Les vins de la semaine - 4 janvier 2013

La belle affaire
Tannat 2010, Catamayor, Uruguay (13,75 $ — 10264376)
 
Si on ne peut demander à un loup de devenir mouton, encore faut-il admettre que ce tannat mord en douceur, avec ce qu’il faut de poigne, de fraîcheur, de mâche et de fruit, le tout décliné sur un ensemble de corpulence moyenne. Sauvignon, viognier et merlot sont aussi offerts par la même maison (5) **

Le tawny
Porto Taylor Fladgate Tawny 10 ans, Portugal (35 $ — 121749)
 
Aussi offert en demi-bouteille (20,05 $ — 11572733), ce gentleman aux boutons de manchettes nacrés, subtilement parfumé d’essences de santal, de cèdre, de musc et de noix, demeure très digne dans son costard. Bien sec de ton, il sait enrober la conversation comme pas un (10 +) ****
 
Primeur en blanc
Torrontes 2012, Fabre Montmayou, Mendoza, Argentine (16,55 $ — 10394605)
 
Cette belle maison ouvre la saison 2013 avec ses vœux sincères de bonheur fruité, de vitalité et de santé, mais aussi d’équilibre et de franchise. Un blanc sec tout ce qu’il y a d’expressif, vibrant et articulé, soutenu avec ce qu’il faut de vinosité pour allonger le palais. Pas mal sur les crevettes tempura (5) ** 1/2
 
Primeur en rouge
Gnarley Head Old Vine Zin 2010, Lodi Californie (19,15 $ — 11770553)
 
Voilà un solide rouge à faire fondre un banc de neige tout en lui donnant des couleurs à faire rougir une nonne devant un film de Tarantino ! Simple d’expression, rustique même, mais du cœur au ventre avec ses tanins fruités appétissants, sa trame riche, bien fraîche, étoffée. Un chouïa trop cher, mais basta ! (5) ** 1/2 ©
 
L’émotion
Pétales d’Osoyoos 2009, Vallée de l’Okanagan, Canada (26,70 $ — 11166495)
 
Avec son grand frère Osoyoos Larose 2008 (44,50 $ — 10293169–(10+) HHH 1/2 ©), cette belle bouteille d’inspiration bordelaise élaborée depuis 2004 a pris de la densité sur le fond tout en affichant une justesse de fruit digne des meilleurs. La bouche est serrée, à peine astringente, vivante, structurante (5 +) *** ©

À voir en vidéo