vortex360, une nacelle circulaire qui tourne sur elle-même durant la descente. Le plus grand centre de glissade sur neige du monde est ouvert cette année le jour de Noël, de 9 h à 17 h.

Infos pratiques : Tarif : 25,50 $ pour un bloc de 4 heures (22 $ pour les enfants). Remontées mécaniques, chalet, foyer extérieur : tout est ouvert durant le temps des Fêtes. 450 224-4014 ou www.glissades.ca.

Région de Québec — Noël au Mont-Sainte-Anne

Du 22 décembre au 5 janvier, c’est à la station du Mont-Sainte-Anne qu’il faut aller pour vivre l’événement « Temps des Fêtes » dans une ambiance alpine et familiale. Au programme : une foule d’ateliers et de rencontres avec lutins, père Noël et autres festivités thématiques. Une ascension de la montagne à la frontale est prévue le 27 décembre. Et, bien sûr, les fameuses pistes de la station sont ouvertes en continu.

Infos pratiques : Le programme complet du temps des Fêtes peut être consulté au www.mont-sainte-anne.com. Toutes les activités sont gratuites avec un laissez-passer de journée ou de saison. 1 888 827-4579.

Lanaudière — Chaleur animale à Rawdon

Le centre de plein air Kinadapt propose toutes sortes d’activités sur ses 30 km de sentiers : raquettes, fatbike, cani-cross ou ski attelé (skijoring). Mais une sortie en traîneau à chiens est toujours le gage d’un souvenir vraiment mémorable. Le P’tit Coureur des bois est une mini-expédition de 3 heures aux commandes de son propre traîneau le long des sentiers forestiers sinueux.

Infos pratiques : L’activité a lieu le matin (10 h à 12 h) ou l’après-midi (13 h à 15 h). Tarif : 108 $ (50 $ pour les 11 ans et moins). Tarif famille disponible (comprend la visite du chenil et des promenades en raquettes avec des chiens dans l’érablière). Cabane à sucre sur place. 450 834-4441 ou www.kinadapt.com.

Charlevoix — Glisse lumineuse au Massif

La superbe station de Charlevoix organise encore cette année sa traditionnelle descente aux flambeaux le 28 décembre dans le secteur Grande-Pointe. Le départ se fait au sommet, près de la télécabine et dure environ trois heures. Deux pistes sont proposées, facile ou intermédiaire, dans une ambiance franchement électrisante.

Infos pratiques : L’événement est gratuit pour ceux qui détiennent un laissez-passer de journée ou de saison ; pour les autres : 20 $. L’après-ski comprend aussi un spectacle musical au bar du Sommet. 1 877 536-2774 ou www.lemassif.com.