La Flandre, terre d’inspiration

Vêtement féminin : une création signée Kjell de Meersman. Vêtement masculin : une conception d’Emmanuel Ryngaert. Tous deux pour The post-couture collective.
Photo: The post-couture collective Vêtement féminin : une création signée Kjell de Meersman. Vêtement masculin : une conception d’Emmanuel Ryngaert. Tous deux pour The post-couture collective.

La Flandre est une région et une entité fédérée de Belgique qui compte près de six millions et demi d’habitants et qui mise depuis quelques années sur l’inventivité, l’audace, la vision et la pluridisciplinarité de ses industries culturelles et créatives, afin de se démarquer sur la scène internationale avec un succès qui dépasse toutes les attentes.

Les Belges ont d’ailleurs été des précurseurs en allant exposer, dès 2009, dans les plus prestigieux salons mondiaux de design, avec des stands collectifs faisant la promotion du design tant flamand et wallon que bruxellois.

Les designers les plus influents du pays se retrouvent ainsi regroupés dans une même vitrine qui positionne la Belgique sous la bannière affichant un branding percutant : Belgium is Design.

Le gouvernement flamand, quant à lui, solidaire de ce mouvement mais convaincu que le temps était venu de penser différemment et d’agir autrement, a poussé cette démarche encore plus loin en se métamorphosant en un noyau mobilisateur et en un accélérateur pour l’ensemble de ses entreprises culturelles et créatives.

Ces organismes fédérateurs de tous les horizons, qui regroupent autant les grandes industries et les PME que les créateurs émergents, peuvent compter sur le soutien des ministères de la Culture et de l’Économie, engagés et en parfaite synergie dans ce projet.

Photo: Julien Renault Suspension lumineuse, un design de Maarten De Ceulaer pour la galerie Nilufar

Les disciplines du design

À l’heure où le monde change et où répondre à la demande ne suffit plus, ces initiatives avant-gardistes et hors des sentiers battus, pilotées par des équipes intergénérationnelles composées d’entrepreneurs, de créatifs et d’influenceurs soutenus dans leur vision par des politiques qui sont venus là pour avoir un impact, ne peuvent plus être ignorées par nos gouvernements.

Cette stratégie globale, qui encourage les échanges interdisciplinaires, redéfinit les disciplines du design et fait reculer les frontières de la créativité, représente un choix de société courageux qui propulse aujourd’hui la culture et l’économie de la Flandre à l’avant-scène partout sur la planète.

Les modèles traditionnels ne fonctionnent plus, la singularité flamande d’avoir voulu se repositionner et se redéfinir demeure un modèle inédit et un laboratoire de design thinking qui s’est donné pour mission de connecter, de collaborer et de cocréer, tout en soutenant l’idée d’agir localement et de penser globalement. Cette terre d’inspiration, au coeur de l’Europe, est devenue depuis quelques années l’incarnation même de son image de marque parfaitement maîtrisée et de son logo qui claironne fièrement Flanders State of the Art.

Des institutions novatrices

De Hoorn est située à Louvain, une des villes universitaires les mieux cotées et les plus branchées d’Europe. Le monument industriel magnifiquement restauré qui abritait la célèbre brasserie Stella Artois, construit en 1923 puis abandonné pendant plus de 25 ans, est transformé aujourd’hui en incubateur d’entreprises créatives uniques.

La mixité des entrepreneurs que l’on retrouve dans ce labyrinthe d’idées est fascinante, car on croise autant les grandes sociétés que les start-up dans les multiples espaces de cocréation. C’est un peu comme si les bobos du Plateau, les hypsters du Mile-End et les yuccies (young urban creatives) de Griffintown s’étaient trouvé un nouveau repaire. L’énergie qui se dégage de ce vivier d’idéateurs est contagieuse.

Flanders DC est une organisation qui se veut une cellule rassembleuse accompagnant l’ensemble des industries créatives flamandes.

Ce cercle agit comme catalyseur des forces vives, qui nourrit l’inventivité et la vision futuriste des créatifs, des entrepreneurs et des industriels à la vision hors du commun.

Elle soutient ses membres en les reliant, mais elle s’engage également à assurer leur promotion et leur développement, tant en Europe qu’à l’international, avec notamment des participations bien ciblées à tous les rendez-vous importants du design.

Flanders DC a également lancé, il y a quelques années, le réseau Districts of Creativity qui réunit 13 régions partout dans le monde.

Ensemble, les membres organisent des visites et des conférences et viennent partager leurs expériences et leurs tactiques sur la créativité, l’entrepreneuriat et l’innovation.

Le Musée du design de Gand est un incontournable qui expose, depuis 1903, non seulement de sublimes sélections de mobilier et d’objets décoratifs Art nouveau et Art déco, mais également d’impressionnantes collections consacrées au design contemporain dans la nouvelle aile inaugurée en 1992.

On retrouve, dans ce living lab, un lieu qui raconte une belle et grande histoire, mais aussi une mémoire qui inspire et se projette dans l’avenir avec des expositions thématiques combinant savoir-faire et haute technologie. Ce conservatoire se veut la vitrine prestigieuse du design flamand dans ce qu’il a de plus beau et de meilleur à offrir.

Modenatie est un édifice au coeur d’Anvers qui regroupe trois établissements reliés à la mode : l’Institut de la mode de Flandre, le musée de la mode MoMu et l’Académie de la mode.

L’histoire et le futur

On retrouve ainsi, sous un même toit, l’histoire et le futur de la mode flamande comme un épicentre qui interagit, communique et se met au défi de tout bousculer.

C’est dans ce hub créatif qu’ont étudié certains des créateurs de mode les plus marquants de la fin du XXe siècle et du début du XXIe siècle.

Rappelons que le groupe d’Anvers, composé de six stylistes issus de l’Académie de la mode, va révolutionner la mode à la fin des années 1980 en inventant l’antifashion et en faisant défiler ses collections sur les podiums parisiens.

Parmi ces surdoués, on retiendra surtout Martin Margiela, Ann Demeulemeester, Walter Van Beirendonck, Dirk Bikkembergs et Dries Van Noten, qui continuent de créer des collections qui réinventent la mode traditionnelle.

Ils ont aussi ouvert la voie à la nouvelle vague des créateurs belges, comme Véronique Leroy et Raf Simons, parmi tant d’autres.

La Flandre se retrouve ainsi au carrefour de l’inventivité, de l’audace et de l’innovation, comme une source inépuisable d’inspiration.


Notre collaborateur était l’invité du gouvernement de la Flandre.