Ça glisse au pays des merveilles

Loin des remontées mécaniques, des versants damés et des rubans interdisant le passage d'une piste fermée, les adeptes du freeride repoussent encore et toujours les limites de la glisse, que ce soit sur la neige, dans les airs et même en ville, en s'appropriant les équipements urbains — comme les rampes — pour assouvir leur soif d'épanouissement.

Des premiers balbutiements du ski à l'avènement du monoski, du hors-piste au ski le plus sauvage jusqu'au partage du royaume de l'or blanc avec la planche à neige, Le Monde du freeride recense toutes les variantes les plus exaltées du monde de la glisse.

Qu'un skieur dévale un mur de 50 degrés, qu'un surfeur alpiniste s'approprie la montagne à pied avant de lui caresser le versant de son sillage, qu'un acrobate trace des arabesques aériennes avec comme toile de fond l'aiguille du Midi, ce livre, admirablement ponctué de photographies époustouflantes, brosse un tableau fort complet — quoique très franco-états-unien — des pratiques les plus délurées du ski et du surf libres, mais aussi de l'état d'esprit, du mode de vie et de la contre-culture qu'elles sous-tendent.

- Le Monde du freeride, A Grospiron Jaccoux et Dan Ferrer, Minerva, 2006, 230 pages.

Collaborateur du Devoir

À voir en vidéo