cache information close 

Sérénité hivernale dans le Bas-Saint-Laurent

Le film Kamouraska, du regretté Claude Jutra, présente plusieurs tableaux inspirés de la plume de l'écrivaine Anne Hébert sur la rigueur et la beauté de nos hivers d'antan. Les belles maisons typiques du Kamouraska transmettent encore aujourd'hui une superbe image de la splendeur hivernale de la région.

Des villages comme Saint-Joseph ou Saint-Denis-de-Kamouraska ont réussi à conserver l'allure traditionnelle de la campagne québécoise durant la morte saison. Même les sculptures monumentales semblent à l'aise avec l'hiver bas-laurentien et nous invitent à jouer dans la neige, que ce soit sur les rives du littoral, près du quai de Kamouraska ou dans le parc Beauséjour, le long de la rivière Rimouski.

Depuis quelques années, le parc national du Bic, considéré comme la locomotive touristique du Bas-Saint-Laurent, favorise aussi l'apprivoisement de cette saison par des séjours originaux en milieu naturel grâce aux igloos, aux yourtes (habitations traditionnelles des nomades dans les steppes de l'Asie centrale), aux refuges, ou tout simplement au camping d'hiver.

Les Joues rouges

L'activité Les Joues rouges permet de redécouvrir les magnifiques paysages de ce parc recouvert d'une épaisse couche de neige. Au total, 28 kilomètres de sentiers sont réservés aux raquetteurs, 19 kilomètres de pistes le sont pour le ski nordique, et même 5 kilomètres de sentiers de neige durcie sont dévolus à la randonnée pédestre hivernale.

Situé aux frontières du Nouveau-Brunswick et du Maine, le centre de villégiature quatre saisons Pohénégamook Santé Plein Air rivalise d'originalité dans son offre touristique propre à l'hiver: sauna nordique, glissade, raquette, ski de fond et... observation des cerfs de Virginie dans leur ravage forestier.

Le festival Pohénégamook Haut en couleur présente d'ailleurs la plus grande offre d'activités familiales de l'hiver dans le Bas-Saint-Laurent. Les choix proposés vont du tournoi de hockey-bottine jusqu'à l'envolée de montgolfières, en passant par les courses d'accélération de motoneige ou les randonnées en carriole.

La longueur de l'hiver bas-laurentien a souvent obligé ses résidants à faire preuve d'initiative et d'ingéniosité pour oublier la grisaille et la brièveté du jour sous l'horizon nordique.

Du moment que l'hiver s'est bien installé (après les trois premières bordées de neige de l'automne, selon la tradition), les gens du Bas-du-Fleuve planifient leurs diverses activités hivernales en réservant une place chaleureuse et de ravissants espaces bien enneigés aux visiteurs venus d'autres horizons.

Tourisme Bas-Saint-Laurent: 1 800 563-5268

Pohénégamook Santé Plein Air: 1 800 463-1364

Parc national du Bic: 1 800 665-6527

***

Collaboration spéciale
2 commentaires
  • Francis Cote-Fortin - Inscrit 26 février 2011 23 h 32

    Je seconde !

    Étant originaire du Bas-Saint-Laurent et y vivant toujours, je peux vous dire que le parc du Bic est une place exceptionnelle ! Sans oublier le parc Beauséjour dont les sentiers longent la rivière Rimouski.

    Merci à M. Morin de valoriser cette région !

  • Pierre Marcotte - Inscrit 1 mars 2011 12 h 41

    Je tierce !

    J'habite depuis 3 ans dans le BSL. Originaire du Saguenay, j'ai habité le grand nord, la Gaspésie, la Côte nord et les Laurentides. Mais c'est chez nous à St-Pascal que je veux couler mes vieux jours.

    Paysages infinis et paisibles, communauté quasi-familiale, environnement sans smog, sans bouchons de circulation et presque sans criminalité.

    Musées, théâtre, cinéma, golf, ski, équitation, escalade, motoneige, tout y est. Gardez vos immeubles à bureaux et vos échangeurs. Je garde mes monadnoks et mes aboiteaux.