Bienvenue à bord!

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Lever de soleil à Tadoussac
Photo: Croisières CTMA Lever de soleil à Tadoussac

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Sur le Saint-Laurent bien sûr, mais aussi sur les nombreux autres cours d’eau et sur les lacs du Québec, les croisières sont de plus en plus populaires. Pour quelques heures ou quelques jours, pour la gastronomie ou la nature, le jour ou le soir, en catamaran ou en traversier, il y a plus de 150 manières de jeter l’ancre !

S’imprégner des Îles

Les îles de la Madeleine, c’est le bonheur. Aller à leur rencontre en croisière, c’est le paradis ! Dès que le voyageur pose le pied sur le bateau dans le port de Montréal, c’est un peu comme s’il était déjà à destination : l’accueil, l’accent, la cuisine et l’ambiance conviviale, tout contribue à imaginer l’archipel.

Depuis plus de 15 ans, les Croisières CTMA proposent des croisières vers les îles de la Madeleine de juin à septembre. Les différents forfaits tout inclus permettent dorénavant de découvrir les Îles selon les intérêts de chacun : forfait Saveurs, Art et culture ou Vélo.

Les trois forfaits proposent une croisière de 8 jours et 7 nuits. Dès le vendredi après-midi, c’est l’embarquement au port de Montréal. Le samedi, on navigue de Tadoussac jusqu’aux côtes gaspésiennes en passant par le parc Forillon et la baie de Gaspé. Le dimanche commence le séjour aux Îles où, pendant trois jours, on découvre les trésors de l’archipel. Le mercredi, on repart pour la Gaspésie, où l’on naviguera entre Percé et l’île Bonaventure pour se diriger ensuite vers Gaspé pour une escale de quelques heures. Retour sur la rive nord du fleuve le jeudi, où, en compagnie des baleines, on arrive à Tadoussac pour découvrir Charlevoix, la Côte-de-Beaupré, l’île d’Orléans et la chute Montmorency. L’après-midi, c’est quartier libre à Québec et, le vendredi, retour à la maison après une semaine de paysages stupéfiants.

Pour les gourmands, c’est le forfait Saveurs qui s’impose. Véritable circuit du terroir madelinot, l’itinéraire comprend de nombreux repas servis aux tables gourmandes et gastronomiques des Îles. Au programme, dégustations de toutes sortes : fromages, bières, vins, bagosse traditionnelle et autres produits locaux, le tout entrecoupé de promenades sur des routes et des sentiers à couper le souffle.

Le forfait Art et culture s’adresse aux curieux qui ont envie d’aller à la rencontre d’artisans et d’artistes madelinots. Les ateliers, les galeries et le Musée de la mer ouvrent leurs portes aux croisiéristes.

Quant aux cyclistes, c’est tout naturellement le forfait Vélo qui convient. L’équipe des Croisières ATMA a concocté pour le dimanche un circuit de 27 kilomètres vers l’île du Havre-Aubert. Le lundi, c’est une route de 62 km qui attend les pédaleurs, qui pourront s’arrêter dans les divers attraits rencontrés au gré du sentier. Et le mardi, ce sont 27 km sur l’île centrale qui sont au rendez-vous. Comme chacun le sait, aux Îles, il vente ! C’est pourquoi cet itinéraire peut être modifié selon la direction des vents…

À bord du Cavalier Maxim

Photo: Croisières CTMA Les Croisières CTMA proposent des paysages époustouflants de Montréal aux îles de la Madeleine en passant, entre autres, par Tadoussac, Gaspé ou Percé.

Le Cavalier Maxim, ce bateau de la flotte des Croisières AML, sillonne le fleuve à toute heure du jour et du soir avec à son bord parfois plus de 750 passagers. Le but est de faire découvrir Montréal et ses environs en naviguant sur la grande voie, le Saint-Laurent.

Dès juin, les oiseaux de nuit pourront danser sur la plus grande terrasse flottante de Montréal ! Pendant quatre heures, ce sera la fête sur le Cavalier Maxim avec animation, bar et DJ sur les ponts. Le clou de la soirée : un spectacle de cirque avec des artistes de calibre international et, les soirs de feux d’artifice, il n’y a pas de meilleur endroit pour admirer le spectacle. Les gastronomes qui désirent ajouter un souper à leur soirée sont choyés puisque le transporteur propose des formules gastronomiques à trois ou cinq services. Quant aux lève-tôt, ils préféreront peut-être la formule brunch avec animation spéciale pour les enfants dans une atmosphère relaxante et divertissante.

Sur le bayou

Les 103 îles de Sorel forment un véritable bayou avec ses marais, ses baies et ses chenaux. Ce fantastique habitat faunique abrite une faune et une flore particulières. Randonnée Nature lance une invitation : partir à la découverte de la réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre. Pendant trois heures, à bord d’un petit bateau, une douzaine de passagers s’émerveillent de la beauté des paysages environnants et se laissent envoûter par les légendes des îles de Sorel…

Sur l’itinéraire, tout en sillonnant les communes de l’archipel, le bateau rencontre la plus grande héronnière en Amérique du Nord, croise le chalet de l’auteure du Survenant, Germaine Guèvremont, et s’arrête à l’île du Moine, où le phare est un site propice à l’observation des oiseaux.

Un peu d’histoire

Photo: Croisières CTMA Les Croisières CTMA proposent des croisières vers les îles de la Madeleine de juin à septembre. Les différents forfaits tout inclus permettent dorénavant de découvrir les Îles selon les intérêts de chacun : forfait Saveurs (ci-dessus), Art et culture ou Vélo.

La rivière Richelieu n’a plus de secrets pour les membres de l’équipage des Croisières d’Iberville, qui s’efforcent de partager leur passion pour ce cours d’eau pas comme les autres. En plus des croisières de découvertes gastronomiques, l’entreprise présente trois parcours historiques.

La croisière patrimoniale se déroule entre Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Ours. Pendant une journée complète, des guides racontent l’histoire du canal de Chambly, expliquent le fonctionnement des écluses et des ponts, et retracent l’histoire des patriotes. Le déjeuner est offert à bord, le dîner est servi au restaurant Fourquet Fourchette et un souper champêtre attend les voyageurs.

Autre rendez-vous : au Manoir Rouville-Campbell, pour prendre le repas du midi et découvrir les charmes de cette demeure de style Tudor classée monument historique. Il sera possible ensuite de flâner dans les jardins où, amarré au quai du Manoir, le Pierre-Le-Moyne-d’Iberville attend les passagers pour une croisière de deux heures.

Cette fois, c’est à partir du quai de l’auberge Handfield à Saint-Marc-sur-Richelieu qu’on s’embarque pour découvrir un pan de l’histoire du Québec : Champlain en 1609, ses difficultés et ses découvertes lors de sa remontée de la Richelieu. Tout au long du parcours se déploient les lieux, les villages et les églises où les patriotes ont pris part aux événements de 1837-1838. Puis, c’est le retour en 2018 à l’auberge, où une table d’hôte attend les voyageurs.

Le fjord à fleur d’eau

Les Navettes maritimes du fjord du Saguenay font des allers-retours sur les 100 kilomètres qui séparent Tadoussac de Chicoutimi. Les emprunter est aussi simple que de prendre le bus ou le métro : elles offrent aux visiteurs un moyen de déplacement différent et original qui leur permet de se rendre d’un point à un autre avec un horaire régulier. Trois bateaux sont à la disposition des voyageurs. De type bateau-mouche, le Fjord Saguenay II accueille jusqu’à 121 passagers. La Marjolaine II est le choix idéal des familles avec ses trois ponts et ses tables où tout le monde pourra pique-niquer et, finalement, le Cap Liberté, un petit bateau-mouche entièrement vitré. On peut apporter son vélo, sauf sur La Marjolaine.

Le Passe-Fjord permet de naviguer à volonté ; ainsi les adeptes de cyclotourisme pourront planifier leur itinéraire et traverser d’une rive à l’autre pour emprunter la Véloroute du Saguenay.

Si tous les itinéraires sont possibles, l’entreprise propose quelques suggestions de parcours qui permettent de faire une boucle sur le fjord et ainsi de revenir à son point de départ. De la petite excursion jusqu’à la croisière d’une journée, tout est possible.

Le littoral nordique

Quand il n’y a plus de route, c’est le bateau qui prend la relève et c’est alors qu’entre en jeu Relais Nordik, qui assure la desserte maritime sur la Moyenne et Basse-Côte-Nord ainsi qu’à l’île d’Anticosti. On peut aller de Rimouski à Blanc-Sablon en passant par Sept-Îles, Port-Menier, Havre-Saint-Pierre, Natashquan et Kegaska, La Romaine, Harrington Harbourg, Tête-à-la-Baleine, La Tabatière et Saint-Augustin… Et en prime, aurores boréales et baleines tout au long du trajet !

Pour le voyageur, c’est l’expérience immersive totale : le N/M Bella Desgagnés est en effet un navire mixte qui mêle cargo et passagers. Il assure la livraison des vivres sur la Côte-Nord. On peut y faire un aller simple ou un aller-retour de 4 ou 7 jours, et 64 cabines avec salle de bains complète, salle à manger et salons grand confort attendent les croisiéristes. Des escales de courte durée sont prévues sur la route et on peut faire la croisière en montant à bord avec sa voiture.

Les voies d’eau sont des voies royales pour parcourir le Québec du nord au sud et d’est en ouest. La découverte de ces points de vue inédits donne aux paysages familiers des allures exotiques. La croisière ; un dépaysement garanti !