Zurich, Suisse - Un côté terre-à-terre

Avec sa structure imposante mais légère et ouverte, l’Airside Center de l’aéroport de Zurich invite les passagers à la flânerie.
Photo: Aéroport de Zurich Avec sa structure imposante mais légère et ouverte, l’Airside Center de l’aéroport de Zurich invite les passagers à la flânerie.

D’abord, un meuglement doublé d’un tintement de cloche à vache ; ensuite, des images en rafale d’alpages qui défilent sur les parois du tunnel ; puis, une ravissante Suissesse en lederhosen qui apparaît au son du yodel à travers les fenêtres du Skyport Shuttle. Ainsi est accueilli celui qui arrive à l’aéroport de Zurich, dès qu’il s’embarque à bord du passage obligé qu’est cette navette rapide et automatisée.


Sur place, ces petits clins d’oeil aux traditions helvètes sont les seules références à la Suisse ancestrale puisque tout le reste du transit s’effectue sous l’égide de la modernité dans l’aéroport de la capitale financière de la Suisse.


Compact et bien articulé, on y déambule à pied avec fluidité et rapidité, dans un environnement plus souvent qu’autrement baigné de lumière naturelle.


Classé septième meilleur aéroport au monde aux World Airports Awards de 2012, encensé pour la rapidité de livraison des bagages mais aussi pour sa propreté, à l’ima ge du pays, le Flughafen Zurich voit défiler près de 23 millions de passagers par année. Ça ne l’empêche pas de garder un côté terre-à-terre et une proximité avec ses usagers, qui n’ont jamais l’impression de se perdre ou de perdre leur temps.


Quiconque doit y tuer quel ques heures peut profiter du WiFi gratuit, accéder à la passerelle panoramique pour zieuter les avions à l’aide de jumelles multimédias ou emmener ses enfants prendre part à un circuit découverte de douze stations, un cahier de coloriage sous le bras.


Besoin de prendre l’air ? Il est aussi possible de louer vélos, patins à roues alignées et bâtons de marche nordique (!) pour arpenter les environs de l’aéroport, qui n’est qu’à 10 kilomètres du centre-ville.


C’est d’ailleurs là un des principaux avantages des lieux : une fois les formalités complétées, tous les moyens de correspondance terrestre sont situés à quel ques pas. Pas besoin de prendre un taxi quand on n’a qu’à descendre au sous-sol de l’aéroport pour gagner la gare centrale de Zurich en 20 minutes, en empruntant un train tout confort qui fait la navette aux 10 minutes.


Mieux : depuis ces mêmes quais, c’est toute la Suisse, voire l’Europe centrale, qui est à portée de main, car on accède aux trains qui desservent l’incroyable réseau ferroviaire du pays, lui-même relié à celui de ses voisins.


Enfin, quand vient le temps de rentrer au bercail, on peut noyer sa peine au splendide et longiligne Center Bar situé droit devant de vastes baies vitrées. En 2011, celui-ci a reçu le prix du meilleur bar d’aéroport au monde aux Airport Food Beverage Awards. Une petite eau-de-vie de cerise sur le piano-bar, avec ça ?


Trafic passagers : 23 millions par année.


 

Collaborateur