France - Vinothérapie au château

Le spa Les Sources de Caudalie, dans la région des vins de Grave.<br />
Photo: Xavier Bejot Le spa Les Sources de Caudalie, dans la région des vins de Grave.

Au cœur des vignes du château Smith Haut Lafitte, dans la région des vins de Graves, non loin de Bordeaux, le spa-vinothérapie Les Sources de Caudalie exploite notamment les propriétés antioxydantes des polyphénols présents dans les pépins de raisin. «Nous avons remplacé la mer par une mer de vignes», explique Alice Tourbier, qui dirige l'établissement avec son mari, en référence à la traditionnelle thalassothérapie à base d'algues marines.

L'atmosphère, où dominent la chaleur du bois et la lumière tamisée par des lattes de bois aux fenêtres, est feutrée. Les salles de traitement et le hammam se distribuent autour d'une piscine centrale, alimentée par une source chaude naturelle.

L'aventure de la vinothérapie débute en 1993 lors d'une visite du château Smith Haut Lafitte que venaient d'acquérir les parents d'Alice Tourbier. Devant les tas de peaux et de pépins de raisins inutilisés dans la vinification du vin blanc, un professeur en pharmacie de l'Université de Bordeaux aurait fait remarquer qu'on jetait là le meilleur du raisin. Ainsi sensibilisée aux bienfaits du fruit, la soeur aînée, Mathilde Thomas, créera les produits de beauté de Caudalie (disponibles au Québec chez Jean Coutu).

En 1999, la famille décide de construire un hôtel et un spa sur une ancienne parcelle de vignes arrachées. L'hôtel, le spa, la piscine extérieure et trois dépendances de chambres supplémentaires (pour une capacité de 49 lits) sont répartis autour d'un petit étang, le tout dans un style «buco-chic», ou luxe rustique.

La proximité des rangs de vignes enrobe le site de la sérénité de son cocon de verdure.

- www.sources-caudalie.com.
1 commentaire
  • François Dugal - Inscrit 1 octobre 2011 08 h 23

    Vinothérapie

    Vinothérapie: «I'll drink to that» dit l'anglophile ravi.