Les vins de la semaine - 19 juillet 2013

L’affaire estivale

Cabernet Sauvignon 2012, Trapiche, Argentine
(11,50 $ - 00530907)

Si la version Las Palmas 2008 (19,20 $ - 11871485) de la même maison est plus ambitieuse, celle-ci se tire honorablement d’affaire avec sa bouche fluide, fraîche, soutenue avec juste ce qu’il faut de tanins pour accompagner la côte de porc aux herbes. Servir autour de 14 °C. (5) **

 

L’intrigant

Cerasuolo di Vittoria Classico 2010, Azienda Cos, Sicile, Italie
(32,75 $ - 11577391)

On est transporté, voire happé dans un vortex qui nous plonge aux racines de la Sicile avec ce rouge étrange, intrigant, qui distille un parfum de mystère unique. Un vin de corps moyen, alliant souplesse à une persistance fine de tanins qui balancent entre épices et amertume sur fond de fruité plus vrai que nature. (5 +) **** ©

 

Primeur en blanc

Riesling G.C. Herrenweg 2011, Barmès Buecher, Alsace, France
(26,65 $ - 11153117)

À ce prix, beaucoup de vin, mais un vin qui s’empare de vous comme si vous étiez sous hypnose. Déjà au nez, intensité et énergie fruitées avec ces nuances florales et balsamiques qui gonflent une bouche puissante, complexe, dominée rapidement par une amertume saine, profonde, stimulante. Cuisine thaïlandaise. (5 +) ***1/2

 

Primeur en rouge

Nipozzano Reserva 2009, Chianti Rufina, Frescobaldi, Toscane, Italie
(23,70 $ - 00107276)

Il est toujours bon de revisiter ses classiques. Ce chianti rufina par exemple, toujours svelte et élégant, frais, avec ce fruité disponible à la demande, sans doute un peu plus strict dans ce millésime mais toujours tiré à quatre épingles. La simple pâte à la tomate suffit ici à lui faire battre le coeur. (5) ***

 

L’émotion

Fleurie Grille Midi 2010, Terres Dorées, Jean-Paul Brun, Bourgogne, France
(26,75 $ - 11906131)

Est-il besoin de présenter l’homme ? Derrière sa carrure, un sensible qui sait. Présent sur les belles tables d’Europe, il demeure simple, très près de ses magnifiques terroirs qu’il exploite avec autant de doigté que de sensibilité. Ce Fleurie est divin. Finement épicé, tendre, détaillé, c’est une caresse en bouche. (5 +) ***1/2 ©

À voir en vidéo