Cupidon en voyage

À Terre-Neuve-et-Labrador, l’île Fogo est une destination au large de l’ordinaire, réputée pour son hôtel-boutique primé de 29 chambres, le Fogo Island Inn.
Photo: Alex Fradkint À Terre-Neuve-et-Labrador, l’île Fogo est une destination au large de l’ordinaire, réputée pour son hôtel-boutique primé de 29 chambres, le Fogo Island Inn.
En ce week-end de la Saint-Valentin, nos collaborateurs présentent de belles traditions d’ailleurs liées à cette fête, ainsi que des plans romance dans quelques-unes de nos régions.
 

Un rare aspect positif de la faiblesse de notre dollar est qu’elle favorise le tourisme de proximité. Aussi, profitons-en pour filer en amoureux quelque part près de chez nous ! À North Hatley, en Estrie, un bon plan pourrait consister en une pause thé à l’auberge La Chocolatière.

Dans cette ancienne « glacière » datant de 1896 (l’hiver, le village y entreposait la glace qui se formait sur le lac Massawippi), la chocolatière Marie-Josée Pelletier coule un bonheur tranquille communicatif, façon Juliette Binoche dans Chocolat.

Quand elle n’est pas en train d’accueillir ses hôtes avec son conjoint, elle concocte ses fameuses tablettes de chocolat noir relevé d’épices, de fruits, de noix ou de fleurs. Le B&B faisant partie de la Route des thés à l’anglaise de la région, elle prépare aussi, l’après-midi, un thé dont les stars sont ses brownies sans gluten et ses scones. Demain, dimanche, la fondue au chocolat pour deux sera bien sûr à l’honneur à l’heure du brunch. 

Du côté des Laurentides, cap sur un après-midi de détente au spa Le Scandinave, l’un des pionniers en matière d’hydrothérapie nordique au Québec. De la séquence de trempettes en eau chaude et froide qu’il préconise résulte un afflux de bienfaisantes endorphines, les fameuses « hormones du mieux-être ».

L’emplacement du spa, dans la forêt laurentienne, en bordure de la rivière du Diable dans laquelle on peut s’immerger en toute saison, est aussi propice à la relaxation. Lors de notre passage, un chevreuil est même venu nous reluquer. Un autre atout : les solariums sont dotés de matelas moelleux où il fait bon faire la sieste à deux… après un massage suédois en duo.

Ensuite, direction La Savoie, un restaurant au menu montagnard aussi intime que chaleureux, situé à Station Mont-Tremblant. Ici, tous les plats sont à partager, fondues et raclette aux bons fromages importés de Savoie, tout comme la pierrade. Cette dernière spécialité, qui consiste à faire cuire à table viandes et fruits de mer sur une plaque chaude, sans huile, ni graisse, prolonge le plaisir du repas.

Rien de mieux que l’Hôtel de glace, à Québec, pour favoriser les rapprochements romantiques ! En cette 16e saison, les artistes sculpteurs ont aménagé les 44 chambres et suites de l’établissement éphémère sur le thème de la rivière. Tout de glace ou de neige ouvrés, lits, tables de chevet, fauteuils, lustres et jusqu’aux verres à cocktail constituent un décor onirique mis en valeur par de judicieux jeux d’éclairage. Le clou de l’hôtel pop-up est sans nul doute sa chapelle, où sera d’ailleurs célébré un mariage ce samedi même ! (théoriquement ouvert jusqu’au 28 mars prochain).

À Beaupré, au pied des pentes de ski, le bien connu Château Mont-Sainte-Anne est au mi-temps d’une métamorphose de quelque 40 millions de dollars. Bye bye le « cachet » polyvalente des années 1970 que lui confère son revêtement en béton ; bonjour Espace Nordik, un « condôtel » qui, à terme, comptera 200 unités au design scandinave.

L’intérêt pour nous ? Une centaine de ces unités d’une, deux ou trois chambres peuvent déjà être louées. Et bien que la plupart d’entre elles soient dotées d’une cuisinette suffisamment équipée pour concocter des repas élaborés, on peut aussi préférer manger au coin du feu au sympathique Bistro Nordik. Sur place, outre le ski alpin (53 pistes sur 71 étaient ouvertes lundi dernier), on peut — normalement — pratiquer le ski de fond sur quelque 200 kilomètres de sentiers sillonnant le boisé — le centre de ski de fond Mont-Sainte-Anne, le plus important au pays, comprend notamment le centre d’entraînement national Pierre-Harvey, du nom du célèbre fondeur.

On peut aussi s’initier au vélo de montagne hivernal, faire du parapente ou encore du traîneau à chiens avec Secrets nordiques. Cette dernière activité est particulièrement idyllique vu la beauté du parcours. La sortie en traîneau incluant une visite du chenil, c’est aussi l’occasion d’apprendre une chose ou deux au sujet de ces « Ferrari » de huskies et de ces « tracteurs » de malamutes ! mont-sainte-anne.com, sommetsdusaint-laurent.com (forfaits regroupant Stoneham, Mont-Saint-Anne et le Massif de Charlevoix).

Enfin, à Terre-Neuve-et-Labrador, l’île Fogo est une destination au large de l’ordinaire, réputée pour son hôtel-boutique primé de 29 chambres, le Fogo Island Inn, situé sur sa côte nord. Il s’agit d’une sorte de palais de cristal contemporain qui embrasse à pleines baies vitrées le caractère sauvage de son environnement maritime.

Mais encore ? L’hiver, l’île accueille quelque 350 espèces d’oiseaux. En compagnie d’un guide naturaliste, on part en randonnée sur des sentiers à partager avec caribous et renards, tandis que sur fond d’océan mugissant, on admire l’aigle chauve, le bruant des neiges, l’arlequin plongeur et autres goélands.

Patinage, ski de fond et, dans un bain à remous extérieur, macération avec vue sur l’iceberg Alley, complètent la liste des activités possibles ces temps-ci. On peut aussi ne rien faire d’autre que s’emplir l’esprit de beauté.