Croissance soutenue du tourisme mondial en 2015

Madrid — Le secteur du tourisme devrait croître en 2015 plus vite que l’économie mondiale (+3,7 %), en dépit des turbulences affectant le secteur, estime le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC). « D’ici fin 2015, le secteur du voyage et du tourisme devrait contribuer à hauteur de 7800 milliards de dollars, soit 10 % du produit intérieur brut (PIB) mondial et représentera 284 millions d’emplois, soit 9,5 % du total », a assuré son président, David Scowsill.

Le WTTC, regroupant une centaine d’entreprises dont des poids lourds du secteur, tenait cette semaine à Madrid son congrès annuel. Dans son dernier rapport datant de mars, le WTTC chiffre la croissance du secteur à 3,7 % en 2015, après 3,5 % en 2014.

L’économie mondiale devrait progresser, elle, de 3,5 % cette année, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées mardi.

Pour autant, cette industrie n’est pas épargnée par les désordres et les incidents, a rappelé David Scowsill. « Cela se produit quand on s’y attend le moins et où on s’y attend le moins », a-t-il rappelé. « Qui, chez Air Asia ou Germanwings, aurait pu prévoir leurs catastrophes récentes ? », s’est-il interrogé, faisant référence aux écrasements d’appareils de ces deux compagnies aériennes. De plus, « la zone euro ressent toujours les effets de la crise et les taux de change restent turbulents », avec, par exemple, la dégringolade du rouble russe ou la flambée du franc suisse, sans compter « une croissance plus faible et une confiance des consommateurs plus faible en Chine ».

Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), une agence des Nations unies basée à Madrid, le nombre de voyageurs internationaux a augmenté de 4,7 % en 2014, à 1,1 milliard de personnes.

Elle table pour 2015 sur une croissance comprise entre 3 et 4 % en volume. Ces touristes internationaux ont dépensé un montant record de 1245 milliards de dollars l’an dernier, soit 48 milliards de plus qu’en 2013, pour le logement, la nourriture, le loisir et le shopping durant leurs séjours, selon des chiffres publiés mercredi par l’OMT.

« Les dépenses dans le tourisme international ont connu une croissance notable en 2014, ce qui prouve la capacité du secteur à stimuler la croissance économique, à soutenir les exportations et à créer des emplois », se réjouit son secrétaire général.