Maine - Chambres de charme à K’port

Le pavillon octogonal, point de rencontre des hôtes au Lodge on the Cove.
Photo: The Lodge on the Cove Le pavillon octogonal, point de rencontre des hôtes au Lodge on the Cove.

Kennebunkport — Pour plusieurs d’entre nous, passer un long week-end dans le Maine tient du pèlerinage annuel. Ogunquit, Wells, Kennebunkport, Old Orchard Beach : à chacun son carré de sable ! L’automne venu, on y prend un bon bol d’air salin tonique pour mieux se gaver d’une chaudrée de palourdes réconfortante.

 

Cette année, nous avons jeté notre dévolu sur Kennebunkport (K’port pour les intimes), un des patelins les plus prospères de cet État de la Nouvelle-Angleterre. Qu’il soit le lieu de villégiature de la famille Bush, qui y possède sa résidence d’été, n’est certainement pas étranger à sa réputation de hameau huppé.

 

La destination profite notamment de la bonne dose de style que des investisseurs privés lui injectent depuis 2005. Leur Kennebunkport Resort Collection (KRC) regroupe neuf hôtels et sept restaurants, des établissements qu’ils ont construits ou qu’ils ont achetés pour les rénover et ainsi requinquer K’port.

 

L’offre hôtelière

 

« L’idée était de hausser le niveau de l’offre hôtelière car certaines propriétés avaient vraiment besoin d’être restaurées, explique Michael Shea, l’un des associés de la KRC. C’est une évolution naturelle pour la destination, qui fait en sorte que chacun y trouve son compte, les familles comme les nouveaux mariés. »

 

Chacun des établissements de la collection a effectivement sa personnalité. Avec ses maisonnettes en bois, son potager bio, son spa dans les arbres et ses leçons de planche à rame, The Hidden Pond, du côté de Goose Rocks, est le fleuron de la KRC et un havre BCBG.

 

Dans le même secteur, The Tides Beach Club, directement sur la plage, donne plutôt dans le luxe relaxe à South Beach, à l’instar du Tides original de Miami, alors que l’Old Fort Inn Resort, un domaine historique, est de facture classique. Inauguré en juin dernier, The Lodge on the Cove s’adresse pour sa part aux familles.

 

Le Lodge rétro

 

Transformer un motor lodge vieillot en un lodge tout court d’allure vintage, il fallait y penser ! Et surtout réussir la métamorphose… C’est mission accomplie pour la trentaine d’unités. L’aménagement intérieur, décliné en quatre thèmes et palettes de couleur, est ludique. Il recycle en beauté des éléments nautiques - des taquets d’a marrage deviennent des crochets - tout en valorisant des talents locaux. Par exemple, les jolies tables des chambres, à dessus en corde, sont l’oeuvre d’un pêcheur de homard du coin, et toutes les toiles ont été créées spécifiquement pour le lodge par un artiste de la région.

 

Le point de rencontre des hôtes est un grand pavillon octogonal, en surplomb de la piscine. À l’étage, une magnifique pièce avec vue sur la crique, Chick’s Cove, sert à la fois de salle à petit-déjeuner, de salon et de bar. Au rez-de-chaussée, The Dory est un joyeux bistro servant des pains au homard comme des quesadillas.

 

À l’intention des petits (et des grands aussi), les beaux dimanches d’été, place aux coupes glacées autour de la piscine et à des feux de camp les soirs frisquets. Vélos, jeux de société, chaises de plage et permis de stationnement à la plage de K’port sont à la disposition des hôtes. Un service gratuit de navettes permet d’aller dîner au village sans s’encombrer de la voiture.

 

The Landing rasé

 

Avis aux habitués : ne cherchez pas The Landing avec son resto sans prétention en bordure de la rivière Kennebunk, il a été rasé. En lieu et place s’élève The Boathouse, une autre propriété de la KRC inaugurée récemment. Le bâtiment abrite un hôtel-boutique ouvert à l’année, ainsi que David’s KPT, un restaurant-terrasse donnant sur la marina.

 

Chez David’s, pour David Turin, un chef réputé propriétaire de trois autres restaurants à Portland, la déco est contemporaine et le menu créatif. À preuve, cette pizza garnie de steak et de homard.

 

Au même endroit, Opus Ten, un « restaurant dans le restaurant » d’une vingtaine de places, le menu de neuf services accordés à des vins a tout pour plaire aux fins gourmets. Comme quoi la destination prend aussi du galon sur le plan gastronomique.

 

 

Collaboratrice

À voir en vidéo