La bouillante Marseille

Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), à Marseille, attire les foules avec ses expositions, mais aussi son point de vue saisissant sur la mer et le Vieux-Port.
Photo: Boris Horvat Agence France-Presse Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), à Marseille, attire les foules avec ses expositions, mais aussi son point de vue saisissant sur la mer et le Vieux-Port.

Marseille a le vent dans les voiles depuis 2013, année où la plus vieille ville de France est choisie Capitale européenne de la culture. On parle même, là-bas, d’un avant et d’un après-2013.

« Cette année-là, Marseille a découvert son potentiel touristique », selon Emilie Bonnell, de l’Office de tourisme et des congrès de Marseille, lors d’une récente journée de presse à Montréal.

Un élan qui a mené à d’importants travaux de réfection et à la construction de nouveaux équipements culturels, entre autres le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), qui attire les foules depuis juin 2013 avec ses expositions, mais aussi son point de vue saisissant sur la Méditerranée et le Vieux-Port, de même que sa jolie passerelle qui permet d’accéder au fort Saint-Jean.

Un boom qui profite aussi à l’industrie hôtelière. De 5000 chambres, l’offre est aujourd’hui passée à 7900 et on prévoit d’ici deux ans une augmentation de 1100 chambres.

Autre révolution dans cette ville vieille de 2600 ans : les croisières. « Il y a dix ans, nous avions zéro croisiériste. En 2015, ils étaient 1,5 million à accoster à Marseille », précise Loïc Chovelon, chef du service promotion et communication de l’aéroport Marseille Provence (AMP).

Marseille bouge. Pas surprenant que celle qui figure au top 10 des plus belles villes de bord de mer à visiter dans le monde, selon le magazine National Geographic, ait été choisie comme hôte de la coupe d’Europe de football en 2016, capitale européenne du sport en 2017 et ville d’épreuve de voiles pour les Jeux olympiques de 2024, si Paris remporte la candidature…

À 20 minutes d’Aix-en-Provence (depuis le 1er janvier 2016, « Aix-Marseille » est devenue métropole), d’Aubagne et de Cassis, à 60 minutes d’Arles et d’Avignon et à deux heures de Saint-Tropez et des Alpes du Sud, la ville de Marseille est très bien située au coeur de la Provence. Un endroit idéal pour commencer ou terminer ses vacances.

Cette année, d’avril à octobre, Air Transat proposera cinq vols directs par semaine au départ de Montréal. Et un ajout de 4000 sièges, vu la popularité de la destination.

Il y a dix ans, nous avions zéro croisiériste. En 2015, ils étaient 1,5 million à accoster ici.

2 commentaires
  • Line Marcheterre - Abonnée 20 février 2016 10 h 23

    La fabuleuse Marseille

    Quel endroit superbe en effet et le Musée est tout simplement à couper le souffle. Nous y étions en septembre 2013 et ce fut une révélation. Le vieux port, tout en bas de la Canebière, cette artère principale de Marseille, regorge de petits cafés ou il fut agréable de siroter un verre de blanc après une belle journée en mer. Cette ville mérite amplement d'être classée parmi les 10 plus belles en bord de mer...n'hésitez pas à vous y rendre, ça vaut le détour.

  • Nicole-Patricia Roy - Abonnée 20 février 2016 12 h 05

    Souvenir heureux

    J'ai eu le bonheur de voir ce musée lors de ma croisière en Méditerranée à l'automne 2013. Il venait d'être inauguré pour désigner Marseille comme Capitale européenne de la culture. C'est un incontournable pour tout touriste qui visite Marseille tout comme une visite à l'hôtel Intercontinental qui était autrefois l'Hôtel-Dieu, une réussite architecturale qui a conservé des aspects patrimoiniaux.