Livres – Sur le chemin des Ducs, Bernard Ollivier

À 75 ans passés, l’ancien journaliste français Bernard Ollivier n’a que faire du confort sédentaire où pourrait le confiner la retraite. Après ses 12 000 kilomètres à pied sur la route de la soie (Longue marche) et sa descente de la Loire en canoë (Aventures en Loire), le voilà sur le chemin des Ducs — cette route tombée dans l’oubli qu’empruntaient les pèlerins, entre le XIVe et le XVIIe siècle, pour rallier le sanctuaire du Mont-Saint-Michel. Cette fois, le marcheur est chez lui, dans les bocages bucoliques et paisibles de la Normandie.

 

Parti de Rouen pour une traversée des campagnes en cinq étapes, qu’il marchera malgré lui dans le désordre sur de petits chemins retapés par une association régionale, Ollivier s’adonne, fidèle à lui-même, à la contemplation et à la vulgarisation (commentée !) des pans d’histoire qu’il traverse.

 

Même si sa conjointe le rejoindra à mi-parcours, il ne perdra jamais de vue la solitude, qu’il vénère, ni le temps propre à la marche — ce temps à hauteur d’homme, presque spirituel, qui relativise le voyage.

 

Dans le secret des arrière-cours, dans les petits villages aux curieux patronymes, au bord des rivières et sous la voûte des arbres qui le mèneront aux sables de la baie du Mont-Saint-Michel, Ollivier remonte, avec une verve séduisante quoiqu’ici un brin fleur-bleue, le quotidien de ces pèlerins de l’ombre — des enfants, des pauvres, même des rois qui, comme lui, « ne [cédaient] à aucune fatigue pour gagner leur ciel ».

La Normandie à pied, de Rouen au Mont-Saint-Michel

À voir en vidéo