Beaucharme 2013

Oui, du charme, beaucoup de charme. Alors que le fruité se donne des airs de meursault beurré, avec un volume et un gras qui étonnent ici, le voilà de nouveau filant en bouche avec dynamisme, présence et une bonne dose de gourmandise. La finale, délicieuse, est nette, de grande clarté. (5) ★★★

La primeur en blanc

★★★

Beaucharme 2013, Louis Max Bourgogne, France (19,25 $ – 12206962)