Las Vegas à «Punta Canada»

Un secteur de l’hôtel Chic by Royalton de Punta Cana
Photo: Carolyne Parent Un secteur de l’hôtel Chic by Royalton de Punta Cana

La destination Sud — lire : Cuba, la République dominicaine et le Mexique — est depuis longtemps éclipsée par un vieux complice : l’enclos tout-compris. Sans donner dans la psycho pop à trois pesos, il est clair que, pour plusieurs amigos canadiens, ce Sud correspond davantage à un hôtel et à une marque qu’à une ville ou même à un pays. Fuyons donc dans notre « cour arrière » ensoleillée avec bière à volonté, et que commencent les vacances qui, après tout, ne constituent pas vraiment un voyage…

En Repdom, sur la côte Est d’Hispaniola et sur la belle plage d’Uvero Alto, l’hôtel Chic by Royalton, exclusif à Vacances Sunwing, ne stoppera en rien ce phénomène. Même qu’il procède à rien de moins qu’un détournement de destination !

Dans une bouteille à Mamajuana (le rhum arrangé local), mélangez l’énergie de Las Vegas, la coolitude de South Beach et « l’esprit fêtard d’Ibiza », dixit le directeur général Jonathan Iriarte, laissez macérer et voilà, vous obtenez un tout-compris qui se veut glam, destiné aux adultes de 25 à 40 ans.

Des adultes en majorité canadiens, votre dévouée ayant été accueillie par un « Bienvenue à Punta Canada » bien senti !

Inaugurée en décembre dernier, la propriété de 323 chambres et suites, dont six dans une luxueuse villa avec salle à dîner, cellier et piscine, a effectivement du panache. Design épuré, déco contemporaine, mobilier balnéaire de qualité, un rose vif en leitmotiv et certainement l’un des plus beaux spas des Caraïbes : c’est classe !

Une trame sonore créée en direct par un DJ, un café nommé Insomnia qui sait faire un macchiato, un bar à oxygène purifiant (?!), des cabanas de plage et de piscine, de même qu’une appli qui permet de faire des appels sans frais en Amérique du Nord avec son appareil mobile et de communiquer gratuitement par texto : c’est cool !

L’offre de restauration est aussi branchose avec ses menus sans gluten sur demande, un buffet — vraiment — gourmet, la table privée du chef, ainsi qu’un resto marocain et un autre servant ceviche et sushis, entre autres options à la carte.

Pour ceux qui veulent se la jouer VIP, le Club Diamond donne droit à toutes sortes d’avantages et de privilèges, dont les services d’un majordome et l’accès à un salon attitré où l’on peut prendre le petit-déjeuner ou des collations. Certaines suites de cette catégorie s’ouvrent sur une terrasse avec piscine privée.

Il s’agit en quelque sorte d’un hôtel-boutique avec services personnalisés à même le gros hôtel, une formule de plus en plus répandue dans les établissements cinq-étoiles.

Côté divertissement, il y a un casino, un bar sportif, une scène en plein air où l’on présente des spectacles, un vaste lobby qui se transforme le soir en discothèque, et les Chic Angels, qui font jaser.

Participant aux fêtes thématiques et donnant des cours de danse, ces jeunes femmes plus que dépoitraillées, sorte de showgirls vegassiennes, font tiquer Mme Féministe et saliver Yannick-Alexandre (Victor aussi, Chic ratissant plus large que les 25-40 ans ciblés).

En vacances chez Chic pendant une semaine, la Québécoise Helen Morrison, conseillère en voyage, a trouvé « le service impeccable, la nourriture excellente, les spectacles, notamment celui d’une chanteuse dans le style de Sade, épatants, mais la musique était trop forte ».

De fait, il faudrait peut-être doser l’ingrédient « Ibiza » dans le cocktail de M. Iriarte, mais sinon, dans le genre colonie vacancière élégante pour une clientèle qui séjourne davantage au soleil d’un Sud générique qu’en Repdom, c’est réussi.

Carolyne Parent était l’invitée de Sunwing Travel Group.

En vrac

Au départ de Montréal, Sunwing vole sur Punta Cana tous les jours l’hiver ; les mercredis et samedis l’été.

 

La construction d’un hôtel vient tout juste de débuter à côté de Chic. Les chambres qui ne sont pas touchées par ce chantier sont situées au centre de la propriété.

 

La sortie en catamaran, au départ de Bayahibe et à destination d’Isla Saona, une île faisant partie du Parque nacional del Este, est une très belle excursion. Le guide de Nexus Tours a profité du trajet pour nous raconter la vida locale, causer histoire, politique, Haïti…

 

Pour en apprendre davantage sur la destination, on potasse le guide Lonely Planet La République dominicaine.