Les vins nouveaux de 2014

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

C’était en 2000, près de 15 ans déjà, avec pas loin de 50 000 caisses de primeurs écoulées en quelques jours à peine. Voilà que la SAQ recommence pour cette 39e année en 2014, mais cette fois avec sept produits totalisant 4300 caisses. Le vin primeur ? Simple célébration d’une vendange qui nous offre, avec le sourire narquois d’une insolente jeunesse, le réflexe de mordre dans le fruité d’une vigne qui liquide ses premiers jus en espérant dégriser un mois de novembre pour le moins patibulaire. Rien de sérieux, donc, mais encore faut-il que ce soit bon, tout bon. Le Devoir a dégusté ces vins pour vous.

Sangiovese Novello, Botter, Italie (11,80 $ – 10479166) : l’intention est bonne, mais la démarche, étroite. À moins de l’accompagner de votre pointe de pizza préférée. (5) ★1/2

Gamay Nouveau, Duboeuf, France (12,45 $ – 12232941) : fruité juteux, net, sans aspirations de grandeur, mais ça marche. (5) ★★

Beaujolais Nouveau, Duboeuf, France (18,60 $ – 10704221) : fruité juste, avec du croquant, vivace, et qui sait se tenir. Un chouïa cher. (5) ★★1/2

Beaujolais Nouveau, Mommessin, France (16,75 $ – 10704247) : un poil plus charmant que Duboeuf, avec du coulant et quelque chose de vachement friand. J’aime. (5) ★★1/2

Beaujolais Nouveau L’Ancien, J. P. Brun, France (19,70 $ – 11923994) : sérieux à ce prix, mais préservant l’aspect festif d’un fruité tout de même plus charnu. Jolie mâche. (5) ★★★ ©

Beaujolais Nouveau, Piron, France (18,75 $ – 12232503) : classique ! Plaisir réel et spontané qui invite rapidement au partage avec un fruité évocateur, étoffé, soutenu. Un régal. Le choix du Devoir. (5) ★★★ ©

Syrah Couleurs d’automne, JeanJean, France (12,95 $ – 12516629) : si les levures aromatiques fonctionnent à fond la caisse, le fruité net, simple et sans chichis suit sans chercher à prouver ce qui n’est pas. C’est déjà ça. (5) ★★

2 commentaires
  • Christian Vaudry - Abonné 20 novembre 2014 16 h 29

    vins nouveaux 2014

    intéressant

  • Yves Archambault - Inscrit 20 novembre 2014 20 h 07

    homiérisation.

    Novello: l'intention est bonne et réussit, la démarche ample et en accompangement de votre repas à petit prix. vive l'italie, la joie et le bonheur de partager un vin nouveau fringant et... libéré des homiérisation.