À la conquête des terrasses du centre-ville de Montréal

Amélie Revert
Collaboration spéciale
La terrasse de Les Enfants terribles, à la Place Ville Marie, avec sa vue panoramique à 360 degrés
Photo: Eva Blue La terrasse de Les Enfants terribles, à la Place Ville Marie, avec sa vue panoramique à 360 degrés

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Le printemps verdit doucement les rues de Montréal, et les restaurateurs s’affairent à sortir leur mobilier d’extérieur pour accueillir les clients en terrasse. Après deux années de pandémie, ce renouveau est aussi synonyme du retour des événements qui font la renommée de la métropole. Voici nos suggestions pour profiter de l’ambiance animée du centre-ville, tout en se faisant plaisir.

Kamúy

Pour une deuxième année, le restaurant pancaribéen du chef Paul Toussaint — le Kamúy, qui signifie « soleil » pour la nation autochtone des Tainos aux Antilles — investit le parvis de la Place des Arts avec son menu dangereusement savoureux et épicé. Griot, ceviche, acras, poulet jerk, plantains frits, poisson-passion, tout comme plusieurs spécialités de saison, sont dès à présent servis hors des murs de ce lieu unique.

1485, rue Jeanne-Mance

Poincaré Chinatown

Le Poincaré, avec sa terrasse haut perchée sur le quartier chinois, est d’ores et déjà sur la ligne de départ de la saison estivale. Depuis que les premiers rayons de soleil ont fait leur apparition, une clientèle éclectique s’y rend pour apprécier des plats lactofermentés mariés à des bières de microbrasserie, à des vins nature et autres cocktails inspirés par les lieux. Le kimchi, les sauer frites, les croquettes de boudin, le Mezcal Sour Tang et même un hamburger pour sauver le monde sont la promesse d’une expérience originale.

1071, boulevard Saint-Laurent

Terrasse Carla

Dans une dizaine de jours, à partir du 18 mai, la Terrasse Carla sera fin prête à recevoir quelque 250 convives. Située sur le toit de l’hôtel Hampton Inn, au sixième étage, elle permet de déguster un menu aux influences vietnamiennes créé par Chanthy Yen, le chef personnel de Justin Trudeau, mais aussi celui du groupe Lucky Belly (Red Tiger, Tiramisu, etc.), comme une pho-tine, ce plat inusité à mi-chemin entre la poutine et la soupe tonkinoise.

985, boulevard Saint-Laurent

Les Enfants terribles

L’adresse de Place Ville Marie est sans aucun doute la terrasse la plus emblématique de Montréal. Avec une vue panoramique à 360 degrés sur les édifices alentour et le Saint-Laurent, on s’y rend au coucher du soleil pour se régaler d’une cuisine française bien maîtrisée. Avec la ville qui brille de mille feux et des délices dans l’assiette, comme un tartare, un steak-frites ou encore une salade de canard confit du lac Brome, le spectacle est assuré !

1, Place Ville Marie (entrée boulevard Robert-Bourassa)

Café Parvis

Dissimulé au cœur du Quartier des spectacles, quelque part entre De Maisonneuve et Sainte-Catherine, rue Mayor, le Café Parvis sait s’adapter aux saisons. Au retour des beaux jours, le restaurant décoré par Zébulon Perron accueille fidèles et touristes sur sa terrasse ombragée et végétalisée. On s’y installe du matin au soir pour un brunch caféiné ou une exquise pizza et un bon verre rafraîchissant, et échapper un instant au bouillonnement des artères avoisinantes.

433, rue Mayor

Labo culinaire – Foodlab

Situé à quelques pas de la mythique Satosphère, le restaurant de la Société des arts technologiques propose un menu évolutif établi par l’équipe de la cheffe Émilie Begin avec des produits majoritairement locaux — dont certains viennent du jardin sur le toit — et biologiques. Les excellents cocktails à base d’alcools québécois sont également un incontournable des lieux. Ne reste plus qu’à dénicher une place en terrasse et se réjouir du moment présent. Ouverture prévue le samedi 7 mai.

1201, boulevard Saint-Laurent

À voir en vidéo