Pique-niques d’exception

On connaît Thania Goyette et Louis Bouchard-Trudeau, propriétaires des restaurants Le Pied bleu et Le Renard et la Chouette, pour leur inépuisable source d’idées originales.
Photo: Renaud Philippe On connaît Thania Goyette et Louis Bouchard-Trudeau, propriétaires des restaurants Le Pied bleu et Le Renard et la Chouette, pour leur inépuisable source d’idées originales.

Les beaux jours de printemps, un confinement qui perdure et des salles à manger toujours vides ; il n’en fallait pas plus aux restaurateurs Thania Goyette et Louis Bouchard-Trudeau pour faire germer une nouvelle idée, celle d’un service de « pique-nique VIP ».

Le couple, propriétaire notamment des restaurants Le Pied bleu et Le Renard et la Chouette, à Québec, avait devant lui des piles de chaises et des tables inutilisées et c’est ce qui a inspiré ce pique-nique hors de l’ordinaire. En moins de deux, ils sortaient l’artillerie lourde — lire : de la « vraie » vaisselle, une nappe, un bouquet de fleurs et un festin froid. Si le concept était simple, le souhait, lui, était sincère : renouer avec la clientèle qui lui manque tant.

« On a vu durant la zone rouge foncé que les gens restent chez eux ou vont au parc quand il fait beau. On s’est dit : on va aller les rejoindre au parc ! On essaie toujours d’aller là où les gens vont [et] leur proposer quelque chose d’amusant, exprime-t-elle. Et ça nous fait plaisir de voir ça. C’est comme du théâtre dans le parc, ça fait rire le monde. »

On imaginait un dimanche tranquille, tu fais une surprise à ton chum, ta blonde, tes enfants… Nous, on livre la table dans ta cour. On te demande : qu’est-ce qu’on mange pour dîner ? Vous sortez et tout est là !

 

Sur la table, le repas de trois services est à l’image du menu sept services pour emporter signé Le Renard et la Chouette. « C’est gourmand, c’est santé en même temps. Il y a des légumes ! » résume la copropriétaire, citant au passage gravlax de saumon et tataki de bœuf.

En réservant, les gens peuvent choisir d’aller dans un parc, ou encore de faire venir le resto chez eux. « On imaginait un dimanche tranquille, tu fais une surprise à ton chum, ta blonde, tes enfants… Nous, on livre la table dans ta cour. On te demande : qu’est-ce qu’on mange pour dîner ? Vous sortez et tout est là ! »

Dans la capitale, on connaît le duo pour son inépuisable source d’idées originales. Par exemple, ces photos d’eux et de leurs chefs et charcutiers en taille réelle mises en scène un peu partout en ville, tel le nain d’Amélie Poulain. « On a fait des modifications dans la salle à manger du Pied bleu en janvier et quand on a eu fini, on s’est dit que ça serait le fun d’avoir des gens dans la salle », raconte Thania Goyette. De là est née une façon bien unique d’égayer le milieu de la restauration, malmené depuis plus d’un an. Les ambassadeurs de ce bouchon lyonnais du quartier Saint-Sauveur ont ainsi visité les amis restaurateurs et producteurs, leurs lieux chouchous et même… la boutique Ricardo ! « On a fini ça devant l’Assemblée nationale. C’était un peu politique. Politique gentil ! »

Barbecue pour emporter

Et Thania renchérit : « La ligne est mince [depuis la fermeture des salles à manger], c’est vraiment pas évident, mais ça ne nous empêche pas d’avoir de bonnes idées. Il faut trouver des façons de garder nos employés occupés. »

L’idée du panier pique-nique est tellement brillante que le couple l’a déclinée en version barbecue du côté du Pied bleu. Des petits barbecues biodégradables à usage unique permettent de faire cuire poulet, porc et bœuf marinés.

« Saint-Sauveur a énormément de familles. On ne voulait pas proposer un sandwich que tu ne peux pas partager. Avec le barbecue, tout le monde y trouve son compte, c’est [convivial], généreux, ludique. »

Le menu de grillades vient avec quatre marinades — coréenne, haïtienne, libanaise, aztèque — et leurs condiments. Ceux qui prennent la totale profiteront de suppléments tirés des frigos du Roi du boudin, leur ligne de charcuteries maison. Au Pied bleu, les quatre viandes marinées sont proposées en version club sandwich, glisse Thania Goyette. De quoi se sustenter au parc le plus proche !

Des propositions

C’est dans l’air du temps, la boîte à pique-nique s’emballe ! Voici quelques offres pour ponctuer vos escapades extérieures.

Maelstrom Le café-bar Maelstrom saute dans l’été et devient aussi casse-croûte végé. Les propositions végétaliennes tirent leur épingle du jeu, notamment la guédille à l’effiloché de jackfruit, le burrito au tofu et les ailes de chou-fleur. Le tout servi pour manger facilement au parc. Il est possible de commander son menu brunch les fins de semaine. maelstrom.cafe

Hono Izakaya En plus des bentos à déguster à la maison — après quelque temps de réchaud —, le bistro japonais du quartier Saint-Roch offre une version crue pour flâner plus longtemps dehors. On y trouve un sandwich onigri, des légumes marinés, leurs populaires oeufs de caille et autres délices. Vins et sakés d’importation privée disponibles. 

La Souche La microbrasserie de Limoilou jumelle pique-nique et apéro en proposant sa boîte de mignardises salées. Bretzels, chips maison, terrine aux canneberges, relish de têtes de violon sont proposés pour le lancement de cette nouvelle offre de prêt-à-manger. Bières aux choix, évidemment ! 

La Prunelle L’adresse de l’avenue Duluth a créé une boîte à pique-nique en consigne qui comprend tout le nécessaire pour un agréable repas à l’extérieur pour deux personnes. Nappe et couvert côtoient la limonade maison, les salades, les grillades et les desserts glacés de Rosette, la crémerie de Prunelle.
 

Bika À défaut de pouvoir ouvrir sa table champêtre, la cheffe d’origine turque Fisun Ercan propose une formule inspirée des pique-niques de son enfance et des récoltes de ses jardins. Pour ensoleiller davantage les week-ends, des plats de légumes et des salades feront la part belle aux trempettes, sandwichs, feta et desserts maison. À savourer dans son coin de nature favori. 



À voir en vidéo