Mauricie - Chaud dedans !

Pour chauffer ses infrastructures, le GÉOS-Spa puise la chaleur naturelle émise par les entrailles de la Terre.
Photo: Pour chauffer ses infrastructures, le GÉOS-Spa puise la chaleur naturelle émise par les entrailles de la Terre.

De — ravissantes — salles de soins. De — fort jolis — bains tourbillons largement fenestrés pour se laisser imprégner de la nature environnante pendant que les muscles mijotent au bain-marie. De — splendides — salons de détente avec foyer et solarium pour décanter après un massage ou un soin, en béant d'admiration devant l'immense lac. Le tout dans un cadre au design sobre et stylé qui n'irrite jamais l'oeil et laisse le décor naturel extérieur faire son oeuvre bienfaitrice et rassérénante sur le moral des curistes.

À y regarder de plus près, le GÉOS-Spa de l'hôtel Sacacomie, en Mauricie, est encore plus singulier. En fait, ce serait même le premier établissement du genre au monde. «À notre connaissance, c'est le seul spa géothermique situé en milieu forestier qui bénéficie de la certification LEED [Leadership in Energy and Environmental Design]», explique Sébastien Plante, directeur des opérations et parrain du projet.

Pour chauffer ses infrastructures, le GÉOS-Spa puise la chaleur naturelle émise par les entrailles de la Terre. Un ensemble de 24 puits forés à 150 mètres dans le roc intègre tout un système de tuyauterie qui fonctionne à la manière d'un radiateur: remplis de glycol, les tuyaux s'enfoncent et remontent dans chaque puits, drainant avec eux les 10 degrés de la chaleur ambiante récoltée en profondeur.

En voilà déjà assez pour réchauffer les planchers radiants du spa intérieur et les trottoirs du spa extérieur, ouvert à l'année. Pour le reste (bassins, douches, piscine intérieure, etc.), on hausse les 10 degrés du glycol à la température voulue (20, 25, 30 degrés...) en utilisant des sources traditionnelles d'énergie, selon l'usage que l'on compte en faire.

Évidemment, toute la quincaillerie nécessaire à ce bataclan de haute technologie coûte plus cher à l'achat — 6,8 millions de dollars investis pour l'ensemble du spa, en l'espèce —, mais après cinq ans d'amortissement, les installations s'avèrent plus économiques à exploiter. Sans compter l'impact constant, et à jamais, sur la demande d'énergie extérieure à ce que procure la géothermie.

Outre l'alimentation du spa, tout le processus de construction et d'aménagement du bâtiment a fait l'objet d'un souci élevé de développement durable (utilisation de bois FSC approuvé par le Conseil de bonne gestion forestière, plusieurs matériaux recyclés, remplacement de tous les arbres coupés, etc.).

Idem pour la gestion de l'établissement: les eaux usées sont récupérées, épurées et réutilisées dans les toilettes, l'immense fenestration permet d'éclairer naturellement 80 % de l'espace intérieur et, accessoirement, d'admirer aisément l'apaisant paysage. Après le spa, on compte même entamer un plan intégré de développement durable pour verdir autant que faire se peut l'ensemble de l'hôtel.

Inauguré en 1998, l'hôtel Sacacomie forme une sorte de colossale cabane en bois et en rondins. Une cabane en bois gigantesque et fastueuse, déposée sur un éperon rocheux qui domine forêts touffues, vaste lac et pleins cieux. Situé à Saint-Alexis-des-Monts, l'hôtel est érigé au bout d'une route en cul-de-sac de 6,5 kilomètres et a pour voisine immédiate la réserve faunique Mastigouche, ce qui lui confère un isolement sans pareil.

Mais isolement ne rime pas ici avec dénuement: les 109 chambres et suites sont aménagées tout confort avec une subtile note de rusticité, les activités (motorisées ou non) sont innombrables été comme hiver et la table est sans conteste une des meilleures de la Mauricie. Sans compter que l'hôtel Sacacomie dispose d'un spa audacieux et avant-gardiste...

***

Collaborateur du Devoir

***

- Hôtel Sacacomie, Saint-Alexis-des-Monts, 1 888 265-4414, www.sacacomie.com. Le spa, actuellement en préouverture, est fonctionnel les week-ends et certains jours de semaine.

À voir en vidéo