Estrie - À la brunante à Sherbrooke

Émilie Folie-Boivin Collaboration spéciale

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Tout comme les villes de Saguenay, Drummondville et Trois-Rivières, la municipalité de Sherbrooke possède désormais son spectacle à grand déploiement. Là s'arrêtent les comparaisons avec ces spectacles d'inspiration historique et folklorique, assurent les organisateurs. Dès le 7 juillet, Sherbrooke joue avec l'eau. Et lui donne la vedette dans Omaterra, une comédie légère ralliant l'or bleu, les acrobaties et le rire.

Omaterra n'est pas une pièce de théâtre, ni un spectacle de cirque. Difficile de trouver un mot qui décrit cet indicible composé scénique. Même la metteure en scène, Lysanne Gallant, reconnaît que le spectacle est unique en son genre. «On pourrait dire que c'est un composé ludique et clownesque, qui marie le théâtre, l'art du cirque et le stand-up comic, tente-t-elle au bout du fil. Et, franchement, il n'existe aucun divertissement avec lequel je peux comparer Omaterra!»

Équilibre

Sur la scène extérieure, qui sera aménagée au cours des prochaines semaines près de la gorge de la rivière Magog, douze acrobates graviteront autour des deux protagonistes principaux, Mademoiselle Lunettes, une vieille fille rabougrie, et Ti-Guy Robe de chambre, son voisin bedonnant, qui désire insuffler un nouveau sens à sa vie. «En développant une histoire d'amour entre ces deux personnages qui se détestent au départ, je cherchais à faire d'Omaterra un spectacle qui allait certes traiter de l'eau, mais aussi de la quête d'équilibre entre les principes féminin et masculin», dit la Sherbrookoise.

Ce nouveau produit culturel, dont les superlatifs ne manquent pas dans le site Internet pour tenter de le décrire, a été créé par une riche équipe de créateurs, dont plusieurs ont gravité autour de l'élaboration de spectacles du Cirque du Soleil sur la scène nationale et internationale, comme Catherine Archambault, chorégraphe, et Marie-Josée Gravel, conceptrice de l'imagerie globale. Les auteurs Pierre-Yves Bernard (Minuit le soir, Dans une galaxie près de chez vous) et Stéphane Baillargeon (le spectacle musical De Juliette à Don Juan) ont contribué à l'écriture de l'histoire.

Le spectacle sera joué à la brunante, beau temps mauvais temps, du 7 juillet jusqu'à la fin du mois d'août.

***

www.omaterra.com