Les Berkshires: suprême de culture en nature

Le manoir The Mount
Photo: Beth J. Harpaz Associated Press Le manoir The Mount

Nichés à l’ouest du Massachusetts et du Connecticut, les Berkshires constituent depuis longtemps la destination nature de prédilection des New-Yorkais. Depuis peu, cette région, où de riches artistes ont fait ériger d’opulents manoirs d’inspiration européenne, est devenue la mecque des tendances wellness et de la gastronomie du nord-est des États-Unis.

Les petites villes des Berkshires semblent figées dans le passé. Nulle part vous ne trouverez de restauration rapide ni d’affichage criard puisque cela y est interdit.

Notez d’ailleurs que l’endroit ne convient pas à tous les portefeuilles et que la population y est en majorité âgée, conservatrice et plutôt tranquille. C’est donc dire que les Berkshires sont une destination parfaite si vous recherchez le calme et que la culture classique prisée par l’élite de New York et de Boston vous plaît.

Photo: Benoît Legault Une table dans la propriété de la romancière Edith Wharton

Avec ses 5000 habitants et son abondance de galeries d’art, Lenox est un microcosme des Berkshires. Lieux de retraite de riches New-Yorkais depuis le XIXe siècle, Lenox et ses environs vous éblouiront avec leurs quelque 75 cottages, qui sont en fait d’impressionnants manoirs dont plusieurs ont été transformés en musées ou en luxueux hébergements. Région de lacs et de petites montagnes, les Berkshires symbolisent l’opulence de l’ancienne bourgeoisie américaine. Et si cette région semble lointaine, elle n’est pourtant située qu’à quelque 400 kilomètres de Montréal.

Dans l’intimité des grands auteurs

Issue d’une famille fortunée, la romancière féministe Edith Wharton (1862-1937) est devenue richissime grâce au succès de ses romans, parmi lesquels Le temps de l’innocence, adapté au cinéma par Martin Scorsese. Sis en marge de la petite ville de Lenox, son manoir et son terrain vallonné possèdent le charme et l’opulence des grands domaines européens.

Dès la fin d’octobre, les touristes sont invités à découvrir The Mount, nom officiel de la propriété, grâce à The Mount Ghost Tour et, qui sait, à y sentir la présence des fantômes des nombreux auteurs, acteurs et employés y ayant vécu durant plus d’un siècle.

Dans la verdure de Pittsfield se trouve la maison, plus modeste, d’Herman Melville, auteur de Moby Dick. En visitant cet endroit mythique, on remarque que la fenêtre devant laquelle il a écrit ce roman célèbre donne sur une montagne en forme de baleine. D’autres demeures ayant appartenu à de grands noms de l’édition, comme le dessinateur Norman Rockwell, sont également ouvertes au public.

Photo: Benoît Legault Des œuvres exposées au Clark Art Institute

Le coup de coeur de cette tournée des Berkshires demeure sans contredit le Blantyre Estate, domaine de quelque 50 hectares, dont le manoir de style Tudor a été achevé en 1902. À la suite de rénovations de plusieurs millions, le Blantyre a retrouvé sa gloire d’antan et est ainsi devenu l’un des plus beaux sites d’hébergement en Amérique du Nord. Un repas à la salle à manger, entièrement vitrée, sera certainement un point saillant de tout séjour aux Berkshires. Dégustez-y son plat le plus populaire, soit le demi-poulet rôti, complètement désossé, servi dans son jus avec des légumes.

Un petit tour au centre de bien-être Canyon Ranch, l’un des plus réputés de la planète, serait aussi à inscrire à l’itinéraire. Si le logement vous paraît trop coûteux, rien ne vous empêche de profiter du spa. Vous pourriez vous y familiariser avec la marche rapide et y apprendre à concocter des petits-déjeuners substantiels sans viande. Les Berkshires comptent d’autres espaces prestigieux de bien-être, dont le centre de yoga Kripalu, sans compter la proximité de sentiers permettant toutes sortes d’activités en plein air.

Des arts de classe mondiale

Les musées d’art des Berkshires sont dignes de ceux d’une grande métropole. Campé au milieu d’un site magnifique en pleine nature, le Clark Art Institute présente une riche collection de tableaux impressionnistes de Renoir, Monet, Degas et Pizarro, ainsi que différentes oeuvres d’artistesaméricains, tels Sargent, Inness, Remington et Homer, et britanniques, dont Turner, Constable et Gainsborough. Pour sa part, l’immense MASS MoCa s’est donné pour mission de valoriser la pertinence et la valeur de l’art contemporain.

Enfin, les arts de la scène des Berkshires sont enrichis par la proximité de New York et de Boston. Grâce à Tanglewood, célèbre festival de musique en plein air de l’Orchestre symphonique de Boston se déroulant de juin à septembre, vous aurez l’embarras du choix parmi l’impressionnant nombre de spectacles prestigieux présentés au cours de l’été ainsi qu’à longueur d’année.

Comment s’y rendre

L’automobile est l’unique façon de se rendre dans les Berkshires et d’y circuler librement ; le transport public y est presque inexistant et vous y trouverez peu de pistes cyclables. En partant du sud de Montréal, vous devez prendre l’autoroute 15, laquelle devient l’Interstate 87 aux États-Unis. Après avoir passé Albany, bifurquez sur la I-90 East. Vous arriverez alors rapidement dans le Western Massachusetts et ses Berkshires.

Où se loger

Les hébergements de grand prestige ne manquent pas dans les Berkshires. On y trouve aussi des hôtels standards le long des grandes routes. La difficulté est de dénicher un toit à un prix accessible et qui ait tout de même du cachet.

Au cœur de Lenox, le Gateways Inn est une auberge historique plutôt abordable, dont le joli bar propose whiskys rares et musique en direct.

À North Adams, le motel Tourists réinvente le genre avec ses portes des chambres donnant sur une forêt et non sur la route ! Construit de matériaux locaux, ce motor lodge fait vivre une expérience culturelle la plus authentique qui soit à ses clients.

L’automobile est l’unique façon de se rendre dans les Berkshires et d’y circuler librement ; le transport public y est presque inexistant et vous y trouverez peu de pistes cyclables. En partant du sud de Montréal, vous devez prendre l’autoroute 15, laquelle devient l’Interstate 87 aux États-Unis. Après avoir passé Albany, bifurquez sur la I-90 East. Vous arriverez alors rapidement dans le Western Massachusetts et ses Berkshires.