300 raisons d’aimer New York, Marie-Joëlle Parent

Tous les jours, la journaliste Marie-Joëlle Parent publie sur Instagram des photos de sa ville d’adoption : jolis cafés, restos et choses à voir dans la Grosse Pomme. Ce n’était qu’une question de temps pour que la correspondante de Québecor à New York ponde un livre sur la mégalopole. 300 raisons d’aimer New York arrive à temps pour que le contingent de Québécois qui y converge chaque année à Pâques puisse en profiter. Le livre, divisé par quartiers, est rempli d’excellentes suggestions qui sortent des sentiers touristiques. C’est celui qu’attendaient les visiteurs réguliers désirant vivre la ville comme des New-Yorkais. L’auteure partage généreusement ses secrets : elle donne des adresses courriels pour rentrer dans un speakeasy autrement inaccessible ; nous guide vers une dame qui ouvre ses portes aux étrangers pour un concert de jazz ; nous pointe un musée ou une ruelle historique dont personne n’a parlé ; tout en nous faisant découvrir les personnages de tous les jours. L’identification peu fluide des photos aurait mérité de mieux les associer au texte.

300 raisons d’aimer New York

Marie-Joëlle Parent, éditions de l’Homme, 288 pages, 2015