Côtes-du-Rhône 2015, E. Guigal, France

Si classique et indémodable que c’en est à verser une larme à la commissure des lèvres ! Le soleil chatouille évidemment dans ce millésime, mais l’unité d’ensemble ne courbe toutefois pas le dos par manque de fraîcheur. Une base de viognier expressif, un suivi de bouche en rondeur et une pointe d’amertume relevant la finale. (5)

La primeur en blanc

★★★

Côtes-du-Rhône 2015, E. Guigal, France (20,15 $ – 290296)