Montérégie - Des congrès à la carte!

Etienne Plamondon Emond Collaboration spéciale
Le chef du Jozéphil, un restaurant sis dans le Vieux-Beloeil, sur les bords de la rivière Richelieu.<br />
Photo: Source Le Jozéphil Le chef du Jozéphil, un restaurant sis dans le Vieux-Beloeil, sur les bords de la rivière Richelieu.

La Montérégie nous met à l'eau à la bouche. La région apprête les congrès et les réunions d'affaires au goût des pommes, du vin, du cidre, du sucre d'érable et des produits du terroir. Le «jardin du Québec» profite de ces événements pour nous inviter à nous régaler dans une ambiance singulière.

Région par excellence pour la récolte des pommes au Québec, la Montérégie est aussi l'un des endroits où on dénombre le plus grand nombre de vignobles et d'érablières touristiques. Pas étonnant que les produits du terroir s'y retrouvant charment et attirent les touristes. «On voit qu'il y a un engouement général au Québec, mais la Montérégie se distingue assurément par ces produits-là», affirme Carole Guitard, coordonnatrice au tourisme d'affaires pour Tourisme Montérégie. Elle ajoute que «le cidre, c'est sûr que c'est en Montérégie que ça se passe. On en a une telle variété», dit-elle en référence à la route des cidres qui sillonne ce coin du pays.

Les chefs cuisiniers de la région «adaptent leur menu aux produits-vedettes» selon que les congrès ou les réunions d'affaires se déroulent durant la saison des pommes ou celle des sucres. «Ça permet d'apporter un côté cuisine fine que les entreprises, leurs délégués et leurs employés aiment beaucoup, souligne Carole Guitard. On sent que la clientèle corporative veut de la nouveauté. Les gens ont maintenant vu beaucoup de choses, ont beaucoup voyagé en Europe. Il faut renouveler l'offre continuellement. C'est dans des petits détails, comme le fait de soigner la gastronomie et d'avoir des thèmes, qu'on va aller les chercher.»

Tourisme spécialisé

Les lieux touristiques de la région, comme les chefs cuisiniers, l'ont bien saisi. Bien que la Montérégie possède une population suffisante pour assurer une offre importante, le tourisme d'affaires se révèle être un moteur précieux. «Ce sont 70 % des touristes qui viennent pour des raisons corporatives», affirme Carole Guitard. À mi-chemin entre Québec et Ottawa, à proximité du pôle d'affaires qu'est le nord-est des États-Unis, «jamais très loin de Montréal, d'un coin ou l'autre de la Montérégie», la région traversée par un important réseau routier demeure une destination pratique pour la tenue d'un congrès hors des grands centres urbains. De plus, les services d'hébergement y sont en moyenne de «25 % à 35 % moins chers» que dans les villes de Québec et de Montréal. «La Montérégie est la troisième destination qui génère le plus de nuitées d'une clientèle corporative», assure-t-elle. «L'été s'est bien déroulé. On a eu une progression au niveau du taux d'occupation par rapport à l'année dernière», constate Carole Guitard, qui souligne que six nouveaux lieux de réunion seront offerts à partir de 2011.

«Au fil des années, on se rend compte que les lieux, les établissements, les intervenants sont de plus en plus conscients de ces données-là et veulent bien, eux aussi, recevoir cette clientèle.» Elle se réjouit de la participation des chefs cuisiniers à la valorisation de la région. «Nos chefs sont très novateurs. Ils font toujours de la recherche. Ils participent beaucoup avec nous [Tourisme Montérégie]. Ils sont très présents dans nos événements. On travaille beaucoup en collaboration et ça donne de bons résultats. Quand on fait la promotion de la Montérégie [ailleurs dans le Québec] auprès de la clientèle d'affaires, les chefs nous accompagnent.»

Et, à l'intérieur de la région, les lieux sont soigneusement élaborés pour y recevoir chaleureusement les congrès ou d'autres réunions. «On a des vergers, des restaurateurs, des cidriculteurs qui ont fait, depuis quelques années, des efforts pour réaménager leurs lieux ou les ont aménagés pour recevoir la clientèle corporative. Ils ont aussi adapté leurs discours et leurs services. Et ça fonctionne bien», clame Mme Guitard.

Menus et forfaits

De Lavoie-Vignoble et cidrerie, située sur les contreforts du mont Rougement, en est l'un des parfaits exemples, selon la coordonnatrice. En plus d'une large palette de produits (cidre, vin et produits du terroir), deux salles de réunion sont aménagées et peuvent accueillir plus d'une centaine de personnes pour un repas. Le vignoble Les Petits Cailloux, coup de coeur du jury des Grands Prix du tourisme de la Montérégie en 2009, organise de son côté des forfaits plein air («vins, vents et montagne») et culturels («vins, contes et musique»). La dégustation de vins primés sur les plans national et international est au menu.

Au Fourquet Fourchette, à Chambly, s'ajoutent à la carte des vins des bières de sélection pour agrémenter une cuisine traditionnelle, amérindienne ou contemporaine aux saveurs régionales. Le tout dans une salle au décor inspiré de l'époque de la colonisation en Nouvelle-France pouvant recevoir 160 personnes lors d'un banquet. De son côté, le Jozéphil, érigé en bordure de la rivière Richelieu, à Beloeil, sert une cuisine française gastronomique tout en faisant goûter aux produits régionaux selon les saisons.

Pendant le temps des sucres, quoi de mieux pour une réunion que la Sucrerie de la montagne? Cette érablière traditionnelle située à Rigaud accueille depuis plus de 20 ans des congrès à toute période de l'année. Avec trois salles à sa disposition, la Sucrerie organise des activités de consolidation d'équipe personnalisées et conçoit des «soirées canadiennes-françaises». «Ce sont des lieux de réunion qu'on qualifie d'inusités parce qu'on ne trouve pas ça partout», résume Carole Guitard.

Il n'y a pas que les salles de réunion qui sortent de l'ordinaire. Plusieurs entreprises offrent des activités de consolidation d'équipe rafraîchissantes. Arbraska, à Rigaud et à Mont-Saint-Grégoire, offre une activité de «géocaching»: un rallye, composé d'énigmes, qui s'effectue à l'aide d'un GPS. Au Théâtre de la Dame de Coeur, des ateliers incitent les participants à fabriquer une marionnette géante et à réaliser une mise en scène. Sans oublier le labyrinthe géant Arctic Garden, à Saint-Jean-sur-Richelieu, et le Fort Débrouillard, à Roxton Falls, qui poussent les gens réunis à se dépasser.

À noter que la Montérégie ne néglige pas les lieux de détente, qui ne sont jamais situés bien loin. Un choix important de spas y est offert. Carole Guitard concède que cette abondance plaît bien à la clientèle corporative. «C'est sûr que d'avoir des spas sur place, c'est gagnant. Beaucoup de rencontres vont prévoir une demi-journée de temps libre pour se consacrer au spa.»

***

Collaborateur du Devoir

***

- Tourisme Montérégie offre un service gratuit d'assistance à la planification d'événements corporatifs, de congrès et d'expositions.

- Téléphone: 450-466-4666 ou 1-866-469-0069.

- Pour plus d'information: www.tourisme-monteregie.qc.ca/fr/decouvrir-la-region/tourisme-affaire-hotel-lieu-reunion.