Cala N.2, Espagne

La graphie de l’étiquette créera peut-être un petit malaise que n’aurait sans doute pas renié Oscar Wilde, mais de l’autre côté de l’image, le vin est bon. C’est l’essentiel. Tempranillo et graciano se sont ici assagis, ouvrant la voie à des tanins abondants, mûrs, veloutés et parfumés qu’un ragoût de porc aux olives régalera. (5) © Explication des cotes

Le bio

★★★

Cala N.2, 2016, Tinedo, Espagne (20 $ – 12595259)

À voir en vidéo