En croisière autour de Cuba

Au menu des excursions de la croisière de Celestyal Cruises : Trinidad
Photo: Carolyne Parent Au menu des excursions de la croisière de Celestyal Cruises : Trinidad

La conjoncture politique actuelle rend cette circumnavigation en eaux cubaines extrêmement populaire. Tant et si bien que Celestyal Cruises, la compagnie grecque qui la proposait de façon saisonnière depuis 2012, y affectera l’un de ses navires à l’année dès novembre prochain.

Maintenant que Washington et La Havane ont normalisé leurs relations, quantité d’Américains veulent fouler le sol de Cuba, « fruit défendu » depuis 1959. Pareillement, plusieurs gringos souhaitent y séjourner avant que les Starbucks et autres McDo ne changent à tout jamais la physionomie de l’Isla Grande.

Résultat ? La demande pour la croisière de Celestyal Cruises explose ! Chez nos voisins du Sud, « elle est déjà de 50 % plus importante cette année qu’en 2015 », dit Marlene Oliver, qui s’occupe des relations publiques de la compagnie au nom de NJC Communications, à Miami.

En 2012, Celestyal Cruises inaugurait une croisière de sept nuitées autour de Cuba, et elle n’a cessé de l’améliorer depuis. Aussi, dès novembre prochain, les ports d’escale en seront La Havane (deux jours) ; Isla de la Juventud pour profiter de la plage à Punta Francés ; Cienfuegos pour explorer ce bijou de ville coloniale, ou encore sa voisine Trinidad ; Montego Bay, en Jamaïque, histoire de laisser monter à bord ou descendre les passagers américains ; et Santiago de Cuba, berceau du son (un genre musical à la base des autres rythmes cubains), du rhum Bacardí, de la Revolución, et une vraie revelación en ce qui nous concerne.

« Tout change déjà très vite à Cuba, dit le sympathique directeur de la croisière, Dan Buru. Je le constate depuis trois ans et je me dis que ceux qui ne viennent pas maintenant pourraient bien le regretter. »

Une excellente option

Quoi qu’il en soit, cette croisière est une excellente option pour qui veut changer… du sempiternel séjour balnéaire. Dans une contrée où tant l’état des routes que la signalisation routière laissent à désirer (mais cela aussi changera…), cet itinéraire maritime est le bienvenu et fait voir du pays. De plus, la vie à bord se veut une totale immersion cubaine par la cuisine, excellente et variée, les boissons, la musique, les spectacles de haut vol et les excursions.

Conçues au profit des passagers américains dans le cadre du programme People-to-People auquel ils doivent absolument être inscrits, des conférences sur l’histoire du pays et autres thèmes sont données à bord. En vérité, elles sont édifiantes pour tout le monde.

« Cette croisière, c’est avant tout une expérience cubaine hors pair grâce à ce programme, remarque Marlene Oliver. Même que nous ne ciblons pas une clientèle spécifique, mais plutôt un objectif de voyage. »

Quant au Celestyal Crystal, c’est un navire comme on les aime, avec un pont de promenade, plusieurs terrasses en poupe et autres espaces publics. Construit en 1979, il compte 480 cabines (dont 53 avec balcon), pour une capacité maximale de 1200 passagers. S’il n’est pas luxueux, il est en revanche impeccable, et l’atmosphère à bord est décontractée.

Au fait, pourquoi des Grecs en eaux caribéennes ? « On se demandait quoi faire de nos bateaux l’automne et l’hiver [ils naviguent en mer Égée le printemps et l’été], explique M. Buru. On a eu l’idée des Caraïbes, mais quoi ? Toutes les compagnies ont à peu près les mêmes itinéraires… Alors, on a pensé à Cuba. » C’est vrai que de la mythique rivière Pactole à la mer des Caraïbes, il n’y avait qu’une encablure !


En vrac

Bons plans : pour se simplifier la vie, on commence sa croisière à La Havane, via un vol direct. Mais pour profiter des deux jours d’escale complets dans la capitale, mieux vaut monter à bord du navire à Montego Bay, en Jamaïque. Remarquez qu’on peut, dans un cas comme dans l’autre, ajouter à sa croisière un séjour à terre, soit au pays de Castro, soit à celui de Bob Marley.

Un plus appréciable : le forfait comprend une excursion à chacune des escales, ce qui, à notre connaissance, est chose rarissime dans le secteur des croisières.

Un guide Ulysse de circonstance : Escale à La Havane, pour ses bonnes suggestions de visite, qu’on ait une heure, une journée ou une semaine devant soi.

Renseignements cuba.celestyalcruises.com, transat.com.

Carolyne Parent était l’invitée de Celestyal Cruises.