Montréal en lumière: quelques tables lumineuses au cœur de notre hiver

L’hiver nous ramène le festival Montréal en lumière, 20e anniversaire cette année. Le volet gastronomique vient réchauffer nos cœurs et nos estomacs, pendant 11 jours. Et de la belle visite est attendue, entre autres au restaurant H4C (notre photo).
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir L’hiver nous ramène le festival Montréal en lumière, 20e anniversaire cette année. Le volet gastronomique vient réchauffer nos cœurs et nos estomacs, pendant 11 jours. Et de la belle visite est attendue, entre autres au restaurant H4C (notre photo).

Pour sa 20e édition, Montréal en lumière continue à faire briller les tables de notre bonne ville. Au cœur de l’hiver, son volet gastronomique vient réchauffer nos cœurs et nos estomacs. Pendant 11 jours, les casseroles devraient briller de mille feux et certains de nos chefs vont se démener encore plus que d’habitude pour éblouir leur clientèle. Ils ont invité des chefs venus d’ailleurs qui eux-mêmes brillent dans leur restaurant et leur pays d’origine. Je vous en suggère 10. Le 11e jour, vous pourriez vouloir prendre une petite tisane d’artichaut et boire beaucoup d’eau – gazeuse, si vous avez encore l’esprit à la fête.

Candide En temps normal, le chef John Winter Russell et sa collègue Emily Campeau aux tire-bouchons font les choses en grand dans leur presbytère. Pour la visite d’Anne Roussel et d’Arnaud Mayet de la ferme Cadet Roussel à Mont-Saint-Grégoire, carottes, petits navets et autres tubercules seront à l’honneur. Et nous pourrons découvrir un menu de légumes d’été en conserve et de légumes d’hiver frais. Le 28 février. 551, rue Saint-Martin 514 447-2717

Graziella La chef Sonia Visman, du restaurant Albergaccio di Castellina, vit au paradis. Par amitié pour nous qui souffrons en février, elle quittera Castellina in Chianti pour Montréal et cuisinera avec Graziella. On est toujours heureux de manger à la table de Graziella ; on le sera encore plus les 21 et 22 février. Pour bien faire les choses, comme toujours, notre chef a invité Michele Satta et Alessandro Cellai, deux producteurs de ces vins italiens si revigorants. La bella vita ! Les 21 et 22 février. 116, rue McGill 514 876-0116

H4C De la très belle visite au H4C, alors que le chef Dany Bolduc accueille un duo d’enfer venu du fin fond de la campagne française. En effet, la chef Amélie Darvas et sa complice sommelière Gaby Beniciode quittent leur Äponem pour venir nous gâter aux côtés du chef Bolduc l’espace de deux soirées qui s’annoncent prometteuses. Les 27 et 28 février. 538, Place Saint-Henri 514 316-7234

Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Le chef Constant Mentzas du restaurant Ikanos

Ikanos Dans son beau restaurant barcelonais, le chef Ever Cubilla prépare des assiettes du tonnerre. Sa venue au Ikanos de Constant Mentzas devrait donner de beaux résultats pour quiconque aime les produits de la mer, les deux chefs excellant dans cette cuisine. Du 21 au 28 février et le 1er mars. 112, rue McGill 514 842-0867

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le chef Olivier de Montigny, du restaurant La Chronique

La Chronique Lors de son premier passage à La Chronique l’an passé, le chef étoilé Alexandre Dioniso, de La Villa in the Sky à Bruxelles, avait impressionné la clientèle. Les liens établis avec les chefs Marc De Canck et Olivier de Montigny, de La Chronique, ont été assez forts pour que ces derniers l’invitent à nouveau à venir cuisiner à leurs côtés. Plaisir renouvelé pour les gourmets. 28 février, 1er et 2 mars. 104, av. Laurier Ouest 514 288-6287

Le Margaux Le chef Jérôme Chatenet est un modèle de discrétion et son petit restaurant Le Margaux, avenue du Parc, est à l’image de son patron. L’ambiance devrait par contre se réchauffer fin février avec la venue de son invité, le chef Arnaud Bloquel, de l’Orchidea à Saint-François en Guadeloupe. Deux personnes discrètes qui cachent deux excellents cuisiniers. Les 21 et 22 février. 5058, avenue du Parc 514 448-1598

Le Mousso Iliana Regan, chef étoilée du restaurant Elizabeth à Chicago, et Antonin Mousseau-Rivard, chef du Mousso à Montréal, ont des itinéraires assez similaires en cuisine. Les deux ont commencé dans le métier en faisant la vaisselle et ont aujourd’hui des restaurants qui font partie de ce qui se fait de mieux dans leurs villes respectives. Savourer leur travail en duo devrait être une expérience intéressante et particulièrement délicieuse. 28 février, 1er et 2 mars. 1023, rue Ontario Est 438 384-7410

Pastel On dit du chef Paul Liebrandt, doublement étoilé Michelin à New York, qu’il est audacieux, créatif et un brin excentrique. Il devrait donc s’entendre à merveille avec le chef Jason Morris, qui l’invite à partager ses fourneaux chez Pastel. La cuisine ouverte, trônant au milieu du restaurant, permettra de voir comment ces deux originaux travaillent ensemble. Un seul service par soir pour 50 personnes. Les 1er et 2 mars. 124, rue McGill 514 395-9015

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le chef Olivier Perret du restaurant Renoir

Renoir Basque ou pas, il faudra absolument passer au Renoir, où le chef Olivier Perret accueille Xabi Ibarboure sans son petit frère, tout récemment couronné Meilleur ouvrier de France pâtissier-confiseur. La perspective de savourer la cuisine de cette grande toque de La Table, des frères Ibarboure à Bidart, chez nous, en plein février, est un plaisir anticipé. Les 20 et 21 février. 1155, Sherbrooke Ouest 514 788-3038

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le chef Thierry Baron du restaurant Vertige

Vertige Visite intrigante au restaurant Vertige alors que le chef Thierry Baron invite le chef Teheiura Teahui, qui écume les routes de France dans son camion de rue. Un camion très spécial puisque le chef y propose des plats venus de sa Polynésie natale. Combattre les bancs de neige grise de chez nous avec des plats colorés et chaleureux de chez lui devrait constituer un beau moment. Les 22 et 23 février. 540, av. Duluth Est 514 842-4443