L'expérience Club Med en famille

Le paternel éprouve subitement l’envie d’aller faire du kayak de mer avec son aîné? Pas de problème, il passe le récupérer au Mini Club sans crier gare.
Photo: Gary Lawrence Le paternel éprouve subitement l’envie d’aller faire du kayak de mer avec son aîné? Pas de problème, il passe le récupérer au Mini Club sans crier gare.

- «Hé, ho! Tu te souviens de moi, l'auteur de tes jours, le phare de ta vie, et accessoirement ton géniteur?»

- «...»

De deux choses l'une. Ou bien mon fils ne capte plus la fréquence de ma voix, pour paraphraser Antoine Bertrand dans Starbuck, ou bien il s'épivarde tellement que mon arrivée anticipée l'enquiquine au plus haut point, d'où son mutisme.

«Je pense qu'on le dérange, en effet, de supputer ma douce, accessoirement berceau de l'enfance de fiston. Allez, on reviendra plus tard.»

Est-ce donc vrai ce que tout le monde dit du Club Med? Que son programme pour enfants n'a pas d'égal sur la planète du tout-compris? Que ses G.O. (pour «gentils organisateurs») sont aussi attentionnés que sympas, aussi distrayants que motivés à faire en sorte que chaque instant passé avec les jeunes soit amusant, voire enrichissant?

«Tout à fait!», semble nous lancer des yeux notre rejeton, six ans, tandis que nous nous éloignons du Mini Club, sa nouvelle résidence secondaire. Qu'importe sa moue impassible: à la fin de la semaine, j'aurai vécu mon meilleur séjour à vie dans un tout-compris familial, grâce à la capacité du Club Med à procurer la tranquillité d'esprit parentale, avec ou sans enfants.

Séjourner en tout-compris avec sa smala, c'est se rassembler agréablement dans un cadre décontracté, loin des tracasseries quotidiennes, mais près du noyau familial. C'est aussi renouer avec sa moitié... ainsi qu'avec soi-même.

Enfin. Encore faut-il minimiser les risques de se sentir parent indigne. Et pour ce faire, le fruit de sa chair doit être aussi heureux, sinon plus, de passer du temps avec des G.O. et de nouveaux mini-potes qu'avec sa famille.

Mini-club, maxi-plaisir

Contrairement à ces complexes de villégiature où on stationne les mouflets comme du bétail, dans des enclos bourrés de joujoux ineptes propices au fourrage de crâne, les enfants ne sont jamais laissés à eux-mêmes au Club Med. En fait, ils sont éminemment encadrés (un G.O. pour quatre enfants) et ont toujours de quoi s'occuper, avec des activités qui varient toutes les heures, chaque jour: soccer, jeux de plage ou de piscine, olympiades, arts plastiques, ski nautique, escalade, trapèze volant et même accès à des cours de cirque, dans certains cas.

Si le soleil pilonne trop, les G.O. envoient les G.G. (gentils garnements) bricoler ou pratiquer la chorégraphie du spectacle de fin de séjour. Si la pluie bat de grain en grain, G.A. et G.P.A. (gentils ados et gentils pré-ados) graffitent un pan de mur, montent un défilé de mode ou jouent les D.J. (délurés jockeys) sur une table de mixage. Le tout, en français.

Généralement polyglottes, les G.O. manient d'ailleurs souvent la langue d'Henri Giscard d'Estaing (p.-d.g. du Club Med), ce qui est aussi le cas d'une bonne partie de la clientèle internationale qui fréquente les villages du groupe et, partant, leur Mini Club francophile.

Ultraflexible, celui-ci n'accueille d'ailleurs pas que les jeunes: les G.P. (gentils parents) y restent comme bon leur semble, si leur progéniture est trop anxieuse pour être confiée à un inconnu. À l'inverse, les G.P.I. (gentils parents indignes) peuvent y déposer la prunelle de leurs yeux, pour une heure ou pour toute la journée, entre deux activités en famille.

Le paternel éprouve subitement l'envie d'aller faire de la plongée en apnée ou du kayak de mer avec son aîné? Pas de problème, il passe le récupérer au Mini Club sans crier gare. Sa tendre moitié sent le besoin de se faire bichonner ou de partir en safari lèche-vitrines? Pas de lézard: elle confie sa cadette au Mini Club et s'offre quelques heures bien à elle. Évidemment, loisirs et activités sont gratuits (sauf le spa).

Du reste, la restauration du Club Med est aussi variée que délicieuse, et les mets y sont tout aussi haut de gamme que l'est le complexe dans lequel on les sert: raviolis de langouste à l'estragon, flan de yucca au chipotle, tartare de tomate à l'huile de coriandre, empanadas de saint-jacques et chorizo, vivaneau en croûte et beurre blanc aux pépins de potiron...

En fait, en se régalant de la sorte dans un cadre digne d'un hôtel-boutique sans bling bling — du moins à Cancún —, on en vient parfois à oublier qu'on est dans un tout-compris familial, ce qui accentue l'effet de détachement face à la (parfois dure) réalité de la parentalité. Et ça, c'est drôlement rassérénant. Jusqu'à ce que se manifeste de nouveau l'envie cyclique et irrépressible de revoir fiston.

«Hé, ho! Ça y est, c'est bon, tu t'es assez éclaté? Tu reviens avec nous?»

«...»

***

- Info: www.clubmed.ca

- L'auteur était l'invité du Club Med Cancún.

***

Collaborateur du Devoir

***

Club Med, mode d'emploi

Construit en 1976, rénové en 2006, le Club Med Cancún se trouve à une vingtaine de minutes de l'aéroport. Il est situé sur une fort jolie plage lovée au bout d'une baie et est bordé par une lagune, avec un seul voisin hôtelier. Seuls hics: l'absence de Baby Club, l'odeur d'humidité dans certaines chambres et le panorama qui s'ouvre sur des kilomètres d'hôtels (uniquement dans la zone 4 Tridents).

S'il existe des disparités entre les villages 3 et 4 Tridents, d'autres villages comportent un Espace 5 Tridents (Cancún, Punta Cana, Val d'Isère, Maldives...), sorte de club ultra haut de gamme distinct, à même le site: suites plus vastes et plus luxueuses, plage et piscine privées, service de concierge et champagne servi à volonté dès 18h.

De par le monde, on compte 80 villages Club Med. Si certains sont réservés aux couples sans enfants, la plupart accueillent les familles, et la majorité sont dotés d'infrastructures et de programmes conçus pour les jeunes de 4 mois à 17 ans (ce qui varie selon les villages).

Si les Mini Club (4-10 ans), Junior Club (11-13 ans) et Passworld (14-17 ans) sont gratuits, les services et activités des Baby Club (4-23 mois), Petit Club (2-3 ans) et Pyjama Club (en soirée) sont offerts avec supplément, tout comme le gardiennage en chambre et les excursions (Chichen Itza, Tulum, Xcaret, etc.)

Dans la zone nord-américaine, les Club Med familiaux les plus populaires sont ceux de Punta Cana, de Cancún et d'Ixtapa, ce dernier étant souvent encensé comme l'un des meilleurs tout-compris familiaux au monde. Surtout conçu pour les sportifs, le nouveau Sandpiper Bay, en Floride, comprend toutes les infrastructures et tous les services pour la famille, mais sa plage est située au bord d'une rivière.

Pour un séjour de quatre personnes dans un Club Med familial de la zone Amériques, compter en moyenne 7500 $, avion compris.

À voir en vidéo