La Malaisie ou l'exotime tranquille

Citrawarna est la fête culturelle colorée qui fait danser 5000 participants venus de toutes les régions de la Malaisie. Ci-dessous: épuisées par trois heures d’ébats musicaux, des danseuses sourient au terme de cette gigantesque parade annuelle a
Photo: Citrawarna est la fête culturelle colorée qui fait danser 5000 participants venus de toutes les régions de la Malaisie. Ci-dessous: épuisées par trois heures d’ébats musicaux, des danseuses sourient au terme de cette gigantesque parade annuelle a

Imaginez... Vous êtes dans un pays musulman, entre les océans Indien et Pacifique, tout près de l'équateur, et vous n'êtes ni débrouillard ni malin en voyage. Vous ne reconnaissez pas la moitié des fruits au marché et l'alphabet local vous est encore moins familier que le grec ou le chinois. Au final, vous êtes nul, et ce, dans un pays exotique au possible. Survivrez-vous?

Kuala Lumpur — Vous survivrez car vous êtes en Malaisie. Ici, vous irez dans les coins les plus reculés en toute sécurité; vous pourrez toujours comprendre et vous faire comprendre en anglais; vous découvrirez des milieux naturels immaculés et des villes exotiques sans être touristiques; vous mangerez des plats dans la rue sans crainte de vous empoisonner; vous paierez tout de deux à trois fois moins cher que chez nous; et vous vivrez l'islam sans avoir l'impression d'être un infidèle.

On peut donc être nul et bien voyager en Malaisie, mais il faut tout de même avoir l'esprit ouvert pour profiter de ce monde d'exotisme absolu. Le tourisme et les équipements modernes sont nouveaux et souvent en voie de développement. Une fois ces petits écarts acceptés, un monde fantasmagorique s'ouvre devant nous. Par ici les forêts pluviales les plus vieilles du monde. Par là les plages de Bornéo et de grands récifs de coraux.

La Malaisie fusionne trois grands courants culturels d'Asie (malais, chinois et indien) dans une marmite nationale fondue au XIXe siècle par les Britanniques. Ces derniers ont laissé l'anglais en patrimoine commun à ce pays bigarré de 25 millions d'habitants.

Riche en pétrodollars, la Malaisie se permet aujourd'hui des autoroutes et d'autres grandes infrastructures dignes des pays les plus modernes du monde. Néanmoins, d'anciennes pratiques politiques peu basées sur l'efficacité et des rapports interculturels parfois tendus malgré le discours officiel (les Malaisiens d'origine chinoise contrôlent 75 % du commerce) sont des boulets que traîne l'économie de la Malaisie.

Dans cette Malaisie où les charmes culturels et naturels ne manquent pas, le tourisme est depuis peu une industrie énorme. Le coût de la vie y est moins cher qu'en Thaïlande, sa voisine du nord, ce qui attire au sud l'innombrable tourisme de masse asiatique. La Malaisie, pays de plages et d'islam, attire naturellement les musulmans du Proche-Orient, contents de trouver une destination où le climat et les gens leur sont cléments. Il y a fort peu de Blancs parmi les «locaux» et les touristes, ce qui ajoute au sentiment d'exotisme...

La gentillesse des Malaisiens est d'ailleurs exemplaire. Ils sont affables et curieux devant les étrangers. Et les travailleurs du tourisme sont en général honnêtes et fiables. La Malaisie n'est pas un pays de traquenards et d'arnaques — on se sent bien partout, quel que soit le lieu ou l'heure.

La côte ouest de la péninsule malaisienne est très, parfois trop, populaire: l'afflux touristique a quadruplé au cours des 15 dernières années en Malaisie et la majorité des visiteurs vont dans les mêmes centres balnéaires de la côte ouest. Moins commercialisée, la côte est est plus attractive mais sa promotion fait régulièrement dans la surenchère: méfiez-vous des publicités annonçant «les plus beaux coraux» et le «meilleur ceci ou cela», car les qualités suprêmes ne se retrouvent pas partout à la fois — chaque région a sa spécialité. Lisez donc avec soin des guides de voyage et des blogues pour bien choisir vos lieux de vacances malaisiens.

Un pays qui ne manque pas d'adresses

Une chambre dans un hôtel cinq-étoiles coûte aussi peu que 100 $. Une chambre privée (avec douche) dans une petite auberge coûte quelque 20 $. Un lit en auberge de jeunesse est à vous pour 5 $...

Les mets cantonais, indiens et thaïlandais rehaussent une scène culinaire dominée par les plats malais, dont on connaît surtout le satay (préparation de viandes marinées et grillées qu'on nappe d'une sauce aux arachides). Cette cuisine épicée trouve son équilibre avec des légumes croustillants et des fruits bien mûrs débordant de sucre et de goût.

Il y a de bons achats à faire partout, dans un pays où tout est moins cher qu'au Québec. Les vêtements exotiques (la soie et le batik sont des spécialités) et les appareils électroniques fabriqués sur place constituent des aubaines remarquables.

Le facteur islamique

La Malaisie est un pays islamique accueillant et ouvert. Les autres religions s'épanouissent aussi dans cette nation multiculturelle et tolérante. Néanmoins, les règles de la vie musulmane sont respectées avec rigueur. L'alcool est rare, bien sûr. Les peines pour possession de drogues sont draconiennes — et ceux qui vendent des stupéfiants s'exposent à la peine de mort. Les Malaisiens aiment s'amuser, danser et chanter, mais ils le font en général en buvant du thé. Respectez leur mode de vie et c'est à bras ouverts que vous serez accueilli.

***

En vrac

- Le climat équatorial de la Malaisie est torride et humide toute l'année, quoique les mois de décembre, janvier et février s'avèrent un peu plus frais. Décembre et janvier sont d'ailleurs les mois des grandes vacances scolaires et constituent une haute saison touristique; la deuxième haute saison se situe en juin, juillet et août, durant les grandes vacances au Proche-Orient, alors que les musulmans vont massivement en Malaisie.

- Le taux d'occupation des hôtels est aussi influencé par le calendrier des grands festivals et événements.

- Les tours jumelles Petronas de Kuala Lumpur formaient le plus grand édifice du monde avant d'être détrônées récemment par l'édifice Taipei 101 de Taïwan. Les tours Petronas ont des formes islamiques moulées dans le verre et l'acier.

- Le parc national Taman Negara fait 4300 kilomètres carrés. C'est le joyau d'un réseau de grands parcs dont les bases avaient été intelligemment jetées par les Anglais au XIXe siècle. Ils avaient prestement compris la richesse inouïe d'immenses forêts tropicales poussant en altitude.

- Malaysia Airlines (malaysiaairlines.com) fait partie du groupe sélect des quatre compagnies aériennes 5 étoiles du monde, telles que sélectionnées l'an dernier par le grand sondage Skytrax (fait auprès des passagers). Reliant Kuala Lumpur à Los Angeles et New York par des vols directs, la compagnie Malaysia Airlines est aussi championne du monde de la catégorie «Classe économique» des Skytrax Awards.

- Renseignements: Tourism Malaysia, malaysiatourism.ca. Tél. 604 689-8899, 1 888 689-6872.

Collaborateur du Devoir