Outaouais - Attention: tortues!

Star incontestée du parc, la tortue pourrait en devenir le symbole. Qu'elle soit serpentine, peinte ou géographique, elle est omniprésente sur le site car le milieu humide qui compose 65 % du parc lui est propice. On en voit beaucoup, surtout à la période de la ponte, qui se situe généralement en juin.

Du côté de la baie Parisien, un des sites de nidification du parc, les tortues creusent leur trou au bord des chemins, pour pondre leurs oeufs. Elles aiment ces sols sablonneux ou graveleux exposés au soleil. Mais une fois la ponte terminée et le trou recouvert, la tortue abandonne son nid. Alors les prédateurs s'en donnent à coeur joie. Plus de 70 % de ces oeufs feront le régal des visons, ratons laveurs ou autres mouffettes rayées, très voraces ! Et quand le bébé tortue voit le jour, il est encore en danger même s'il arrive jusqu'à l'eau.

Les hérons et... les brochets s'en font un festin. Si bien qu'au final, seulement 5 à 10 % des oeufs en réchappent. Ce petit reptile fait donc l'objet de toutes les attentions. Les responsables du parc ont lancé une opération tortues très offensive, en collaboration avec des spécialistes, afin de sensibiliser les visiteurs et de protéger une espèce menacée par les prédateurs, animaux ou humains. Cette opération comprend, notamment, l'aménagement d'îlots de ponte, la protection des nids et la production du dépliant S.O.S. Tortue.

Mario Charette, garde-parc naturaliste, assistant à la protection de la faune, anime une passionnante causerie sur le sujet. La tortue vedette du parc est la chélydre serpentine. Pouvant peser jusqu'à 30 kg, vivre plus de 50 ans et pondre 50 oeufs en une fois, c'est une tortue primitive ressemblant à ses ancêtres de la préhistoire. Mais, méfiance ! Quand elle se sent menacée, elle devient très agressive, tourne la tête à une allure incroyable et peut même couper un doigt qui, par malheur, se trouverait à proximité... Mieux vaut rester à distance.

La très inoffensive et sympathique tortue peinte, beaucoup plus petite, se montre au grand jour. Quant à la tortue géographique, elle est très rare et très timide. À la période de ponte, Mario Charette organise une observation en direct sur la presqu'île des Legault, le matin à 6h30 (moment le plus propice).

Grâce à tous ces efforts, petite tortue, devenue grande, devrait vivre en paix dans le parc !

Parc national de Plaisance: 819 427-5334, www.parcsquebec.com. Activité causerie « L'oeuf avant la tortue ? » : jusqu'au 4 septembre, les lundis et samedis, à 9h30. Gratuit. En saison de ponte (vers la fin du printemps) : activité « Ponte de tortue en direct ! ». Prix d'entrée.

Tourisme Outaouais : 1 800 265-7822, www.tourisme-outaouais.ca.

Collabpration spéciale