10 délicieuses poutines

Le Shack du pêcheur express offre des plats autour des poissons et fruits de mer, dont l’unique poutine bang bang avec des crevettes panées à la noix de coco et une sauce aigre-douce; le plat le plus vendu tous les jours.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Le Shack du pêcheur express offre des plats autour des poissons et fruits de mer, dont l’unique poutine bang bang avec des crevettes panées à la noix de coco et une sauce aigre-douce; le plat le plus vendu tous les jours.

Il y a les secrets bien gardés, les arrêts obligés et ceux qui valent le détour. Il y a surtout des incontournables en tout genre qu’il fait bon de partager. Pour le plaisir de vos palais, Le Devoir a donc imaginé un rendez-vous sous forme de carnet gourmand, à raison d’un thème à la fois. À la veille des vacances estivales, il était évident que nous devions faire un palmarès pour la poutine, symbole des haltes et des voyages. Tâche pénible s’il en est de n’en lister que dix, nous avons choisi de couvrir le plus de régions possible, de jouer dans la talle des cantines méconnues ou qui sortent des sentiers battus. En vous souhaitant un bel été gourmand, voici 10 délicieuses poutines à déguster.

MONTRÉAL

Ma Poule mouillée

 

Secret de moins en moins gardé : c’est dans ce restaurant portugais que l’on déguste une des meilleures poutines à Montréal. L’illustre plat québécois se marie ici avec du fromage São Jorge, du poulet et du chorizo grillé. Les frites sont croustillantes et l’équilibre avec les morceaux de fromage et la sauce est parfait. C’est copieux, oui. Ce qui est fort heureux, c’est le parc La Fontaine à quelques pas pour l’après-poutine ! Bref, le genre de classique revisité qui devient lui-même un classique. À noter : la patience est d’or et l’attente en vaut la peine.

969, rue Rachel Est

 

Patati Patata

Qu’on la préfère classique ou garnie, pour déjeuner ou pour l’en-cas de fin de soirée, la poutine de la friterie de luxe Patati Patata répond toujours présente ! Et ce, depuis 1996 ! On y accourt d’abord pour les frites en julienne, préparées sur place quotidiennement, et le fromage frais de la fromagerie Champêtre. La quintessence de l’endroit est assurément la Patatine, une poutine agrémentée de champignons, de poivrons rouges et d’oignons. Pour quelque chose de plus copieux, l’option avec tofu ou viande est offerte. Assurément une adresse pour ceux qui aiment le réconfort de la poutine !

4177, boulevard Saint-Laurent

170, rue Jean-Talon Est

GASPÉSIE

 

Cantine Ste-Flavie

La Cantine Ste-Flavie se dresse le long de la 132, à quelques pas de la belle bleue, entre Rimouski et Matane. Impossible de la manquer, la file de gourmands qui s’y forme chaque jour est l’indice par excellence qu’ici, l’arrêt est incontournable. Quiconque y a mangé une guédille au crabe, au homard ou aux crevettes garde en mémoire ce moment de pure saveur. Et la version poutine n’est pas en reste ! Un amoncellement de petits crustacés roses ou de chair bien juteuse garnit chaque assiette de frites, sauce et fromage. C’est l’abondance avec un grand A, c’est la mer, c’est le bonheur des casse-croûte sans flafla qui se démarquent par la fraîcheur et la générosité des ingrédients.

479, route de la Mer, Sainte-Flavie

 

QUÉBEC

Frite Alors !

Tous les adeptes de poutine le clament : Frite Alors ! est la destination pour une poutine à Québec. Le franchisé Benoit Houde, qui a importé le concept montréalais à l’autre bout de la 20, a su maîtriser les composantes essentielles pour élever la poutine originale d’un cran. D’abord, les pommes de terre sont coupées et blanchies chaque jour, puis le grain de la fromagerie Saint-Guillaume est toujours frais. Rehaussées par une sauce brune à base de bouillon de volaille et de boeuf, les différentes poutines au menu du Frite Alors ! sont tout indiquées pour jazzer la frite belge cuite, selon la coutume, dans l’huile de boeuf. Dépassé par l’ampleur des propositions ? Sachez que les échos sont bons et nombreux pour la classique — appelée ici La Volodymyr —, ce qui est très bon signe !

122, rue Crémazie Ouest

1201, 3e Avenue

Chez Gaston

 

Célèbre casse-croûte du quartier Saint-Roch, Chez Gaston offre une poutine faite selon les règles de l’art : de bonnes frites brunes, de la sauce et du fromage en grains frais. C’est chaud et réconfortant, comme il se doit. Les aficionados peuvent jeter leur dévolu sur une version italienne avec sauce bolognaise maison. Les intrépides, eux, prendront leur pied avec la Gaston (steak haché, saucisse et oignons frits), la Sylvie (bacon et oignons frits) ou encore la Sylton, qui combine tous les ingrédients pour un amalgame d’une décadence… À noter : un deuxième Chez Gaston verra le jour dans l’ancien casse-croûte Route 66. L’architecte Étienne Bernier s’est affairé à rénover l’espace tout en gardant l’esprit du lieu. L’ouverture est prévue d’ici la fin juin.

640, boulevard Wilfrid-Hamel

332, rue Dorchester

Photo: Marie-France Coallier Le Devoir
 

PORTNEUF

Casse-croûte du Vieux-Moulin

 

Au casse-croûte du Vieux-Moulin, la vedette, c’est le fromage. Avec une tasse et demie de grains frais dans chaque poutine, aussi bien dire qu’on a droit à du fromage aux frites ! Ce qui est un argument de taille pour s’y rendre, avouons-le ! Pour les propriétaires, Frédéric Bussières et Marie-Pier Boudreault, il a toujours été primordial d’offrir une nourriture dont ils sont fiers. Les frites bien croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur sont préparées à partir de pommes de terre de l’île d’Orléans. Le fromage vient de la fromagerie Beaupré, au Lac-Saint-Jean, et la sauce, elle, est la spécialité du père de Frédéric. À tout cela s’ajoutent des tables pour déguster le tout en bordure de la rivière Jacques-Cartier. Que demander de plus ?

240, rue Dupont, Pont-Rouge

 

MAURICIE

Casse-Croûte La Fringale

 

En voilà un secret bien gardé ! De l’extérieur, nul ne pourrait croire toute la mine d’or qui s’y cuisine depuis 31 ans. La Fringale est un vrai casse-croûte de bord de route et une espèce rare. Tous les ingrédients sont faits maison par le couple propriétaire, Pierre Tremblay et Céline Courchesne, et leur dévouée employée Nicole Courchesne. Les frites, pelées, coupées et cuites quotidiennement, sont tendres et croustillantes. Les sauces brune et barbecue sont goûteuses et le fromage, généreux, est moelleux sous la dent. Les gens du coin sont unanimes, c’est ici qu’on sert l’une des meilleures poutines de la région. Et même du Québec ! On a envie de leur donner raison ! Le Tintin burger avec la sauce secrète vaut lui aussi l’arrêt, tout comme la molle vanille. À savoir : on n’y prend que l’argent comptant.

2510, rue Laflèche, Saint-Paulin

 

ESTRIE

Le Shack du pêcheur express

 

Le Shack du pêcheur express, c’est la première franchise des populaires restaurants du même nom situés à La Prairie et à Boucherville. C’est surtout le projet de Patrick Lavallée, un ami de la propriétaire des restos originaux, qui souhaitait bonifier l’offre en matière de casse-croûte à Bromont. Annexé au restaurant La Belle Province — avec qui il partage les frites de pomme de terre rouge —, Le Shack du pêcheur express offre des plats autour des poissons et fruits de mer, dont l’unique poutine bang bang avec des crevettes panées à la noix de coco et une sauce aigre-douce ; le plat le plus vendu tous les jours. Une création qui vaut amplement le détour. Mention à la poutine au homard, qui n’est pas en reste !

10, boulevard de Bromont, Bromont

 
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Le chef William Ménard au Shack du pêcheur express

MONTÉRÉGIE

Cantine La Fringale

 

Les connaisseurs savent : c’est ici qu’on sert une des meilleures poutines du Québec. Tout est fait pour qu’on y plonge la fourchette plus d’une fois : des frites préparées chaque jour à partir de pommes de terre rouges et cuites dans l’huile de canola, une sauce brune légèrement poivrée et de gros morceaux de fromage frais La Chaudière. Et encore ? Le smoked meat n’est pas piqué des vers, pour ceux qui ne sont pas à un agrément près ! De quoi créer la dépendance ! Et que dire des radis frais offerts pour une finale en fraîcheur ; une tradition lancée par l’ancien propriétaire, qui personnalise encore plus la cantine !

100, boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, McMasterville

 

OUTAOUAIS

La Pataterie hulloise

 

« Ça bouche un coin ! » voilà l’adage de cette institution hulloise. Et c’est peu dire ! Chaque jour, on y prépare les frites du jour, de la poche de patates au bain d’huile de canola, pour un maximum de fraîcheur. Lors de l’assemblage, on y dépose une généreuse quantité de grains frais, le tout étant lié par la sauce brune, barbecue ou blanche — un classique de la région, à base de crème. Envie d’un brin de folie ? La Pataterie offre aussi une variété de condiments (poulet grillé ou pané, smoked meat, saucisse et bacon) pour créer votre propre poutine… et littéralement vous en boucher un coin de contentement ! Coup de coeur pour le choix des contenants biodégradables.

311, boulevard Saint-Joseph, Gatineau



À voir en vidéo