La «día dos namorados»

Si, dans la plupart des pays du monde, la Saint-Valentin est célébrée le 14 février, il y a quelques exceptions. Au Brésil, par exemple, le jour des amoureux se fête… le 12 juin. Voyons voir !

« Les bisous seuls ne prouvent pas l’amour », disait le slogan promotionnel de l’agence de publicité de Joao Doria. Petite ruse commerciale à un moment de l’année — en juin, où les ventes étaient faibles. Ainsi naissait au Brésil, en 1949, la journée des amoureux, ou Día dos namorados.

Il est vrai que dans ce pays de plus de 200 millions d’habitants, les saisons sont inversées par rapport aux nôtres. L’hiver, la basse saison, correspond à notre été, et l’été, la haute saison, à notre hiver. Les vacances scolaires ont lieu entre décembre et mars, période où les Brésiliens voyagent dans le pays et consomment. Les prix grimpent. Ils fêtent aussi. À qui mieux-mieux !

Il est vrai aussi qu’en février, le carnaval bat son plein dans les rues du Brésil. « La Saint-Valentin passerait totalement inaperçue ici si elle devait être célébrée durant la même période que le carnaval », explique Caroline Putnoki, de l’agence Cap Amazon Tropical Marketing, basée à São Paulo.

Les saints de l’amour

On ne parle donc pas de Saint-Valentin au pays de la samba. Et jusqu’en 1949, il n’existait pas de date au calendrier des célébrations brésiliennes pour fêter les amoureux. Cette année-là initia donc la fête, désormais célébrée le 12 juin. Et sous le patronage de Saint-Antoine-de-Padou.

Pourquoi saint Antoine ? « Au Brésil, comme dans tous les pays de tradition portugaise, il est considéré comme le saint marieur et le protecteur des amoureux, explique le Brésilien Matheus. Au Portugal, le 12 juin est jour de mariages et de fêtes même si l’anniversaire de saint Antoine, né Fernando Martins de Bulhoes, est le 13 juin. »

Il faut savoir que dans la liturgie chrétienne, les fêtes importantes comme Noël, Pâques, la Pentecôte, les célébrations de la Vierge et des grands saints, commencent par les premières vêpres, un office liturgique chanté la veille au soir. Et même si la liturgie ne commence pas à ce moment-là pour les saints « ordinaires », la pratique s’est répandue de souhaiter bonne fête la veille.

« La día dos namorados est une fête super importante au Brésil, poursuit Caroline Putnoki. Les Brésiliens sont très romantiques et attentionnés, ils adorent offrir des cadeaux. »

Comme Matheus, d’ailleurs, qui chaque année invite sa copine dans un restaurant japonais de Brasilia, lui offre un bouquet de lys blancs, du chocolat Kopenhagen et une lettre d’amour.

Au final, qu’elle se réclame de Valentin ou d’Antoine-de-Padoue, qu’elle se fête le jour J ou la veille, sur une plage du Sud, au restaurant ou à la maison, avec ou sans chocolat, des roses ou des lys, la fête des amoureux reste en tous lieux commerciale, mais une fête de coeur !

2 commentaires
  • Jean Richard - Abonné 14 février 2016 10 h 30

    Portugnol ?

    Quand on lit en Toronto french, ça nous agace un peu. C'est que la langue, pour bien des peuples, et le Québec ne fait pas exception, est une valeur culturelle à laquelle on tient, et qu'on n'aime pas voir distordue à outrance.

    Si des Brésiliens un peu chatouilleux lisent cet article, ils pourraient tiquer sur le titre. Le mot « Día », c'est en espagnol, pas en portugais (où c'est plutôt « Dia », sans tilde sur le i). Et autant en espagnol qu'en portugais, le mot est masculin.

    Double erreur mineure nous dira-t-on ? Sauf qu'un erreur dans un titre est toujours grossie comme si on la voyait au microscope. En plus, les moteurs de recherche comme Google étant prompts à trouver les grands titres, une erreur dans un titre se fera rapidement remarquer.

  • Hélène Clément - Abonnée 14 février 2016 11 h 40

    Dia dos namorados

    Cher monsieur Richard,

    Merci d'avoir pris le temps de lire cet article. Nous sommes bien d'accord que la langue, quelque soit le peuple, est une valeur culturelle à laquelle on tient! «Double erreur»! Vous avez bien raison, le mot «jour» s'écrit «dia» en portugais. Sachez que dans le texte original c'est ainsi qu'il était écrit. Il s'agit bien d'une erreur typographique dont nous nous excusons. Dia est effectivement masculin en portugais et en espagnol, tout comme en français d'ailleurs. Toutefois dans le contexte de la langue française, il est possible d'utiliser «jour» tout comme «journée». Quoiqu'il en soit, nous espérons que vous avez autrement apprécié le contenu.