La «dolce vita», la Grosse Pomme et la Nouvelle-Angleterre

La saison des vacances est à nos portes. Où nous mènera-t-elle ? Notre équipe de collaborateurs voyageurs chevronnés présente ses choix : en famille, en couple, en solo, c’est le temps de partir !

En solo, le bonheur d’être seul(e) à Rome. L’idéal est de loger dans un hôtel situé pas trop loin de la gare Termini, où arrivent le train et le bus de l’aéroport. Autrement, les taxis sont assez chers quand on ne peut les partager. Trois bonnes adresses à moins de 15 minutes de marche de Termini : Mediterraneo, Best Western Artdeco et Blue Hostel. Pas envie de sortir le soir ? Les deux premiers établissements abritent un restaurant. Au Mediterraneo, il est sur le toit.

Se promener librement dans les quartiers, c’est bien, mais les visites guidées permettent de rencontrer des voyageurs du monde entier. Veni Vidi Visit et Rome’s Ultimate Tours proposent des visites guidées gratuites. Le second en ajoute des payantes à vélo sur la Via Appia. Payantes, mais intéressantes, les visites de Walks of Italy.

Foodie ? Un Foodtour dans le Testaccio et une visite chez Eataly, la vitrine des meilleurs produits italiens où on peut aussi manger. Succursale sur la Piazza della Repubblica, près de Termini.

Les endroits sympas pour prendre un café, un verre ou une bouchée ne manquent pas. En voici quelques-uns ici et là : Angelina, Café Lumière , Essenza, Emporio alla pace.

Pour du magasinage à petit prix, les étals qui se déballent dans le quartier du Trastevere en fin de journée, ou le Mercato Monti, un marché de créateurs ouvert les fins de semaine.


En couple : à nous deux, New York ! Un joli nid tout neuf d’à peine un an : l’Innside Melià. À partir de là, on peut faire de belles promenades dans les quartiers de la Grosse Pomme, mais aussi arpenter Meatpacking District et la High Line, et flâner dans Bryant Park.

On découvre Brooklyn sur demande avec un « greeter ».

On court les expositions, Georgia O’Keeffe au Brooklyn Museum justement, Chihuly au New York Botanical Garden, Henri Cartier-Bresson au Rubin Museum of Art, ou la superbe collection de Henry Frick dans sa maison plus que centenaire.

On petit-déjeune chez Eataly près de Flatiron, où on retournera plus tard profiter de la nouvelle terrasse sur le toit. On brunche chez Maman à Soho ou à Tribeca. On se sustente au Bar Boulud, près du Lincoln Center, après un apéritif en musique à Tavern on the Green.

On fait un peu de lèche-vitrine. Taux de change oblige, on se replie sur Century 21 et, si on est en voiture, sur la route du retour on s’arrête au Woodbury Common Premium Outlets.

bryantpark.org

nycgo.com

En famille, à Cape Cod. L’idéal est de faire du camping ou de louer une maison. On y va pour les plages, bien sûr, plus spectaculaires côté mer, plus calmes côté baie. Mais ce n’est pas tout. Il y a de nombreuses activités familiales au menu, comme le vélo tranquille sur la Cape Cod Rail Trail ou la Shining Sea Bikeway avec des arrêts casse-croûte. Le Sandwich Heritage Museums Gardens, mettant en vedette un superbe carrousel historique et des voitures anciennes, dans un grand jardin, vaut le détour. Avec une pause repas au Brown Jug.

Passage obligé ensuite au superbe concert band de Chatham le vendredi soir après un repas rapide au Red Nun. Sans oublier d’aller voir des parties de baseball à Orleans, à Chatham, à Brewster, etc.

Pour un peu d’aventure, on s’embarque dans une excursion aux baleines à Provincetown. Avant ou après, on déguste le fudge de Cabot’s Candy ou les délicieux hamburgers de Local 186.

Il pleut ? Fréquentez un cinéma ou la bibliothèque de North Truro, dotée d’une belle salle pour enfants. Pas très loin de là, sur la route 6 à Truro, savourez la crème glacée de Savory Sweet Escape sur la terrasse pendant une accalmie.

capecodcamping.com

visitcapecod.com


Consultez la suite du dossier