Centenaire du Titanic - Champagne pour un naufrage

Photo du livre: la tragédie du Titanic expliquée en 64 pages par Philip Wilkinson, éditions Weldon Owen Pty, en librairie actuellement.
Photo: Photo du livre: la tragédie du Titanic expliquée en 64 pages par Philip Wilkinson, éditions Weldon Owen Pty, en librairie actuellement.

En avril prochain, on soulignera la naissance et la mort de celui qui était en 1912 le plus luxueux, le plus beau et le plus gros des paquebots: le Titanic. Souvenons-nous que pour son premier — et dernier — voyage, le navire offrait la crème de la crème à bord: un terrain de squash, un hôpital, des bains turcs, des piscines, un bureau de poste, un spa avec gymnase, des suites de grand luxe... Du jamais vu en ce début de XXe siècle. Mais on connaît la suite.

Outre les centaines d'Européens qui s'offraient un laissez-passer pour une vie meilleure en Amérique, la crème était aussi riche du côté passager: Dorothy Gibson (une des premières actrices du cinéma muet américain), le couple John et Madeleine Astor (qui faisait fortune dans l'immobilier, notamment avec l'hôtel Waldorf Astoria de New York), la modéliste Lucy Duff Gordon, entre autres célébrités.

Mais le 14 avril au soir, à 600 kilomètres de Terre-Neuve, les vigies ne voient pas l'iceberg droit devant, et quand ils l'aperçoivent au dernier moment, ils en sous-estiment l'embonpoint. Le Titanic passe alors trop près et la partie submergée de l'iceberg déchire sa coque... À 1h51, le 15 avril, le paquebot bascule. La coque se brise à 1h56, puis la poupe disparaît sous l'eau à 2h03...

Cent ans plus tard


Les 100 ans de la tragédie seront commémorés. Belfast, où a été construit le navire, ouvrira le musée Titanic Belfast, inaugurera la Titanic Trail et offrira un concert dans la cale de lancement du Titanic le 11 avril. En Normandie, Cherbourg, la première escale du navire, relancera sa Cité de la Mer avec un parcours «Vivez la tragédie comme si vous y étiez»! Puis, dans le sud de l'Irlande, Cobh, la deuxième et dernière escale, proposera des visites «Sur les traces de...» en costumes d'époque.

De ce côté-ci de l'Atlantique, Terre-Neuve (aucun lien avec le Titanic sinon d'être la terre la plus près du lieu du naufrage) ira d'une reconstitution des signaux de détresse captés par la station Marconi de Cape Race, de son Titanic Music Festival dans la capitale et, au cossu Ryan Mansion de St.John, de repas arrosés inspirés du dernier menu servi à bord le soir du naufrage (assiettes répliques incluses).

Puis, Halifax, où 150 passagers sont enterrés, exposera des photos sur les pierres tombales des corps récupérés.

Quant à New York, où devait se conclure la croisière, la maison Guemesey's y tiendra une vente aux enchères spéciale le 11 avril.

Quelque 5500 objets du Titanic (une partie de la coque, de la vaisselle, des bouteilles, des habits, des bijoux, des lampes, un mégaphone, etc.) seront mis en vente en un seul lot. La valeur totale est estimée à 189 millions $US.

Des submersibles pour l'«insubmersible»

Le clou des célébrations sera toutefois la tenue de croisières-hommage pour célébrer le super naufrage...

Borton Overseas propose deux croisières Titanic Memorial Cruises au départ de Southampton, en Angleterre, où le Titanic avait commencé son unique voyage.

L'itinéraire? Le même que celui du naufragé. Le programme? Des repas somptueux et une cérémonie-hommage, dans la nuit du 14 au 15 avril, directement au-dessus du Titanic, en plein océan...

Voyages Piel propose aussi une croisière-hommage, mais sur les traces européennes du Titanic. Le 11 avril, le Marco Polo partira donc de Cherbourg et mettra le cap sur Cobh, puis Belfast et Liverpool (port d'attache du Titanic) et s'achèvera le 17 avril à Londres.

Quant au paquebot Azamara Journey, il quittera New York le 10 avril pour une croisière vers Halifax, puis vers le lieu où le Titanic a sombré. Arrêt, champagne et retour à New York. Tarif: de 4900 $ à 14 850 $ par personne.

Les cerises sur le gâteau d'anniversaire sont les croisières-plongées à 3800 mètres au fond de l'océan organisées par Deep Ocean Expeditions et Tematis, au départ de Terre-Neuve. Pour... 60 000 $ par personne, on vous fera couler dans un sous-marin pour aller souhaiter bon anniversaire au fêté...

En fait, c'est un peu comme si Air Canada et Air Transat organisaient des vols-hommage pour célébrer l'écrasement du Concorde d'Air France en 2000 ou celui de Swissair en 1998! «Mesdames et messieurs, bienvenue à bord du vol 911 à destination d'Halifax. À huit kilomètres des côtes de la Nouvelle-Écosse, là où le MD-11 de Swissair s'est écrasé, votre commandant réduira la vitesse de croisière. Nous porterons alors un toast aux 229 passagers qui ont péri, puis le personnel de bord se fera un plaisir de vous servir un repas chaud identique à celui offert au début de ce vol catastrophe. Bon vol à tous!»

***

Collaboration spéciale
1 commentaire
  • France Marcotte - Inscrite 22 février 2012 07 h 22

    La sobriété ne serait-elle pas de mise?

    Le naufrage de ce navire est un symbole puissant: celui de la vanité exacerbée, de l'arrogance et de la confiance si aveugle en la technologie qu'on néglige la sécurité des personnes.
    On voit encore et toujours les effets du triomphe de ces valeurs aujourd'hui.
    Se commémorer en festoyant et en reproduisant le faste de ce voyage funeste...je suppose que c'était prévisible.

    L'occasion serait belle aussi de méditer sur tous les naufrages que notre époque se prépare.